S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Scénariste : Morimi Tomihiko
Éditeur : Ynnis Éditions
Collection: Roman
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 12 ans 
Contenu : 387 pages
Sortie : 24 juin 2020
Prix : 14,95€
Statut de la série : Terminée en 1 tome

Acheter Site Officiel

Résumé

Aoyama est un jeune garçon surdoué, qui faire des recherches sur tout ce qui l’intrigue. Lorsque des manchots apparaissent dans sa ville, il se retrouve devant une étrange énigme. Accompagné de ses amis, Ushida et Hamamoto, il se lance comme défi de trouver l’origine de ces oiseaux, ainsi que d’autres phénomènes mystérieux qui sont apparus en ville. Sous la protection d’une jeune femme aux capacités mystérieuses, Aoyama va tenter de lever le voile sur les évènements surnaturels qui arrivent dans sa ville.

Notre critique

Aoyama est un élève surdoué, dont le cerveau est toujours en activité. Son plus grand plaisir est de mener des enquêtes et des expériences sur tout ce qui l’entoure : l’espace, la nature et pleins d’autres choses encore. Il prend des notes sur ses travaux de recherches dans de petits carnets, qu’il porte toujours sur lui. Il est assez proche de son père, qui lui enseigné une méthode des recherches, à prendre des notes, et avec qui il part parfois en expédition en voiture. Aoyama attend avec impatience d’atteindre l’âge adulte, ainsi, il pourra épouser la femme de sa vie : l’assistante dentaire, qui travaille près de chez lui. De plus, Aoyama est obsédé par les seins. Il a même surnommé une pâtisserie à base de crème les « nénés ». Lorsqu’une colonie de manchot apparaît, le jeune garçon se lance comme défi d’en découvrir l’origine. Et c’est en compagnie d’Ushida, son meilleur ami, qu’il débute son enquête.

Ushida est un camarade de classe d’Aoyama. Comme lui, il se passionne pour la recherche, surtout l’espace. Il a peur des trous noirs et de Suzuki, le caïd de la classe, qui n’hésite pas à malmener Aoyama et son ami. Ushida est un enfant moins « intelligent » que son ami, mais ce n’est pas un imbécile. Il est un peu jaloux de la présence de Hamamoto aux côté d’Aoyama.

Hamamoto est une passionnée d’échecs et elle aussi, aime résoudre des mystères et passer du temps à la bibliothèque pour se documenter. Elle est la fille d’un professeur d’université. Comme Aoyama, elle veut résoudre un mystère qui est apparu dans leur ville : la « Mer ». La « Mer » est une sphère transparente qui gravite dans une clairière, et parfois, sa forme augmente ou rétrécit. Hamamoto va s’associer à Aoyama et Ushida afin de trouver l’origine des manchots et celle de la « Mer ».

Autre personnage important de ce roman : la jeune femme. Elle travaille comme assistante dentaire et semble de santé fragile. Elle a de mystérieux pouvoirs et fascine Aoyama, qui en a fait un sujet d’études. Le jeune garçon aime passer du temps avec elle. Ensembles, ils jouent aux échecs et ont des discussions. C’est décidé, pour Aoyama, il n’y aura pas d’autre femme, c’est elle qu’il épousera quand il sera enfin un adulte. Cette dernière n’hésite pas à taquiner le jeune garçon sur ses projets d’adulte.

Autour de ces 4 personnages principaux gravitent d’autres, qui ont plus ou moins d’importance dans ce roman. Les parents et la petite sœur du héros, le propriétaire du « Bord de mer » où Aoyama et la jeune femme jouent aux échecs, Suzuki et sa bande, qui ne facilitent pas la vie de nos héros, le père de Hamamoto qui est un scientifique, ainsi que les manchots, d’adorables oiseaux qui se dandinent au fil des pages.

Tomihiko Morimi n’est pas un inconnu : il est l’auteur de The Tatami Galaxy, déjà adapté en série animée par le studio Madhouse en 2010. L’œuvre dont il est question dans cette critique est une sorte d’OVNI littéraire car il aborde plusieurs thèmes, comme l’écologie, la philosophie, la société, le tout avec une pointe de mystère et de science-fiction, et un soupçon d’absurdité.

L’écriture est fluide, pas trop complexe et permet aux adolescents et aux adultes de voyager dans cet univers particulier, où poésie et écologie sont au rendez-vous. La couverture ne peut qu’attirer notre regard par ses nombreux pingouins qui nous fixent.

Ce roman a été adapté en manga par Keito Yano entre 2018 et 2019. Un film d’animation a également vu le jour en 2018 sous la houlette de Hiroyasu Ishida et a été présenté dans différents festivals, comme le Festival international du film d’animation d’Annecy ou encore le Festival FanTasia de Montréal.

Notre critique de Le Mystère des Pingouins
En résumé, voici un agréable roman qui mêle écologie, science-fiction, mystère et de mignons petites pingouins. Un agréable moment lecture en perspective!
Scénario90%
Dessin90%
Édition95%
Originalité90%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée95%
On a aimé
  • Les manchots!
  • L'univers poétique
On a moins aimé
  • Aoyama est parfois épuisant
90%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.