S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : YOSHIMURAKANA
Scénariste : YOSHIMURAKANA
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Seinen
Genre : Comédie, Action
Public : + 14 ans 
Contenu : 208 pages
Sortie : 25 septembre 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Les “Cisailleurs de cerisiers” sont une ancienne organisation criminelle ressuscitée, appelée avant les “Lions Indomptables”. Leur chef, Tôkichirô Higaki, parvient à s’échapper de sa prison de façon spectaculaire et menace de propager un poison mortel au cœur de la ville. Dans l’impasse, avec de possibles traîtres dans leur rang, la police fait intervenir Kuroko. Va-t-elle être capable de stopper les “Cisailleurs de cerisiers”?

Notre critique

Tôkichirô Higaki , un grand criminel à la tête d’une ancienne organisation criminelle arrive à s’échapper, en se faisant passer pour un malade. Grâce à une aide mystérieuse, il s’évade de l’ambulance durant son transfert vers l’hôpital. Ne perdant pas de temps, il crée une nouvelle organisation, les “Cisailleurs de cerisiers”, et dans la foulée, menace la police d’attaquer la ville avec un gaz mortel. Il se permet même de faire tuer trois députés par un terrible assassin, Yuko Senzaki. Complètement dingue, ce dernier se permet de narguer les forces de l’ordre en mêle son propre sang à celui de ses victimes.

De son côté, Kuroko vit le drame de sa vie, car Chiyo est fâchée contre elle. Hinako veut aider son amie en les rabibochant, tout en travaillant sur la nouvelle enquête de Kuroko. Cette dernière, qui a toujours les bons contacts et les bonnes idées, rassemblent un maximum d’informations. Elle met même à contribution une ancienne championne de combat de rue, Ran, ainsi que Narumi, déjà aperçue dans les tomes précédents. Grâce à son génie, Kuroko semble avoir mis le doigt sur la cachette secrète de cette terrible organisation criminelle. Mais le laboratoire de la police est victime d’une attaque sans précédent.

Légendes urbaines, grands criminels complètement fous, intrigues et morts violentes, voici, sur fond d’histoires de cœur, le contenu de ce septième volume des aventures de la plus psychopathe des enquêtrices, Kuroko. Cette dernière n’oublie pas ses habitudes saphiques et n’hésite pas à jouer un peu de ses charmes pour arriver à ses fins. Le scénario est bien ficelé, dynamique et très prenant, avec un peu d’humour, grâce à la gentille Hinako et sa grande naïveté. Le dessin est assez sombre, aux traits à l’épaisseur moyenne, et met en valeur les attributs féminins de certains personnages. Une histoire sexy en bonus clôture ce tome. Sur la jaquette, on retrouve Narumi armée jusqu’aux dents, avec Kuroko et Hinako en SD. Cette dernière est armée d’un poisson-crocodile…

Notre critique du tome 7 de Murciélago

En résumé, ce tome allie magnifiquement enquêtes et meurtres, avec des personnages charismatiques et haut en couleur. Violence et passion sont au rendez-vous, avec un peu d'humour pour alléger le tout. Une fois en main, impossible de lever les yeux de ce manga!

Scénario85%
Dessin90%
Édition90%
Originalité85%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée85%
On a aimé
  • Kuroko est une pro 
  • La naïveté d'Hinako
On a moins aimé
  • Fort violent
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.