S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : SHO.T
Scénariste : LEVEL-5 Inc.
Éditeur : Nobi Nobi!
Collection : Shonen Kids
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 6 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 18 mars 2020
Prix : 6,95 €
Statut de la série : Terminée en 2 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Un jeune garçon du nom de Chup vit dans un monde délirant, mêlant heroic-fantasy et smartphones. C’est un aventurier, dont le plus cher désire est de venger la mort de sa mère… et de gagner le cœur de la princesse Melonia. Avec son groupe d’aventuriers maladroits et balourds, Chup accomplit des quêtes données par le roi Papaye, père de la capricieuse princesse.

Notre avis

Cette mini-série est totalement déjantée! Chup et sa bande d’aventuriers vivent dans un monde où dragons et smartphones cohabitent. Chacun à un nom en lien avec la nourriture, comme le Sultan Vinaigre, Mayonna, Béarnais ou alors, c’est un jeu de mots, comme par exemple Riziv ou Escremar… Pareil pour les noms de lieu, qui donnent l’eau à la bouche : les ruines de Gorgonzola ou la ville de Chocopolis. Les héros possèdent des pix-e pods, sortes de smartphones qui leur permettent d’aller sur le net ou de faire apparaître d’autres héros. Pour les faire venir, il suffit d’insérer le snack leur correspondant. Ce sont de petites cartouches, comme celles des consoles de jeux. De plus, les héros portent des jaras : ce sont des versions minis de leurs armes. Cela leur permet de les transporter partout avec eux, sans se fatiguer. Enfin, les différents monstres rencontrés dans ces tomes sont majoritairement issus de la mythologie, tels Medusa, un phoenix, des dragons, une sirène entre autres. Voilà pour l’univers burlesque de cette série!

Les personnages sont aussi hauts en couleurs que le décor dans lequel ils évoluent, si pas plus. Chup est un jeune garçon, aventurier, qui rêve de conquérir le cœur de la princesse Melonia. Cette dernière est capricieuse, aime ce qui brille et est un peu gloutonne. Chup est accompagné de Béarnais, un grand dadet maladroit, un gobelin assez couard répondant au nom de Grobelin, une jeune magicienne qui s’appelle Mayonna et une mignonne petite dragonne, qui porte le doux nom de Drachonnée. Ensemble, avec délire et maladresse, ils accomplissent les missions pour le roi et la princesse. Leur but : gagner des gnopons, monnaie locale, pour rejoindre la ville où vit le sultan Vinaigre et son vizir, Riziv. Ce dernier est un homme d’affaires sans scrupule, responsable de la disparition de la mère de Chup…

Cette série délirante a déjà eu droit à une adaptation en animée sous le titre « Snack World : on va croquer du méchant » et diffusée sur Gulli et Canal J. En février, Nintendo a sorti chez nous le jeu, disponible sur la Switch, sous le titre également évocateur : « Snack World : Mordus de donjons – Gold ». Ce titre pour les jeunes lecteurs est donc disponible sur tous les supports, de quoi prolonger le plaisir!

Le dessin est assez simpliste, en rondeur et naïf. Les monstres, tels Excrema, Calciplume ou encore Medusa, sont bien réalisés. Le scénario est rythmé et assez drôle, avec pas mal de jeux de mots, parfois lourds. On avance dans cette lecture comme dans un jeu vidéo, par niveau. Seul bémol : ce titre s’adresse aux jeunes lecteurs, mais selon la motivation du lecteur, la taille des phylactères et leur nombre peut rebuter quelques enfants… Sur la jaquette des deux volumes, on retrouve les héros de cette histoire, munis de leurs artefacts, mais surtout de leurs pix-e pods! Et à la fin des deux tomes, il y a quelques planches d’histoires bonus pour se régaler jusqu’au bout!

Notre critique des tomes 1 et 2 de Snack World

Une petite série délirante, qui mêle heroic-fantasy et technologie, avec de l'humour et un univers original, le tout en mode jeux vidéos.  Un chouette délire pour nos jeunes lecteurs! Mais à ne pas lire l'estomac vide...

Scénario80%
Dessin80%
Édition85%
Originalité85%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée75%
On a aimé
  • L'univers délirant
  • L'aventure
  • Les différents supports
On a moins aimé
  • Peut-être beaucoup de dialogues pour de jeunes lecteurs
80%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.