S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Harukawa 35
Scénariste : Kafka Asagiri
Éditeur: Ototo
Collection : Seinen
Genre : Baston, Science-Fiction, Drame
Public : Averti
Contenu : 192 pages
Sortie : 23 février 2018
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Tandis que des membres de la Mafia portuaire tente de convaincre Danzai de rejoindre leurs rangs, Atsushi accueille les deux rescapées de la prise d’otage ratée par la Guilde. Mais il est immédiatement victime d’une attaque foudroyante orchestrée par le mystérieux Q, arme secrète de la Mafia. Sous ses allures d’enfant, Q est redouté même de Danzai, car son pouvoir de manipulation psychique est terrifiant et imparable… Non loin, la Guilde est parée et entreprend de profiter de l’état de faiblesse d’Atsushi pour le capturer !

Notre critique

Suite immédiate du volume précédent, on retrouve avec plaisir un Atsushi mis en vedette. Soumis aux pièges sournois de ses adversaires, ses doutes du passé le rattrapent et il ne sait plus quelle voie choisir, ou simplement abandonner tout combat, surtout celui qu’il mène sans cesse contre ce qu’il est. Il se rappelle avoir été meurtrier sous sa forme de tigre et la culpabilité pourrait bien l’engloutir entièrement dans ses ténèbres. C’est à son tour d’être secouru par la force morale et amicale de ses alliés ou même des ennemis auxquels il est venu en aide. Sa puissance de conviction a autrefois touché Kyoka, la maîtresse d’Anne ou Kôyô et, à présent qu’il doute et vacille, il reçoit le soutien de tous ceux qui reconnaissent sa valeur. Et heureusement car on tremble pendant les deux tiers du tome pour ce héros mal dans sa peau, encore faible mais qui ne cesse de grandir en force physique et mentale, qui apprend à mieux maîtriser la créature faisant partie de lui. Ce tigre nous intrigue d’ailleurs car il apparaît non comme une extension d’Atsushi mais telle une entité qui aurait sa propre volonté. A quel point le dualisme existe dans l’esprit et le corps d’Atsushi ? Nous le découvrirons peu à peu. Autre bonheur pour le lecteur : Danzai affiche cette confiance provocante face à ses anciens alliés, quels qu’ils soient et même lorsqu’il saisit le piège et réalise qu’il arrive trop tard pour l’empêcher, son flegme rassure son jeune compagnon de lutte. De même, Kyoka revient, affirmant une assurance nouvelle et l’introduction du très surprenant et inquiétant Q, serviteur de la Mafia, apporte une très bonne atmosphère source d’excellentes péripéties successives.

Comme chaque fois, l’alliance entre les échanges verbaux, rencontres imprévues et scènes de baston sont un régal de par leur mise en scène qui rebondit sans faille, offrant à Astushi une remise en question qui aboutit à la seule conclusion possible : s’accepter pour mieux vaincre. C’est la leçon que Danzai lui a apprise, celle qu’il a lui-même répété à ses adversaires tels que Kyoka ou la maîtresse d’Anne, qui lui ont apporté leur reconnaissance et parfois leur amitié. A tel point que chacune met aujourd’hui sa vie en danger pour le sauver.

La conclusion avec laquelle ce tome nous abandonne est saisissante et ne fait que grandir l’impatience de lire la suite !

Niveau graphisme, même impression d’ensemble : florilège de qualités, dynamisme qui renforcé la narration basée sur un suspense haletant quant aux attaques incessantes et plus que criminelles de la Guilde qui décide d’ignorer les conséquences en frappant à l’aveugle, au risque de faire bien des victimes innocentes du conflit qui se joue. Les sentiments d’Astsushi et son évolution dans ce volume sont portés par un parfait travail d’expression. Le chara-design de Q est gothique à souhait, donc en adéquation avec le personnage.

Notre critique du tome 7 de Bungô Stray Dogs

La guerre sur deux fronts gagne du terrain et Atsushi pourrait bien se laisser sombrer par un échec cuisant, à moins que ses anciens ennemis ne viennent lui rappeler qui il est…

Scénario95%
Dessin94%
Edition97%
Originalité93%
Mise en scène97%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé :
  • Atsushi redevient le principal héros
  • Suspense et action non-stop
  • Un nouveau méchant qui en jette et une conclusion démente !
On a moins aimé :
  • Néant
95%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.