S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Narita Imomushi
Scénariste : Narita Imomushi
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 25 septembre 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminé en 11 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Funk, un compagnon de jeux de Noah, doit déménager à la capitale. Afin d’éviter des adieux trop difficiles à supporter, le jeune garçon évite d’ébruiter son départ. Mais cela va quand même se savoir et Slash va tout faire pour retenir son ami. Astra continue de s’occuper avec amour de sa maison et construit lui-même un beau fauteuil à bascule afin d’apporter encore plus de chaleur à son foyer. Entre anniversaire surprise et un fiancé pas du tout le bienvenu, la maison d’Astra va encore souffrir!

Notre critique

Funk, un jeune lycanthrope, doit déménager. Triste, et ne voulant pas attrister ses amis, il préfère garder le silence. Mais ses amis ont remarqué un changement dans son comportement et découvrent la vérité. Slash refuse ce départ et est bien décidé à retenir son ami. C’est grandis que ces jeunes enfants ressortent de cette histoire.

Rose retrouve une ancienne connaissance. Même si elle a essayé de lui faire faux-bond, ce dernier la retrouve en compagnie d’Astra. Kamelio Lot de Silverthorne est issu d’une grande famille de magicien et déjà enfant, il était amoureux de la jeune femme. Cette dernière n’est pas tendre avec lui car elle aime un autre homme, mais ce n’est pas ce détail qui va gêner cet amoureux collant…Cela fini en duel avec Astra, car Kamelio a osé critiquer sa petite maison adorée.

Enfin, Astra et Noah abordent le sujet des anniversaires. La petite fille arrive à organiser une super soirée surprise pour fêter celui d’Astra. Hélas, tout ne se passe pas comme prévu et c’est le chaos qui s’invite à la petite fête.

Ce tome aborde le sujet de la séparation et des nouvelles rencontres que l’on fait au cours de notre vie. Noah et ses amis en font l’expérience. Astra, de son côté, a déjà peur du moment où la petite Noah volera de ses propres ailes. En l’absence de la petite fille, il ressent un vide de cette maison, qu’il adore tant.

On ressent bien au fil des pages que les jours heureux et le quotidien joyeux sont terminés. Avec ce septième volume, on entre dans une période sombre pour nos héros. Le dessin est toujours aussi beau, régulier, avec des traits fins et pas trop de décors. Entre les chapitres, des dessins de grande qualité sont un plaisir pour les yeux. Noah et des clones sur la couverture, nous font entrevoir le chaos qui arrive dans ce tome. Sous cette belle jaquette, on trouve des petits gags.

Notre critique du tome 7 de It's my life

Voici un volume tout en séparations et retrouvailles, et qui nous plonge dans l'univers chaotique de la jeune Noah. Une fois de plus, la maison adorée d'Astra souffre... Bonne lecture!!

Scénario85%
Dessin85%
Édition85%
Originalité90%
Mise en scène85%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • La qualité du dessin
  • L'émotion dégagée par les personnages
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.