S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Une adaptation du roman La Danseuse de Mao de Qiu Xiaolong bientôt disponible dans la collection Pika Graphic.

Le 16 janvier 2019, les lecteurs francophones pourront découvrir un nouveau roman graphique inspiré de l’œuvre de Qiu Xiaolong, La Danseuse de Mao (2008, Éditions Liana Levi). Cette création Pika Édition signe la première adaptation en bande dessinée d’un des romans de l’auteur de polars chinois Qiu Xiaolong ; il s’agit d’une collaboration de Olivier Richard (scénariste de Da Qin et Les Licteurs) et du dessinateur Hza Bazant.

« En plus du scénario haletant élaboré par Olivier Richard, les décors, qui ont fait l’objet d’une recherche iconographique poussée, subliment le Shanghai des différentes époques qui défilent tels des souvenirs sous les yeux du lecteur. Sous le trait réaliste et voluptueux de Hza Bazant, se dessine la rougeoyante Chine de la révolution culturelle et ses parts d’ombre, les abus et atrocités commis en son nom. Les planches en noir et blanc sont parsemées de touches de couleur, souvent rouges, parfois bleues, à la manière de Frank Miller dans Sin City, comme pour mettre en valeur, par contraste, les parts les plus sombres de la société chinoise.

L’enquête de l’inspecteur Chen est tissée comme un lien entre la Chine d’hier et celle d’aujourd’hui, toujours hantée par les fantômes de Mao et de sa révolution que l’on retrouve dans les récits des témoins interrogés par le policier poète. »

Cet ouvrage rejoindra la sous-collection Thriller de Pika Graphic et sera vendu au prix de 20€.

Résumé

« Shanghai, milieu des années 1990. Mao Zedong a beau être mort depuis une vingtaine d’années, on ne plaisante pas avec l’image du Grand Timonier. Aussi, l’inspecteur Chen Cao est-il chargé d’enquêter sur Jiao, la petite-fille d’une maîtresse de Mao qui s’est enrichie de manière mystérieuse. Jiao a-t-elle des informations compromettantes sur le fondateur de la République populaire de Chine ? Quels secrets cache le manoir de Xie où se réunissent les nostalgiques de l’époque des Concessions ? Pourquoi les morts s’amoncellent-ils autour de Chen ? Gardes rouges, corruption, triades, sexe et hypocrisie : l’inspecteur féru de poésie va découvrir la face cachée de la Chine communiste. »

Source : Pika Édition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.