Connect with us

Critique

Notre Critique de Atelier Ryza : Ever Darkness and The Secret Hideout

Published

on

Éditeur : Koei Tecmo
Développeur : Gust, Koei Tecmo
Genre : RPG, Aventure
Version testée : PlayStation 4
Autre supports : Nintendo Switch, PC
Langue : Textes en anglais
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 18 novembre 2019
Taille d’origine : 9,78 Go
Prix moyen : 59,99€

Acheter Site officiel

Nous en avons tous, ils sont très importants lorsqu’ils sont partagés avec ceux que nous avons de plus chers, nous voulons bien sûr parler des souvenirs. Cette histoire est celle d’une jeune fille, Ryza, ainsi que de sa bande d’amis qui sont sur le point d’atteindre l’âge adulte. Ils partiront en quête d’aventure pour découvrir les secrets de ce monde et ce qui leur tient le plus à cœur. Tendons tous notre main vers Ryza et bienvenue à vous dans Atelier Ryza: Ever Darkness & the Secret Hideout, l’épisode du renouveau.

Une envie d’explorer

Ryza, l’héroïne de cette histoire, est une fille espiègle et intrépide. Elle est souvent accompagnée de ses deux amis, Tao et Lent. Ces trois jeunes gens ont exactement le même rêve, quitter leur quotidien ennuyeux et voir ce qu’il se passe de l’autre coté des océans, à la recherche de nouvelles aventures et de lieux inexplorés !

Mais il n’est pas toujours facile de vivre sur l’île de Kûken, endroit où tous les habitants craignent le monde extérieur et se refusent catégoriquement de l’explorer. Un jour, alors qu’ils visitaient un lieu dangereux malgré les mises en garde, nos trois jeunes amis se retrouvent piégés, mais finalement sauvés de justesse par un alchimiste du nom de Empel ! Il ne faudra qu’un instant à Ryza pour se dire que peut-être, ce dernier sera sa porte de sortie vers le monde extérieur…  Elle décide donc d’aller le voir pour lui demander de lui enseigner l’alchimie.

Le point clé du jeu

L’histoire n’est là que pour apporter une once de vie au titre, mais avouons-le, ce ne sera pas transcendant pour autant. On a affaire à du réchauffé, les personnages sont très niais et déjà-vu. Le scénario ne finira par décoller qu’un tout petit peu lorsque Empel rejoindra le groupe, sans pour autant atteindre un paroxysme intense. On s’intéressera plutôt à ce qui fait la force de cette série, avant toute chose, l’alchimie. Ici vous partez de zéro, vous êtes débutante et en phase d’apprentissage, tout ce que vous ramasserez vous servira à un moment ou l’autre pour vos créations. Sachez également que vous n’en aurez jamais trop, un conseil, ramassez tout ce que vous croisez !

Si vous souhaitez surpasser votre maître Empel et devenir une alchimiste accomplie, il va falloir travailler dur. Chaque chapitre s’accompagne de missions que vous devrez remplir. Celles-ci vont de la simple création d’objet, en passant par la chasse d’un certain nombre de monstres, ou encore récolter des ingrédients précis. Pour la création, il faudra accéder à la marmite se trouvant dans votre chambre. C’est ici qu’il faudra être prudent avec vos ressources car tout sera question de dosage. Y mettre plus d’ingrédients pour une fabrication permettra à l’objet visé d’être de meilleure qualité et donc bien plus intéressant, mais certains récoltables étant rares, faites-le avec parcimonie et selon vos besoins ! Vous pourrez y ajouter des boost et autres, par exemple, c’est plus pratique d’avoir une bombe qui fera des dégâts de zones plutôt que sur cible unique dans un combat.

Il faudra bien évidement récolter tous ces ingrédients, et rien de mieux que l’exploration, non ?

Partir à l’aventure

Le but principal promis par le jeu, c’est l’exploration, l’aventure avec un grand A. Et sur ce point, le jeu est plutôt bien réussi. On traversera des lieux variés et assez colorés, comme des marais ou des forêts avec chacun leurs matériaux à récolter. On remarquera un aliasing permanent, mais qui ne gêne en rien le plaisir à parcourir ces environnements. Malgré ses faiblesses graphiques datées mais pas dramatique, on pourra souligner que la série des Ateliers n’a tout simplement jamais fait preuve de prouesses techniques incroyables. À contrario, elle est l’unique licence à aligner autant de personnages féminins en protagonistes principaux, et ça on oublie bien souvent de le préciser. Un point positif sur lequel certains devraient se pencher et en prendre de la graine.

Dans ces lieux sombres, et parfois glaciaux, vous y croiserez des monstres comme on vous y a habitué dans la série depuis le début. Et Atelier Ryza fait les choses en grand vu que le système de combat a été revu complètement. Bien plus fluide, rapide, avec du tour par tour en temps réel, le développeur a fait un travail remarquable et apporte un vent de fraîcheur à la série. Une roue d’AP fait d’ailleurs son apparition, lorsque celle-ci est remplie intégralement, vous serez capable d’effectuer des attaques en combos avec vos alliés, ce qui pourra énormément servir face aux adversaires les plus coriaces.

En bref…

On pourra reprocher ses graphismes d’une autre époque, sa publicité mensongère et foireuse axée sur les formes généreuses de ses personnages féminins, mais au-delà de ça le titre se montre sympathique à jouer si vous adorez la série. Il ne faudra pas s’attendre à grand chose, voyez ça comme une petite balade entre amis, à la découverte d’un monde extérieur et inconnu rempli de mystères !

Trailer

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ seven = one