Connect with us

Critique

Notre critique des tomes 1 et 2 de Agence de Détectives Layton – Katrielle et les Enquêtes Mystérieuses

Saya

Published

on

Dessinateur : Orito Kahori
Scénariste : Orito Kahori, Level-5 Inc.
Éditeur : Nobi Nobi !
Collection : Shojo
Genre : Comédie, Policier
Public : + 8 ans 
Contenu : 192 pages
Sortie : 19 août 2020
Prix : 7,20€
Statut de la série : Série terminée en 2 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

Katrielle Layton est la fille du célèbre professeur Layton. Comme son père, elle est passionnée par les mystères et les énigmes. Ainsi, avec Sherl, le chien qui parle, et Oliver, elle a ouvert une agence de détective à Londres. Les clients se suivent les uns après les autres dans l’agence. Katrielle saura-t-elle résoudre tous ces mystères?

Notre critique

Enjouée, intelligente, dynamique, coquette, observatrice et gourmande, voici Katrielle Layton, la fille du célèbre professeur du même nom. Toujours prête à résoudre des énigmes, cette amoureuse des affaires étranges et des mystères a ouvert sa propre agence de détectives à Londres. La jeune fille espère devenir assez célèbre pour que son père entende parler de son agence. Et la voici qui aide l’inspecteur Musot dans ses enquêtes ou encore des particuliers qui font appel à elle afin de les aider. Disparitions, enlèvements, vols, ainsi que fantômes, rien ne résiste à l’esprit perspicace de la jeune fille. A ses côtés, il y a Oliver, qui lui voue une très grande admiration, et Sherl, un chien qui parle, mais que seuls Katrielle et Oliver peuvent comprendre. Katrielle n’est pas la seule à résoudre des mystères. Face à elle, il y a Emilia Perfetti, profileuse de grand talent. Elle considère Katrielle un peu comme une rivale.
Adaptée du jeu L’aventure Layton – Katrielle et la conspiration des millionnaire sorti en 2017, l’histoire reprend les meilleures aventures de ce dernier. La principe est assez simple : Katrielle résout des énigmes avec des informations qui sont données aux lecteurs. Mais là où le scénario brille, c’est par la démarche que suit la jeune héroïne. Elle applique une certaine méthode de réflexion que l’on peut tous suivre dans notre quotidien : observation, réflexion et assemblage des pièces du puzzle. A la fin, on résout le mystère, en même temps que notre héroïne. Katrielle est très gourmande, et chaque solution nous est présentée avec un vocabulaire issu de sa passion pour les douceurs sucrées, comme des sorbets ou des pâtisseries. De plus, il y a de chouettes jeux de mots avec les personnages, comme “Lou Demaire” qui travaille à bord du Tamitanic, par exemple. Afin de prolonger le plaisir, on trouve, dans le premier tome, des jeux et énigmes à la fin de chaque chapitre. Cette série s’adressant d’abord aux jeunes lectrices, on y découvre une héroïne indépendante et très stylée. Katrielle change de tenue à chaque histoire. Et à la fin du premier tome, des conseils sur les techniques parfumées pour booster l’amour sont révélés.
Le trait est fin et précis. Il y a peu de décors, mais des bulles, étoiles et autres fleurs entourent régulièrement les personnages, aux visages forts arrondis. Katrielles et ses compagnons, Oliver et Sherl, font la jaquette du premier tome, entourés de charms et de pièces de puzzle. Sur le deuxième tome, c’est Katrielle qui est mise en avant, avec un décor similaire au premier.

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.