Connect with us

Critique

Notre critique de Amour sous la pluie

Lia

Published

on

Dessinateur : Rihara
Scénariste : Rihara
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 7 mai 2019
Prix : 7,95€
Statut de la série : One-shot

Acheter Site officiel

Résumé

“Naoki Yoshii, lycéen d’une nature joyeuse et ouverte, est amoureux de l’infirmier de son école, le beau et gentil Sakumi Urakawa. Il se satisfait parfaitement de passer du temps avec lui à l’infirmerie, jusqu’au jour où il reçoit un avertissement de la part de Yûji Sugao, un de ses camarades de classe : celui-ci lui conseille de rester à distance, car Sakumi ne pourra jamais le rendre heureux. Mais lorsque Naoki retourne une dernière fois à l’infirmerie, il découvre bien malgré lui la véritable nature de celui qu’il aime…”

Notre critique

Amour sous la pluie, comme sa couverture peu joyeuse peut le laisser deviner, est un one-shot sur les thèmes de l’amour non partagé et des déceptions amoureuses. On y suit l’histoire de Naoki, un jeune homme tombé amoureux de l’infirmier de son lycée, qui déchante vite en découvrant que celui-ci cache un sombre secret.

Paru en 2016 au Japon, il s’agit là du tout premier manga de l’auteure Rihara et, malheureusement, cela se sent assez vite avec des dessins plutôt soignés mais qui manquent d’originalité et de technique. Les personnages sont tous coiffés de la même manière et ont tous les mêmes expressions tout le long de l’histoire, si bien qu’on les reconnaît uniquement par la couleur de leurs cheveux, ou parce que l’un porte des lunettes. Les arrière-plans et trames sont quant à eux plutôt basiques.

Outre les dessins, on a là un scénario qui se veut assez complexe mais qui, une fois de plus, manque d’originalité. On découvre ainsi un infirmier qui derrière son attitude angélique cache un tempérament de sadique nymphomane, le genre de personnage qui pourrait être intéressant à suivre si l’auteure prenait le temps de développer son caractère. Or, en un seul tome, difficile de vraiment travailler un personnage…

Déçu et trahi par ce professeur qu’il pensait connaître et aimer, Naoki va tenter de panser ses blessures avec l’aide d’un nouvel élève dont l’arrivée tombe à pic, tandis qu’un autre personnage de l’histoire, Yûji, s’accroche à sa relation secrète avec l’infirmier. Globalement les sentiments des protagonistes évoluent rapidement et ne sont pas véritablement frappants.

En outre, une des raisons pour lesquelles on trouve ces lacunes dans le scénario, le développement des personnages et les relations est qu’une bonne partie du manga est occupée par des scènes de sexe interminables et sans aucune tension, bourrées de plans érotisés au point d’en devenir parfois un peu ridicules…

Néanmoins quelques points positifs seront là pour rattraper le coup et l’histoire reste sympathique à suivre jusqu’à la fin. Bien que redondants, les dessins des personnages sont également agréables à l’œil et l’histoire comporte quelques moments touchants.

Lia

Fan de mangas en tout genre avec un goût prononcé pour tout ce qui sort de l'ordinaire et un faible pour les histoires fantastiques.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eight × = eight