Connect with us

Critique

Notre critique de Ce qu’il reste de nos souvenirs

Published

on

Dessinateur : Amasawa Natsuki
Scénariste : Amasawa Natsuki
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Moon Light
Genre : Social, Tranche-de-vie
Public : + 14 ans 
Contenu : 232 page
Sortie : 16 juin 2021
Prix : 12,50€
Statut de la série : Terminée en 1 volume

« Shû, un lycéen asocial, ramasse un jour une clé USB appartenant à une camarade de classe, Naoka. Après avoir constaté que cette clé contenait un “testament”, il se met à parler avec la jeune fille… et finit par apprendre qu’elle souffre d’amnésie progressive. Il va alors tout faire pour l’aider à vivre avec son mal, sans se douter qu’ils sont liés par le destin depuis très longtemps… »

Shû Uchimura est un lycéen taciturne et solitaire, qui montre difficilement ses émotions. Préférant le calme et la solitude aux discussions avec ses camarades de classe, il préfère manger tranquillement dans une ancienne salle vidéo qui n’est plus utilisée. Là-bas, il se sert du matériel pour écouter de la musique en attendant que les cours de l’après-midi reprennent. Un jour, Naoka Iiyama fait irruption dans ce local et fait tomber un sac contenant plusieurs clés USB avec le nom de chaque élève de leur classe. Uchimura l’aide à ramasser les clés mais une d’entre elles se retrouve dans ses mains. Dessus, il est inscrit “Suicaide Memory”. Alerté par ce nom, Uchimura tente d’ouvrir les dossiers sur la clé. Il découvre une jeune fille qui est fatiguée de vivre, alors que sa camarade est bien intégrée en classe et est toujours souriante. Mais Iiyama souffre d’amnésie progressive. Pour tous, elle est juste un peu tête en l’air. En fait, un à un ses souvenirs disparaissent et sa vie se vide. Obligée de prendre des médicaments aux effets secondaires de plus en plus difficiles à supporter, elle veut mettre fin à ses jours. Au départ, Uchimura ne veut pas s’en mêler, mais il change vite d’avis et met sa propre vie en otage afin qu’Iiyama ne passe pas à l’acte. Le jeune homme a un passé dont il ne veut pas parler. Marqué à vie, il veut empêcher la mort d’Iiyama, malgré sa souffrance…

Voici un magnifique roman qui nous touche au plus profond de notre cœur. On suit les interrogations et les réflexions d’Uchimura concernant le suicide, la maladie et la souffrance.
Même si au départ il ne se sent pas proche d’Iiyama, très vite, il va se sentir concerné par sa maladie et sa douleur, et cela même s’il va tout faire pour ne pas s’en mêler. Uchimura tergiverse, hésite, fonce, fait du chantage, est parfois perdu et se sent même responsable des souffrances de son amie. Pourtant, jamais il ne l’abandonne et il l’aide à affronter sa maladie. Au travers de ses yeux, on voit les souvenirs d’Iiyama disparaître, les astuces qu’elle met en place pour sauver les apparences, comme les clés USB qui lui servent de mémoire, ainsi que les traitements qu’elle doit suivre afin de limiter la propagation de la maladie, mais qui la rendent bien malade.

Dans ce roman écrit avec tendresse et pudeur, on retrouve des thèmes récurrents, comme la transparence, la pluie, les couleurs bleues et blanches, la musique, la mort, le suicide ainsi que l’importance de la mémoire. Mais il y a également beaucoup d’émotions, comme la culpabilité, les remords, la tristesse. Iiyama est une jeune fille souriante, qui porte un masque, il est vrai. Mais même si elle sait que ses jours sont comptés, elle s’accroche et lutte pour garder ses souvenirs, et fait ce qu’elle peut pour s’en fabriquer des nouveaux. C’est une jeune fille toute en nuances, entre tristesse, résignation et espérance, qui lutte pour garder ses souvenirs. On y retrouve quelques informations assez sommaires sur le cerveau et la mémoire, juste ce qu’il faut pour comprendre la maladie d’Iiyama. Le roman se termine sur une postface de l’auteur. Sur la jaquette, on découvre deux adolescents en uniformes sous la pluie, protégés par un parapluie transparent. On y retrouve beaucoup des thèmes de cette histoire.

Ce qu’il reste de nos souvenirs
95 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici une œuvre vibrante, tout en émotion et sensibilité, écrite avec pudeur et tendresse. L’auteur nous emmène dans une histoire touchante et mélancolique, qui nous touche au plus profond de nous. A découvrir absolument !

Scénario95
Dessin0
Édition90
Originalité90
Mise en scène90
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ten × one =