S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Saburouta
Scénariste : Saburouta
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yuri
Genre : Romance
Public : Averti
Contenu : 160 pages
Sortie : 12 juillet 2018
Prix : 8,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« L’été approche et tout est pour le mieux…ou presque. Mei et Yuzu partagent un amour secret, portent leurs bagues respectives aussi souvent que possible et les sentiments de chacune grandissent. Ce pourrait être la promesse d’un été de bonheur et de sorties en amoureuses. Du moins si Yuzu ne se retrouvait pas à devoir suivre les cours de rattrapage ! D’étranges rumeurs courent sur le lycée désert en été et Yuzu est étonnée de rencontrer Shiraho, une élève un rien atypique qui passe son temps à observer les autres et semble connaître bien des choses sur Mei… »

Notre critique

Le temps s’écoule et avec lui la romance grandit. Obstacle après obstacle, l’amour de Yuzu et Mei fait son chemin. L’été qui s’annonce pourrait être la saison idéale pour que de nouvelles étapes soient franchies et c’est justement ce que tente de mettre en place Sarubouta. Contre toute attente, ce n’est pas la démonstrative et facétieuse Yuzu qui va faire le premier pas vers une relation plus intime mais Mei. Plus mature que sa demie- sœur et amoureuse, Mei ressent le besoin d’aller plus loin dans ce qui l’unit déjà à Yuzu mais ne sait pas comment l’exprimer ou simplement aborder ce flot d’émotions et d’envies qui la submergent en sa présence. Ses tentatives pour comprendre ses sentiments sont touchantes et maladroites, d’autant qu’elles bousculent une Yuzu déjà bien heureuse de sa situation.

Nouveau personnage étrange, un peu sombre, aux allures de comploteuse, Shiraho sera un élément déclencheur qui va pousser Yuzu à s’interroger sur Mei. Que sait-elle vraiment de sa petite amie ? Tout le monde a une image de Mei qui, jusqu’ici, semblait être la même que celle connue de Yuzu mais les propos de Shiraho vont la faire douter. Et si, finalement, Mei ne montrait sa véritable personnalité qu’en sa présence, pour elle seule ? Ce serait un bonheur pour Yuzu d’être la seule à connaître la vraie Mei, celle qui a des failles, un cœur amoureux, un visage aux expressions multiples et des attentes amoureuses. Mais est-ce vraiment le cas ? Que veut dire Mei quand elle exige plus de sa demie-sœur alors même qu’elle refuse d’afficher publiquement cette bague qui représente leur lien ? Le dernier tiers du tome va bouleverser ce pseudo-équilibre entre les deux héroïnes. Mei va faire le point sur ses émotions et ce qu’elle attend de sa relation amoureuse pour l’instant tandis que Yuzu sera bouleversée et perdue. Mais comme souvent entre elles, un happy end se profile en fin de volume, de quoi maintenir le lecteur en haleine sans jouer sur le cliché menaçant des orages planant sur l’amour vedette du récit.

Le dessin demeure égal à ce que l’on connaît, axé sur des gros plans des visages emplis d’émotions qui affirment par l’image les intentions encore balbutiantes des dialogues. La mise en scène soutient le déroulé des évènements avec logique et clarté de telle sorte que chaque réflexion, chaque échange ou situation trouvent une place dans la narration en accord avec le texte. Comme dans tous les mangas à tendance romantique, les arrières plans sont minimalistes, l’accent étant réservé aux personnages.

Entre un humour attendrissant et un joli effort dans le cheminement des sentiments de chacune, Sarubouta parvient à faire avancer sa romance sans lasser ni tomber dans les thèmes trop convenus.

Notre critique du tome 7 de Citrus

L'été approche pour Yuzu et Mei, l'occasion de passer plus de temps ensemble mais Yuzu se retrouve à suivre les cours de rattrapage...

Scénario91%
Dessin85%
Édition95%
Originalité89%
Mise en scène94%
Intérêt sur la durée91%
On a aimé :
  • Personnages attachants
  • Évolution de la romance
  • Équilibre entre humour et romance
On a moins aimé :
  • On avance à très petits pas
91%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.