S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Kenshirô Sakamoto
Scénariste : Kenshirô Sakamoto
Éditeur : Nobi Nobi !
Collection : Shonen
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 8 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 8 janvier 2020
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Happy est ami avec Chee, un jeune guépard issu de Wild Town, une ville où la loi du plus fort règne. Suite à un malentendu, Chee, envahi par la colère vole l’étherlune de Luna, la renarde. Cette pierre fait de lui le chef incontesté de Wild Town. Avec les deux chefs de gang les plus forts, Chee décide de prendre possession du Village Animal. Afin d’éviter un carnage, Happy et ses amis vont affronter les chefs de Wild Town lors d’un tournoi où tout est permis…

Notre critique

On retrouve dans ce troisième tome un Happy aux prises avec les pires racailles de Wild Town, ville sans foi ni loi, où seuls les plus puissants dominent. Chee, jeune guépard, veut absolument un ami. Il pensait en avoir trouvé un en la personne de Happy, mais suite à un quiproquo, il entre dans une colère noire et en veut à Happy et à tous ceux qu’il considère comme ses amis. Pour cela, une fois en possession de l’étherlune, qui fait de lui le grand chef de Wild Town, il veut faire des habitants du Village Animal « ses amis », contraints et forcés. Et pour y arriver, il ne parle que le langage qu’il connait : la violence ! Ce jeune guépard n’a pas eu la chance de grandir entouré d’amour et d’affection et depuis tout petit, il est seul, sans ami. Mais cela va changer : en tant que détenteur de l’étherlune, il est devenu le chef d’une ville et à sous ses ordres deux grands chefs de gang : un rhinocéros et une tigresse, tous les deux balèzes en combats, qui l’acceptent comme chef.

Le scénario se complexifie un peu et il y a un travail intéressant concernant la psychologie de Chee, abandonné enfant et qui est persuadé d’avoir perdu le seul ami qu’il a. Ce personnage est donc plus complexe que ce qu’on aurait pu penser en le voyant pour la première fois, dans le tome précédent. Dans ce tome, il y a assez bien de scènes de combats et elles sont bien réalisées, claires et facilement compréhensibles. De plus, elles ne trainent pas en longueur, sur des pages et des pages. Et faire de Luna, rusée renarde, la gardienne de l’étherlune et donc la seule à pouvoir « choisir » le chef de Wild Town est assez original, car ce personnage ne brille pas, au premier regard, par son honnêteté.

Le trait est simple, régulier et de la même qualité que les deux précédents volumes. Il y a pas mal de lignes de mouvement qui mettent en valeur les scènes de combats et nous facilitent la compréhension des scènes du tournoi. Sur la jaquette, toujours sur fonds jaune, on retrouve Happy et Chee en pleine action, en compagnie des autres participants au tournoi pour Wild Town : Rhino, Tigra et Pépé Serpi. Sous la jaquette, on a quelques dessins inédits de Happy et ses amis. Une petite histoire bonus en fin de volume nous aidera à attendre la suite .

Notre critique du tome 3 de Fairy Tail - La Grande Aventure de Happy
En bref, une chouette série très shonen, avec un héros mignon et des personnages attachants, de l’action et un scénario punchy ! A lire !!
Scénario75%
Dessin75%
Édition80%
Originalité75%
Mise en scène79%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • La psychologie de Chee
On a moins aimé
  • Luna, trop sexy, pour un jeune public
80%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.