Connect with us

Actualité Japanimation

L’adaptation en anime de Inuyasha bénéficiera d’un spin-off

Dakus

Published

on

Yashahime : Princess HalInuyasha Hanyo no Yashahime : Sengoku Otogi Soshi Studio Sunrise Rumiko Takahashi Shôgakukan Japanime

Les éditions Shôgakukan ont annoncé l’arrivée cet automne de Yashahime : Princess Half-Demon.

En plus de l’adaptation en anime de Mao qui a été annoncée en début de semaine, Rumiko Takahashi prépare le retour de Inuyasha avec Yashahime : Princess Half-Demon, un spin-off supervisé par la mangaka ! Cette série d’animation est produite par le studio Sunrise, et l’équipe est composée de Teruo Sato (Aikatsu Stars!) à la réalisation, de Katsuyuki Sumisawa (Inuyasha, Gundam Wing) au scénario, de Yoshihito Hishinuma (Inuyasha, Tales of the Abyss) au character design, de Yoshihito Hishinuma (Inuyasha, City Hunter : Shinjuku Private Eyes) en responsable animation, et de Kaoru Wada (Inuyasha, Saint Seiya : The Lost Canvas) à la musique.

Son lancement est prévu en octobre 2020, et en attendant la mise en ligne d’une bande-annonce, le site officiel propose de découvrir une affiche et une série d’illustrations.

Résumé de Inuyasha

« Kagome est une collégienne comme les autres sans problèmes. Mais un jour, en voulant récupérer son chat qui s’était introduit dans un puits asséché, elle fut entrainé au fond par une espèce de monstre qui réclamait un certain Shikon no Tama. Elle réussit à échapper au monstre mais quand elle voulut ressortir du puits, elle s’aperçut qu’elle avait voyagé dans le temps: elle était au même endroit mais à une époque différente. C’est là qu’elle rencontre une vieille femme nommée Kaede qui est en fait la sœur de Kikyou, celle qui a neutralisé le démon Inuyasha plusieurs années auparavant… »

© Sunrise | Inuyasha | Yashahime : Princess Half-Demon | Rumiko Takahashi | Shôgakukan

Source : Site officiel

Fondateur de Nipponzilla. Cet amateur de mangas, de japanimation et de jeux vidéo japonais n'a peur de rien, et surtout pas de s'intéresser aux œuvres les plus méconnues... au risque de tomber régulièrement sur de belles bouses.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixty seven − = fifty seven