Connect with us

Critique

Notre critique de Coup de foudre pour Cupidon

Lia

Published

on

Dessinateur : Minta Suzumaru
Scénariste : Minta Suzumaru
Éditeur : Boy’s Love IDP
Collection : Hana Collection
Genre : Yaoi
Public : + 16 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 7 mai 2019
Prix : 7,95€
Statut de la série : One-shot

Acheter Site officiel

Résumé

“Sur demande spéciale des filles, Shingo enquête sur les beaux gosses du lycée et échange ses informations contre de la nourriture. Un beau jour, son rôle de Cupidon l’amène à se rapprocher d’Ao, un élève de l’année supérieure, afin de découvrir d’où lui vient cette cicatrice sur le visage. Quel secret cache donc ce ténébreux et distant jeune homme…?”

Notre critique

Premier manga de l’auteure Minta Suzumaru, ce petit one-shot nous fait découvrir une histoire d’amour très attendrissante entre deux lycéens. Shingo, garçon extraverti, franc et direct, a promis aux filles de sa classe (en échange de nourriture) qu’il demanderait au mystérieux et populaire Ao d’où il tient la cicatrice visible sur son front. Sans surprise celui-ci s’énerve lorsque Shingo lui pose la question sans aucun tact ! Lorsque Shingo tente de s’excuser, il découvre par hasard le secret d’Ao : il est totalement terrifié par les orages…

Dès lors, Shingo tente de devenir ami avec Ao et de l’aider à chaque fois que ce dernier sera effrayé par la foudre. Bien vite, il réalise que l’intérêt qu’il porte au jeune homme n’a rien à voir avec la requête des filles ou de la simple curiosité, et il s’attache de plus en plus à lui, lui découvrant un côté fragile et mignon malgré les airs de durs qu’il se donne le reste du temps.

C’est une histoire assez typique d’amour lycéen qui nous attend ici, avec quelques malentendus, quelques hésitations mais surtout beaucoup de douceur et de tendresse. L’auteure ne cherche pas à faire dans le drame ou dans l’improbable ; on profite ainsi d’une histoire toute simple sans pour autant être ennuyeuse. La relation progresse à un bon rythme pour un one-shot : assez de tension pour être pris dans la lecture sans pour autant être frustré à la fin.

Les deux personnages de l’histoire, bien qu’ayant un tempérament assez à l’opposé, sont tous deux décidément très mignons et les voir tâtonner jusqu’à parvenir à s’avouer leurs sentiments est un vrai plaisir. La phobie d’Ao sera en outre l’occasion de nombreuses scènes très attendrissantes entre les deux lycéens. Et si la majeure partie de l’histoire est narrée du point de vue de Shingo, certains chapitres du point de vue d’Ao nous permettent de découvrir ses pensées et ses sentiments à lui aussi, quelque chose de toujours intéressant avec ce genre de personnage ne parlant pas trop de ce qu’il ressent.

Les dessins pour leur part sont plutôt soignés et le trait fin de l’auteure met en valeur ses personnages, nous faisant oublier les décors assez basiques et les quelques arrière-plans laissés vides. Shingo est souvent représenté de manière un peu caricaturale, ce qui donne une dimension comique à pas mal de scènes de l’histoire sans pour autant être utilisé à tort et à travers lorsque l’ambiance ne s’y prête pas. Les quelques scènes érotiques de l’histoire sont dessinées de manière peu explicite, n’entachant pas l’ambiance plutôt douce du manga.

Lia

Fan de mangas en tout genre avec un goût prononcé pour tout ce qui sort de l'ordinaire et un faible pour les histoires fantastiques.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

four × = twenty