S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Narita Imomushi
Scénariste : Narita Imomushi
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans 
Contenu : 188 pages
Sortie : 10 juillet 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminé en 11 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Astra, l’ancien capitaine, est tout excité : il va enfin recevoir dans sa maison des amis à loger. Kyuss et Elise viennent passer la nuit chez Astra et Noah. La soirée se passe tranquillement, jusqu’à l’apparition d’une étrange lettre. Cette dernière est adressée à Astra et à Kyuss par un ancien ami à eux, Johnny Riot, mort depuis quelques années. Une étrange légende urbaine circule sur une église abandonnée dont la cloche sonne deux minutes avant minuit et l’apparition d’un homme. Ce dernier serait le fantôme d’un ancien prêtre. Et si ces deux affaires sont liées?

Notre critique

Dans ce tome, à côté de l’histoire principale, on découvre des petites anecdotes et des moments d’humour, qui allègent un peu le scénario. Car Astra et Kyuss vont retrouver un ami d’enfance décédé, mais dans des circonstances assez effrayantes. Ce dernier invite ses amis car il désire leur apporter le salut. Et c’est ainsi qu’Astra et kyuss, accompagnés d’Elise, se retrouvent téléportés dans une église abandonnée, qui serait à l’origine d’une étrange légende urbaine, à propos de morts qui reviennent à la vie.

Cette histoire sombre est entourée de petits chapitres, où on découvre un peu le quotidien de Noah, qui veut faire plaisir à Astra avec un hamac ou encore le passé de l’exubérante Rif, qui nous montre une facette insoupçonnée de sa personnalité. Et on ne parlera pas du premier tournoi pour gagner Astra, où les combats sont du n’importe quoi, mais avec style et humour! Ce tome est comme une parenthèse, pleine de joie, de tendresse et d’humour, avant une suite plus sombre, car on ne peut oublier l’étrange personnage croisé dans les tomes précédents, et qui en sait beaucoup sur Noah…

Le scénario mélange des genres différents pour notre plus grand plaisir. On a, tour à tour, de l’émotion, des sentiments, de l’humour et de l’action. Les chapitres passent de l’un à l’autre, sans réel fil conducteur et on plonge dans le quotidien ou le passé des personnages, ce qui nous les rend encore plus attachants. Noah a moins de présence dans ce tome, mais c’est pour mieux la retrouver quand on la croise au fil des pages et des histoires. On sent qu’une ombre plane sur notre héroïne et on profite des moments de détente qui nous sont offerts. Le dessin colle au scénario, avec des personnages de types SD, ou alors plus sombre, suivant l’ambiance. Le trait est fin et on retrouve des lignes de mouvements dans les scènes d’action comme dans les shonen et des bulles et autres étoiles, propres au shojo. Les trois compères font la jaquette de ce tome : Astra, Johnny et Kyuss, qui ont bien grandi depuis leur rencontre.

Notre critique du tome 6 de It's My Life

En résumé, voici un tome plein d'humour, qui nous permet de découvrir le passé de certains personnages, ainsi que leur quotidien. Cette série convient à tous, car Imomushi Narita n'hésite pas à mélanger Shojo, Seinen et Shonen, pour un résultat magnifique. Bonne lecture!

Scénario85%
Dessin85%
Édition85%
Originalité90%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée90%
On a aimé
  • L'humour
  • Le mélange des genres
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.