S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Œuvre Originale : Kôhei Horikoshi
Studio : Bones
Réalisateur : Kenji Nagasaki
 Scénariste : Yôsuke Kuroda
Musique : Yuki Hayashi
Genre : Action, Combats, Aventure
Public : + 10 ans
Durée : 104 minutes
Sortie : 20 août 2020
Licence : Anime Digital Network

Saisons de My Hero Academia My Hero Academia : Two Heroes

Résumé

« La classe 1-A visite l’île de Nabu où ils peuvent enfin faire un vrai travail de héros. L’endroit est si paisible que ça ressemble plus à des vacances… jusqu’à ce qu’ils soient attaqués par un super-vilain avec un alter insondable ! Son pouvoir est étrangement familier, et il semble que Shigaraki ait joué un rôle dans son plan. Mais avec All Might à la retraite et la vie des citoyens en jeu, il n’y a pas de temps pour les questions. Deku et ses amis sont la prochaine génération de héros, et ils sont le seul espoir de l’île. »

Notre avis

Seulement deux ans après la sortie au Japon de My Hero Academia : Two Heroes, une nouvelle aventure des élèves de Yûei débarque chez nous au cinéma.

Tout débute par une course-poursuite entre de nombreux héros et l’alliance des super-vilains. Leur objectif, s’échapper en emportant avec eux un mystérieux individu enfermé dans une sorte de caisson se trouvant au fond de leur fourgon, mais c’était sans compter sur la venue d’un Endeavor balafré, ce qui permet de situer les événements après la fin de la 4ème saison de l’anime. Au final, le véhicule est stoppé mais ses occupants se révèlent n’être que des copies de Twice, et le passager parvient sans problème à s’enfuir.

Comme dans le 1er film, l’ensemble des élèves la classe 1-A jouent un rôle important, même si certains se font plus remarquer que d’autres. L’antagoniste, Nine, est accompagné de trois vilains, et pour faire face à ces adversaires, plusieurs petits groupes sont formés. La carte du fan-service est jouée avec le retour du trio Katsuki / Eijiro / Denki, mais des compositions nettement plus originales font leur apparition, dont l’équipe composée de Yuga / Toru / Minoru, ce qui est appréciable puisqu’il s’agit de personnages qui n’ont pas l’habitude d’interagir ensemble. Tout le monde est contraint de repousser ses limites pour tenter de contrecarrer les plans de Nine, ce qui donne lieu à des combats stratégiques d’une rare intensité et ce qui permet de constater l’évolution de chacun depuis le début du manga. Ici, contrairement à My Hero Academia : Two Heroes, tout est beaucoup plus sérieux et plus sombre. Nos apprentis-héros enchainent les blessures graves et risquent leur vie, mais personne ne peut venir les sauver puisqu’ils sont isolés de tous sur une petite île afin d’aider les habitants dont le dernier héros est parti à la retraite.

Des adversaires « faire-valoir » ?

Du côté des méchants, le studio Bones a tenté de développer leur background, mais cela manque clairement de profondeur. Pourtant il y avait de quoi faire quelque-chose d’intéressant avec Nine qui décide de devenir l’objet d’expériences de l’alliance car son corps ne parvient pas à supporter la puissance de son alter, ou même avec Chimera qui souffrait d’avoir dû vivre en marge de la société à cause de son apparence physique. Leur seule utilité n’est au final que d’être des vilains extrêmement puissants destinés à pousser Izuku et Katsuki dans leurs derniers retranchements. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un film de moins de deux heures. Il est sans doute difficile de faire mieux, surtout avec autant de personnages à gérer. Et puis n’oublions pas que Heroes Rising adapte la fin que Kôhei Horikoshi avait imaginé au début du manga, ce qui signifie que Nine n’est qu’un All for One de substitution, et donc l’affrontement final prend une toute autre profondeur en gardant ça à l’esprit. Mais justement, parlons-en ! Pour éviter que le monde ne sombre dans le chaos, Izuku et Katsuki décident de combattre côte à côte en utilisant tous les deux le One for All à 100%, et c’est à ce moment-là que le film parvient enfin à se démarquer par rapport à l’anime. Une musique mélancolique s’enclenche et Izuku s’engage dans son ultime combat avec à ses côtés Katsuki qui s’apprête à devenir le nouveau détenteur du One for All. Les coups s’échangent à une vitesse folle. C’est magnifique, bien qu’un peu brouillon. Et le dernier Smash d’Izuku nous plonge dans une profonde tristesse.

Le long-métrage s’achève avec une happy end où Izuku garde finalement ses pouvoirs, mais n’est-ce pas un retournement de situation que l’auteur du manga n’avait pas imaginé à la base et que l’équipe en charge de l’anime a dû mettre en place pour que les spectateurs ne soient pas perdu en le retrouvant dans la saison 5 toujours en possession de ses capacités ? La question se pose réellement parce que si l’histoire devait se terminer avec le sacrifice d’Izuku en transmettant le One for All à Katsuki afin de sauver l’île, faisant de lui un héros à part entière, cela aurait été la fin parfaite.

Notre critique de My Hero Academia : Heroes Rising

Si vous avez aimé le 1er film, vous adorerez cette nouvelle aventure sur grand écran ! N'hésitez donc pas à le découvrir lors de sa sortie en DVD et Bluray ou sur Anime Digital Network.

Scénario70%
Animation90%
Bande-son85%
Originalité80%
Mise en scène80%
Intérêt sur la durée80%
On a aimé
  • Bonne exploitation des personnages
  • La qualité de l'animation
  • Le combat final
On a moins aimé
  • Background des vilains pas assez développé
  • Le retournement de situation
  • La quasi inutilité de l'Alliance
85%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.