Connect with us

Critique

Notre critique de Comment défier le destin

Lia

Published

on

Dessinateur : Yoshio Akira
Scénariste : Yoshio Akira
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 196 pages
Sortie : 20 janvier 2021
Prix : 7,95€
Statut au Japon : One-shot

Acheter Site officiel

Résumé

“Kamisawa Kaoru peut voir et couper les fils du destin qui lient chaque être humain à ses relations, qu’elles soient haineuses ou pleines d’amour. C’est en vendant ce type de service qu’il rencontre Hara, beau, gentil et très doué au lit… Mais Kaoru a un problème : à son petit doigt ne pend aucun fil rouge associé à l’amour, et il sait bien que Hara, comme tous les autres, va finir par trouver son âme soeur loin de lui. Hara le convaincra-t-il de braver le destin à ses côtés ?”

Notre critique

Après le one-shot Le Fil du destin sorti un peu plus tôt aux éditions Boy’s Love IDP, la collection Hana s’agrandit avec Comment défier le destin, préquel se déroulant dans le même univers et mettant cette fois en scène le personnage de Kaoru Kamisawa, jeune homme capable de voir et de couper les « fils rouges » symbolisant les relations entre les gens. Ceux qui ont lu Le Fil du destin se souviendront sans doute de ce personnage, que le héros avait été voir dans le but de couper son fil du destin. Mais pour les autres, pas d’inquiétudes : les deux one-shots peuvent être lus indépendamment – Comment défier le destin était d’ailleurs le premier publié par l’autrice au Japon.

Nous suivons donc l’histoire de cet homme dans la trentaine qui utilise son don pour gagner de l’argent en proposant aux gens de couper leurs « fils rouges » du destin. Un jour, il rencontre un de ses clients, un homme de son âge nommé Hara, qui a besoin de lui pour couper le fil le reliant à une femme qui le harcèle. Kaoru effectue le travail, mais alors qu’il revoit Hara une semaine après pour recevoir son paiement, celui-ci lui annonce qu’il a passé la semaine à penser à lui et qu’il pense être tombé amoureux.

Le problème, c’est que même si Kaoru peut voir le fil qui relie les âmes-sœurs, lui-même n’en possède pas ! Il s’est donc convaincu ne jamais trouver de personne qui lui soit destinée, et toutes ses relations passées se sont terminées de la même manière : l’autre personne trouvait son âme-sœur et le laissait tomber. Et bien que le fil du destin de Hara ne soit lié à personne d’autre pour l’instant, Kaoru est persuadé qu’un jour ou l’autre il finira par trouver son âme-sœur et partir.

Malgré tout, Kaoru n’est pas indifférent au charme de Hara et ne peut se résoudre à l’envoyer balader ; il lui propose donc à la place de devenir « sex-friends », à condition que Hara ne cherche jamais à approfondir leur relation et ne s’attende à rien de sa part. On peut facilement se douter de la direction que l’histoire va prendre à partir de là – une histoire qui est d’ailleurs assez similaire à celle de l’autre one-shot de l’autrice. Mais même si elle est assez prédictible, on ne peut s’empêcher d’apprécier voir comment Kaoru va tenter de résister à ses sentiments jusqu’à finir par céder. Les deux personnages ont une personnalité à laquelle on s’attache très facilement, ils sont attentionnés et bienveillants et forment un couple tout à fait adorable.

Les dessins sont tout aussi charmants ; les arrière-plans sont un peu fades, mais le chara-design accrocheur compense ce petit manque et l’ensemble est agréable à lire et relire.

Notre critique de Comment défier le destin
Conclusion
Des personnages attachants, une histoire mignonne sans prise de tête et des jolis dessins ; que demander de plus pour un one-shot ?
Scénario
80
Dessin
80
Edition
95
Originalité
65
Mise en scène
85
Intérêt sur la durée
90
Note des lecteurs0 Note
0
On a aimé
Des personnages attachants
Un one-shot qui se lit facilement
Pas besoin d'avoir lu Le Fil du destin
On a moins aimé
Un poil cliché
80
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ninety eight ÷ = ninety eight