Connect with us

Critique Jeux Vidéo

Notre critique de Prinny Presents NIS Classics Vol.2

Published

on


Éditeur :
NIS America, Koch Media
Développeur : Nippon Ichi Software
Genre : JRPG, Tactical, Donjon RPG
Version testée : Nintendo Switch
Autre supports : /
Langue : Textes en anglais
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 13 Mai 2022
Taille d’origine : 4,4 Go
Prix moyen : 59,99€

Acheter Site officiel

Après une première compile, somme toute assez classique, NIS America remet le couvert avec un volume 2 réunissant une fois de plus deux titres de leur catalogue bien fourni. C’est au tour de Makai Kingdom et Z.H.P.: Unlosing Ranger vs. Darkdeath Evilman (Z.H.P pour la suite, ce sera plus simple) de faire leur retour. Intérêt ou pas ? Voyons ça ensemble…

Démons et super héros, le yin et le yang ?!

Makai Kingdom : Le grand Zetta était connu dans tout l’univers comme le plus puissant des seigneurs. Cependant, un jour, Pram l’Oracle lui annonça qu’un grand cataclysme allait s’abattre sur son inframonde, Zetta se rendit dans une bibliothèque qui contenait le Tome Sacré, un livre ancien qui pouvait prédire toute l’histoire de son inframonde .

En chemin, il fut attaqué par Raiden, un puissant démon supérieur à qui son maître avait ordonné de tuer ce dernier. Zetta supposa que Raiden était le cataclysme que Pram avait prédit et le vainquit au combat.

Il se rendit ensuite au Tome Sacré pour y observer d’éventuels changements. Mais lorsqu’il visionna le tome, il y était écrit que sa stupidité serait la chose qui condamnerait son monde. Enragé, il brûla le livre mais se rendit compte qu’en faisant cela, il avait détruit son inframonde.

Il pu fuir en enfermant son âme dans le tome, mais en contrepartie, il perdit son corps. Il doit désormais demander à d’autres suzerains de souhaiter de nouveaux enfers pour pouvoir les conquérir et les utiliser pour reconstruire son propre territoire et récupérer son corps.

Z.H.P : En l’an 20XX, Super Baby, un bébé dont la destinée est de sauver la planète, est né. Les habitants le chouchoutent, mais sa popularité soudaine fait qu’il est enlevé par le monstrueux général démoniaque Darkdeath Evilman. Darkdeath est alors défié dans un combat par l’Absolute Victory Unlosing Ranger, un héros supposé invincible, pour décider du sort de Super Baby et de la planète.
Le jeu commence avec le premier Unlosing Ranger, Pirohiko Ichimonji, qui ne s’est pas réveillé pour sa bataille finale et a pris du retard. Alors qu’il se précipite pour affronter Darkdeath, il est renversé par un camion et tué. Avant de mourir, Pirohiko remet sa ceinture de morphing à un passant, le personnage principal (donc vous), qui hérite ainsi de son titre et de ses fonctions.

Le nouveau Ranger arrive alors pour combattre Darkdeath Evilman sous le regard des gens du monde entier à la télévision, mais il est rapidement vaincu. Cependant, il est sauvé à la dernière minute par la World Hero Society et emmené à la Hero Training Facility, une station spatiale flottant au-dessus de la planète Bizarro. Il y rencontre le fantôme de Pirohiko, qui est devenu son esprit gardien, et Etranger, un instructeur cynique. Etranger oblige immédiatement le personnage principal à suivre un entraînement jusqu’à ce qu’il soit assez fort pour vaincre Darkdeath, l’envoyant en mission pour aider les habitants de Bizarro et résoudre ainsi les conflits personnels de cette planète.

Deux titres assez inégaux.

Makai Kingdom fait partie de ces jeux chez Nippon Ichi Software, qui ont vraiment mal vieilli. En plus d’avoir pris un coup avec le temps, on a une réelle impression de jouer à Disgaea, Phantom Brave ou encore Soul Nomad mais avec quelques skins différents (et encore, on pourrait en douter quand on voit la tête des personnages qu’on crée…). Si on aime leur produit, on ne pourra qu’être conquis, mais pour les autres, que ce soit le HUB, les menus, tout nous donne l’impression d’y avoir déjà joué ! On appréciera tout de même le 16/9 (dont Soul Nomad n’avait pas bénéficié, on s’en souvient), les ajouts bonus font plaisir aussi et donnent un attrait de plus. Au-delà de ça, on oubliera très vite Zetta et toute sa clique…

Le constat est un peu différent pour Z.H.P, plus de choses donnent envie de sauter le pas. Malgré le fait qu’il y ait toujours ces similitudes évoquer tout à l’heure, dont les développeurs ont du mal à se détacher, il y a plusieurs aspects du gameplay qui rendent cet épisode bien plus accrocheur. Tout d’abord les batailles sont plus immersives et dynamiques, tout ceci grâce au gameplay qui mélange intelligemment le Tactical, mais aussi le Donjon RPG. Finis les menus pour faire avancer les personnages, chaque mouvement de votre part se fait naturellement à la manette. Il faudra avancer de manière stratégique tout de même, car un mouvement pour vous équivaut à un mouvement pour votre adversaire. Dès que vous êtes collé à lui, pressez une touche pour lui asséner un coup, ou parcourez votre menu pour lui infliger des dégâts avec une Super Attaque ! Le système est fluide et apporte vraiment énormément à l’immersion.

Intéressant ou pas ?

Si vous êtes passionnés par les RPG, que la barrière de la langue ne vous gêne pas et que vous êtes en manque de Tactical, ces jeux sont faits pour vous. On ne peut pas ne pas être satisfaits de la présence de ces titres enfin sur notre territoire, de pouvoir également les jouer en portable où on le désire, grâce à la capacité unique qu’a la Switch.

Encore une fois, une version française n’aurait pas été de trop, nous allons nous répéter mais c’était le moment propice de proposer une localisation, si ce n’est pas aujourd’hui ce sera quand ? Bien que le portage soit raté techniquement, Square Enix l’a fait avec Chrono Cross, alors pourquoi pas les autres ? Certains attendaient ces jeux depuis tellement longtemps qu’il aurait été judicieux de penser à eux, et par la même occasion de propulser les ventes et viser un public plus large, dommage…

Trailer

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha − five = two