Connect with us

Critique Jeux Vidéo

Notre critique de Prinny Presents NIS Classics Vol.1

Published

on


Éditeur :
Nippon Ichi Sotware

Développeur : Nippon Ichi Software
Genre :  Tactical-RPG
Version testée : Nintendo Switch
Autre supports : PC
Langue : Textes en anglais
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 3 Septembre 2021
Taille d’origine : 4,4 Go
Prix moyen : 59,99€

Acheter Site officiel

NIS America vous propose aujourd’hui de faire un retour en arrière sur cette bonne vieille Playstation 2, avec deux titres emblématiques du Tactical-RPG sur la console, Soul Nomad and the World Eaters et Phantom Brave. Réunis désormais dans une compile sobrement intitulée “Prinny Presents NIS Classics Vol.1”, ces deux pépites en leur temps sont maintenant disponibles pour tous ! Mais que valent encore ces deux jeux de nos jours ? Des ajouts sont-ils également de la partie ? Voyons ça ensemble !

Deux destinées, réunies à jamais !

Phantom Brave : Nous sommes en 921. Marona, une jeune orpheline de 13 ans vit dans un monde appelé Ivoire. Huit ans plus tôt, ses parents accompagnés par Ash, ont trouvé la mort après être tombés dans une embuscade alors qu’ils effectuaient une mission sur l’île maudite. Ash se retrouve condamné à errer dans le monde des vivants en tant que fantôme. Depuis ce tragique événement, il s’est donné comme unique but de protéger Marona qui a décidé de suivre la même voie que ses parents et de devenir une Chroma, c’est-à-dire une mercenaire qui vient en aide aux habitants des îles peuplant le monde d’Ivoire. Malgré sa bonté d’âme et le fait qu’elle désire, plus que tout, aider son prochain, Marona n’est guère appréciée et est surnommée la possédée. Ce surnom vient du fait qu’elle ait un don des plus étranges, elle a en effet la faculté de voir et de discuter avec les fantômes.

Soul Nomad : Il y a plusieurs siècles, Gig, le Maître de la Mort, vint avec les trois World Eaters afin de détruire le monde. Au terme d’une guerre sans merci, Gig fut scellé dans une épée noire, la Lame d’Onyx. Mais après cette paix prolongée, quand les World Eaters commencèrent à sortir de leur sommeil et à manigancer leur retour, le monde se réorganisa de façon à s’attirer leurs faveurs et donc, leur indulgence. Alarmée, la doyenne Layna confie la Lame d’Onyx à Revya, un orphelin (ou une orpheline, selon votre choix), avant de lui confier la lourde tâche d’éliminer les World Eaters. Pour ce faire, il lui faudra compter sur la puissance mais aussi la présence de Gig, qui n’attend qu’un abus de sa part pour prendre possession de son corps et rompre le sceau. Désormais, Revya doit choisir entre libérer le terrible Maître de la Mort, ou chercher une autre façon d’accomplir sa quête.

Alors, ça donne quoi en 2021 ?

Pour commencer, on pourrait dire que les deux titres possèdent toujours un charme particulier. Le principe de faire des zooms de cette manière sur les pixels a plutôt bien vieilli car on se retrouve avec plusieurs jeux aujourd’hui qui abusent de cet esthétique pour donner un style particulier à leur titre (on pourrait d’ailleurs nommer les Final Fantasy Pixel Remaster ressortis récemment sur Steam, qui mettent en avant ce côté Rétro-Pixel). Un gros point quand même en faveur de Phantom Brave qui profite de cette ressortie pour nous proposer sa version HD Remastered sortie en 2016 sur Steam et qui apporte des bonus non négligeables, comme une image plus nette, du 16/9 ou encore un scénario additionnel, même si le titre propose déjà quelques dizaines d’heures de jeu à lui tout seul !

En ce qui concerne Soul Nomad, le constat est plus catastrophique ; du 4/3, le jeu prend cher, une image pas vraiment remastérisée et aucun ajout en plus. La faute au fait que le titre n’a jamais bénéficié de Remastered, contrairement à son grand-frère et qui se retrouve à proposer aux joueurs son unique version disponible, celle de la PS2 de 2007. Toutefois, Soul Nomad possède un gameplay riche et de bonnes mécaniques, et il n’a pas à rougir face aux mastodontes du genre ! Il reste plutôt joli et entraînant, et comme Phantom Brave, les musiques sont toujours aussi envoutantes.

En clair…

Ces deux titres tombent bien pour les amoureux de la Nintendo Switch ou du genre Tactical-RPG. Même si les voix japonaises sont bien présentes, il faudra par contre faire avec les traductions anglaises, les deux épisodes faisant fi d’une traduction française, ce qui aurait été appréciable et un plus non négligeable pour leur ressortie… Ces deux jeux d’exception peuvent en tout cas se targuer d’être désormais disponibles pour tous, et restent aujourd’hui des incontournables du genre !

Trailer