S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Satoru Sao
Scénariste : Takumi Yanai
Éditeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Fantasy
Public : Averti
Contenu : 180 pages
Sortie : 19 octobre 2018
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Afin de faire valoir la paix retrouvée dans le royaume d’Au-delà de la Porte, les forces armées japonaises, aidées de la magie elfique, profitent du couvert de la nuit pour placer la tête du dragon vaincu au sommet d’une des portes principales de la cité royale. Le jour venu, comme s’il s’agissait d’une offrande tombée des cieux, la terrifiante tête rend confiance et espoir à tous, de quoi faciliter les négociations entre les autorités japonaises et l’empereur. Mais ces pourparlers déplaisent beaucoup au prince Zorzal, lequel rumine encore l’humiliation de son emprisonnement de l’autre côté de la porte, suite à l’assaut manqué sur Ginza. Il ne veut pas de négociations, il refuse en bloc toute idée de soumission à l’envahisseur. Et son souhait pourrait bien être entendu par ceux qui, dans l’ombre, attendent la moindre occasion de mettre le feu aux poudres… »

Notre critique

Mettant de côté la vérité héroïque de la petite équipe qui a effectivement tué le dragon de feu, les deux premiers tiers du tome se concentrent sur les collègues d’Itami ainsi que sur les personnages qui font la loi dans l’Empire. Pour entamer les négociations dans les meilleures conditions, l’empereur a invité les représentants nippons à une réception officiellement organisée par la princesse Pina, laquelle a pu, au contraire de son frère, créer des liens d’amitié avec le Japon : Itami a beau ne pas être en lumière dans ces pages, il reste le héros par lequel la plupart des évènements arrivent. La soirée se présente bien, même si les invités de la délégation japonaise sont un peu mal à l’aise dans cet environnement tout droit sorti d’un roman de Fantasy. Mais les choses se gâtent rapidement : le prince Zorzal est en complet désaccord avec l’empereur, son père. Il commence par tenter de le convaincre qu’il faut faire état de la force contre l’envahisseur mais face à son refus, il choisi de jouer les troubles fête. Mieux, son souhait le plus cher est entendu par une oreille très intéressée par la perspective de mettre l’Empire à feu et à sang… Le drame survient et avec lui le prétexte que Zorzal espérait !

Loin des complots de la cour, Itami a eu droit à quelques jours d’arrêt et à la perte de son commandement pour son escapade sans permission qui, bien que réussie puisqu’il est revenu avec un dragon mort, a manqué le lui coûter sa place. Néanmoins, sa valeur reste reconnue et on lui assigne une nouvelle mission à laquelle le concours de ses amies locales sera indispensable : faire des recherches sur les ressources naturelles de l’Empire. Avant même la réception impériale, Itami reprend donc la route avec Rory, Tuka, Lelei et Yao. La tension entre Yao et le reste de l’équipe reste présente même si chacun l’exprime à des degrés différents. Rory ne mâche pas ses mots et tente surtout de lui faire comprendre que sa vision des choses est mauvaise, surtout vis-à-vis d’Itami. Malheureusement, Yao a beau écouter celle qui est devenue son mentor, elle s’obstine à mal interpréter ses paroles. Les jours passent et Itami parvient, chaque fois, à séduire les habitants des lieux visités. Mais leur périple entre en zone de danger lorsqu’ils atteignent un village récemment victime d’un mal inconnu qui ne frappe que les femmes et les transforme en zombies… Et voici que Lelei s’écroule soudainement, prise de fièvre et visiblement atteinte de la terrible maladie. Une seule chose pourrait la guérir mais pour la trouver, il va falloir qu’Itami, Rory et Yao fassent front commun au cœur du labyrinthe médicinal mais inhospitalier, car empli de monstres gardiens, de Farm !

Le suspense nous plante là, après nous avoir bousculé tout du long. Entre coup d’état et quête désespérée, on ne s’ennuie pas avec les héros d’Au-delà de la Porte ! Les personnages secondaires évoluent peu à peu, nous laissant apprécier chaque nuance de ce qu’ils sont capables d’endurer ou de provoquer afin que leur existence change. Plus que jamais les intérêts personnels prennent le pas sur celui des nations ou des peuples, ce qui n’augure rien de bon pour les protagonistes auxquels on s’est attaché. Dans la tourmente des confrontations comme des caprices du destin, tous laissent leur véritable personnalité surgir…

L’esthétique n’est pas en reste, toujours précis, qu’il s’agisse du chara-design, de la mise en mouvement ou en cases des personnages et des évènements passés comme présents. Chaque aspect du récit est mis en valeur par le dessin, alliant action, suspense, tactiques politiques, comédie, dangers, expression des liens qui se renforcent entre les principaux protagonistes.

Notre critique du tome 8 de Gate - Au-delà de la Porte
Tandis qu'Itami repart en mission avec ses alliées, un coupe d'état éclate au sein de la capitale impériale...
Scénario96%
Dessin96%
Edition98%
Originalité96%
Mise en scène98%
Intérêt sur la durée99%
On a aimé :
  • Multiples rebondissements
  • Suspense avec un rien d'humour
  • Evolution de tous les personnages même secondaires
On a moins aimé :
  • Néant
97%Note Finale

A propos de l'auteur

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.