Connect with us

Critique

Notre critique de Fossiles de Rêves

Nurci

Published

on

Dessinateur : Satoshi Kon
Scénariste : Satoshi Kon
Editeur : Pika Édition
Collection : Graphic
Genre : Anthologie
Public : + 14 ans
Contenu : 424 pages
Sortie : 14 octobre 2020
Prix : 22 euros
Statut de la série : One shot

« Fossiles de rêves contient l’intégralité des histoires courtes de Satoshi Kon, mangaka et réalisateur de films d’animation célébré dans le monde entier et décédé prématurément en 2010. S’il est surtout connu pour ses histoires brouillant les frontières du réel, il s’attaque ici à tous les genres : comédie, action, récit historique, fantastique, science-fiction… Fortement marqué par celui de son maître, Katsuhiro Ôtomo, le trait de Satoshi Kon sait croquer avec une tendresse moqueuse les travers de ses contemporains ou dresser un portrait glaçant des villes de demain. »

Ce recueil, édité en 2011 au Japon et arrivé chez nous en 2020, reprend quinze histoires courtes écrites et dessinées par Satoshi Kon. Ces histoires courtes sont parues entre 1984 et 1989 dans divers magazines ou lors de concours.

Elles mettent toutes en scène une vision de la réalité très particulière. Elle évoquent soit un futur régit par la technologie où l’humain a de moins en moins de place pour s’exprimer (Sculpture, Pique-Nique ou Les prisonniers), soit une situation de la vie quotidienne poussée à l’absurde (Remue-ménage, Les kidnappeurs), ou encore en mettant en scène une situation banale qui bascule à cause d’une cause fantastique (Les invités, Joyful Bell, Au delà du soleil).

Il met également en scène des petits moments tirés de la grande histoire dans lesquels il arrive à mettre une vive tension et un final inattendu (La bête et Le dauphin du désert).

Chaque histoire est très différente, tant par son récit, que par l’ambiance ou le rythme auquel elle se déroule. C’est très intéressant car cela permet de toucher du doigt l’imagination fertile de l’auteur. Elles ont toutes, cependant, un point commun : l’absurde. Cela va de l’absurdité du monde à l’absurdité d’une situation.

C’est ainsi que l’auteur s’exprime et met en scène certains travers de la société.

Si les histoires sont bien écrites et bien mises en scène, il explore des thèmes souvent abordés. Il n’y a donc aucune grande surprise de ce côté là.

Le dessin est agréable et détaillé. Les personnages sont expressifs et reconnaissables. Comme les histoires sont dessinées avec plusieurs années d’écart, cela permet également de voir l’évolution du trait.

En bonus, le volume propose une préface signée Matthieu Bonhomme et une interview de Susumu Hirasawa, un musicien qui a souvent collaboré avec Satoshi Kon.

Pika propose une édition soignée et de bonne qualité mais malheureusement un peu lourde au niveau de son poids.

C’est une excellente occasion de découvrir le travail de ce grand artiste. Les histoires, en plus d’être bien écrites et divertissantes, interpellent sur certains travers de la société et donnent à réfléchir.

Notre critique de Fossiles de Rêves
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé
Un bel hommage à un auteur à découvrir ou à redécouvrir.
Scénario80
Dessin90
Édition75
Originalité75
Mise en scène80
Intérêt sur la durée80
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Geekette assumée et grande fan de manga depuis Dragon Ball. J'ai une fâcheuse manie de lire tout ce qui me tombe sous la main, ce qui permet de faire les meilleures découvertes.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seventy eight − = seventy seven