Connect with us

Critique Jeux Vidéo

Notre critique de Monster Hunter Stories 2 Wings of Ruin

Published

on


Éditeur : Capcom
Développeur : Capcom
Genre : RPG, Action-Aventure
Version testée : PC
Autre supports : Nintendo Switch
Langue : Textes en français
Classification : + 7 ans
Sortie en France : 9 juillet 2021
Taille d’origine : 28,00 Go
Prix moyen : 59,99€

Acheter Site officiel

Monster Hunter est une série de jeux de chasse de monstre qui existe depuis quelques décennies sur console. Se baladant de support en support, la série n’a eu de cesse de s’améliorer avec le temps, faisant vibrer les joueurs du monde entier. Mais à la longue, les épisodes commencèrent à se répéter et purent se montrer lassant pour certains joueurs… Nous sommes en octobre 2016 et Capcom tente un revirement total dans son univers avec Monster Hunter Stories sur Nintendo 3ds. Véritable renouveau pour la saga avec des combats au tour-par-tour poussés et dynamiques, une patte artistique Ghibliesque et une expérience narrative qui ferait rougir les plus gros JRPG de son époque ! Malheureusement, débarquant en fin de vie de la petite portable de Nintendo, Monster Hunter Stories ne trouvera pas son public et se fera très vite oublier… Plusieurs années plus tard, à la grande surprise générale, l’éditeur Capcom nous annonce Monster Hunter Stories 2 Wings of Ruin, une suite au premier épisode qui s’inspire des mêmes codes et qui se veut être une seconde tentative que nous n’attendions pas, tentant de donner une bouffé d’air frais à une licence qui en a bien besoin.

Une rencontre prédestinée ?

Alors que le festival des Riders a lieu au village Mahana, une colonne de lumière rouge apparaît et provoque la disparition des Rathalos. C’est dans ces circonstances que le lendemain, vous débutez votre initiation auprès de Kayna pour devenir Rider, comme l’était autrefois votre grand-père Red, dont le Monstie était le Ratha Gardien, protecteur vénéré de l’île. Vous rencontrez alors Ena, une jeune fille wyvérienne qui connaissait votre ancêtre et vous transmet l’œuf de son Ratha. Afin de protéger ce futur Monstie, vous décidez de partir avec votre nouvelle amie et d’enquêter sur le phénomène surnaturel qui a eu lieu et qui se reproduit partout dans le monde…

La création, c’est la base !

Pour débuter, il faudra créer votre personnage, féminin ou masculin. Vous aurez pas mal de choix pour l’étoffer selon vos envies. On remarquera que ce dernier se fond vraiment bien dans l’univers, donnant une réelle impression au joueur que son personnage en fait totalement parti. Lancé très rapidement dans le jeu, les premiers tutos vous expliqueront comment progresser, vous ne serez jamais perdus car vous aurez toujours un indicateur de quête en haut à droite de votre écran.

Niveau liberté, il ne faudra pas s’attendre à un gigantesque Open-World, les zones sont ouvertes certes, mais moyennement variées, à part des monstres et des objets ça et là, ce sera tout. On pourrait comparer le découpage des cartes à la manière des épisodes de Tales of, des petites zones avec des temps de chargement un peu partout.

Une multitude de choses à faire et à voir !

Avant de parler du gameplay et tout le reste, attardons-nous un peu sur la technique. Nous avons pu tester le jeu sur deux supports, PC et Nintendo Switch. Sur PC, le jeu tourne bien, il est très joli et n’a pas énormément d’aliasing. Le seul bémol sur cette version serait la baisse de framerate et une sensation de lag assez récurrente, mais dans l’ensemble le jeu est vraiment très agréable à l’œil, avec des palettes de couleurs variées qui chatouillent la rétine.

Sur Nintendo Switch, c’est une autre histoire… Le titre lag pas mal, l’aliasing est très, voire trop présent, et le jeu a de sacrés ralentissements… Alors certes, il est plutôt beau, les couleurs ont aussi un beau rendu sur la machine, mais l’aliasing gâche vraiment l’immersion… On sent que la console souffre avec ce titre !
Pour ce qui est du gameplay, sincèrement, n’ayons pas peur de le dire, le titre se paie d’avoir le meilleur style au tour par tour qu’on puisse connaître. C’est fluide, dynamique et incroyablement prenant.

Les combats se déroulent de manière classique, vous attaquez chacun votre tour jusqu’à ce que vous ou votre adversaire succombe. Mais Monster Hunter Stories 2 y propose une petite subtilité supplémentaire, le pierre-feuille-ciseaux. En soit, c’est assez simple, chaque segment de la roue (au nombre de trois) sont liés à la force, la technique et la vitesse. La force bat la technique, qui elle-même pourra vaincre la vitesse, qui aura l’avantage sur la force ! Il faudra faire attention à ça pour prendre l’avantage sur chaque Monstie, mais ce n’est pas tout, vos armes auront également une incidence importante lors des combats. Vous en posséderez plusieurs, que vous pourrez changer à votre guise durant les affrontements.

Le marteau, l’arc ou encore l’épée bouclier vous permettront de faire plusieurs sortes de dégâts et encore une fois viser les points faibles des bestioles. Un choix varié et important à ne pas négliger selon la situation, aussi bien ; Tranchant, Perforant ou Contondant, tout a été pensé pour que vous puissiez être polyvalent dans vos combats dantesques ! Vos Monsties seront également là pour vous soutenir, avec des équipes précises et des types différents. Chacun d’entre-eux reprendra le principe de la roue dont on a déjà parlé, à vous de créer un groupe équilibré et en fonction des lieux que vous visiterez et des ennemis que vous croiserez. Nous pouvons également évoquer votre jauge d’amitié qui grimpe au fur et à mesure et qui, à la fin, vous permettra de monter sur votre monstre pour faire une attaque à deux dévastatrice !

Les tanières et les œufs.

Un autre point important, les tanières et de manière générale, la récupération de Monstie. Vous pourrez au cours de votre aventure, rejoindre des tanières sur la carte. Ce sont des petites entrées où vous pourrez vous rendre pour y récupérer un œuf. Ces entrées sont accessibles de manière normale pour certaines, mais aussi après avoir vaincu un monstre, celui-ci peut se replier et vous permettre de le poursuivre pour lui en voler un.

Et pour finir, d’autres tanières peuvent être accessibles mais sont assez rares, et certaines uniquement en Multijoueurs. Les lieux sont de grandes zones explorables, avec à la clé quelques récoltables. Ensuite, vous arriverez face à un boss, une fois vaincu son nid sera accessible. Vous devrez faire confiance au flair de Navirou pour dégoter le meilleur œuf. Plus celui-ci est lourd et sent bon, mieux sera le Monstie, vous pourrez ensuite quitter la zone et faire éclore votre dû. Vous pourrez augmenter votre taux chance de gagner un monstre rare grâce à la Boite à prière que vous pourrez retrouver dans chaque ville. Elle pourra vous fournir une multitude de bonus alléchants, comme gagner plus d’expérience en combat, augmenter votre défense, baisser le prix des objets en boutique, etc…

On terminera avec le Multi…

Que serait un épisode de la série sans du Multi ? Celui-ci ne dérogera pas à la règle, il est bien présent et vous permettra d’avoir de nombreux Monsties uniques, comme par exemple les Chumsky.

Rien de bien compliqué, le cheminement sera le même que les tanières en solo, mais cette fois-ci en ligne, à deux joueurs et des œufs seront récoltés au cours de la mission. Capcom a déjà annoncé un planning dans les mois à venir avec plein de choses à faire pour avoir des Monsties rares et souvent connus chez les joueurs.

Un jeu incroyablement riche !

Avec un solo prenant, des combats dynamiques et intelligents, Capcom signe un RPG de qualité qui donne un coup de pied à l’étrier au genre du tour par tour ! Le développeur mise sur une refonte de ce système de combat avec brio. Des centaines et des centaines d’heures de jeux, pour un titre au scénario mature et entrainant, un retour au jeu régulier pour essayer d’obtenir tous les Monsties, ainsi que les ajouts mois après mois font de ce JRPG la référence incontournable du moment ! Quand on voit tout ce qu’apporte cet épisode chez Capcom, on ne peut que se demander à quoi pourrait ressembler un autre JRPG chez eux… Breath of Fire par exemple ?

Trailer

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eighty one − = seventy seven