Connect with us

Cinéma

Notre critique des tomes 1 et 2 de & (And)

Published

on

Dessinateur : Mari Okazaki
Scénariste : Mari Okazaki
Éditeur : Kana
Collection : Life
Genre : Romance, Drame
Public : + 14 ans
Contenu : 192 et 200 pages
Sortie : 19 mars et 21 mai 2021
Prix : 7,45€
Statut au Japon : Terminé en 8 tomes

À 26 ans, Kaoru Aoki est une secrétaire médicale intérimaire. À cause de sa répugnance à être touchée par autrui, elle n’a jusqu’ici jamais eu de vraies relations amoureuses. Mais, à l’hôpital, elle rencontre pour la première fois quelqu’un qui ne la laisse pas insensible : Kôga Yagai, un chirurgien plus âgé qu’elle. Pour changer de ce qu’elle est aujourd’hui, Kaoru décide de réaliser son rêve : créer un salon de manucure ouvrant le soir, pour que les femmes actives puissent trouver un endroit où se détendre après une longue journée. L’occasion pour elle de prendre son envol… ?”

Nouveau venu dans la collection Life de Kana, & – And est une série finie en 8 tomes signée par la talentueuse Mari Okazaki. On y suit l’histoire d’une jeune femme de 26 ans, Kaoru, qui travaille comme secrétaire médicale intérimaire dans un hôpital. Son petit salaire ne lui permet pas de bien gagner sa vie et son poste n’offre pas beaucoup de possibilités d’évolutions. Dans son entourage, la question du « pourquoi tu ne te trouves pas un homme » revient sans arrêt, et elle ne sait pas comment y répondre. Elle qui n’est jamais sortie avec personne car elle ne supporte pas d’être touchée par des inconnus s’imagine mal vivre le genre de romance typique dont tous les autres parlent. Noyée sous l’incertitude de son avenir, elle décide de se lancer dans un de ses projets : ouvrir son propre salon de manicure, de nuit, à côté de son travail à l’hôpital. Mais au même moment, un autre bouleversement l’attend dans sa vie : celui de sa rencontre avec un médecin de l’hôpital, le premier homme dont le contact ne la dégoûte pas…

Ce qui nous attend dans ce début de série, c’est à la fois une histoire d’amour assez particulière, mais également un récit sur la vie de cette jeune femme que les autres ne comprennent pas, et qui elle-même a du mal à comprendre les autres. Dans un premier tome un peu décousu (à l’image de sa vie, peut-être), elle fait la « rencontre » de deux hommes : Shiro, un ancien ami qu’elle retrouve, qui a monté sa boîte de programmation informatique et va accepter de lui louer une partie du local dans lequel il travaille, et Kôga Yagai, un chirurgien de 45 ans un peu blasé par la vie. C’est un peu un triangle amoureux qui semble commencer à se créer, puisqu’on comprend assez vite que Shiro ressent quelque chose pour Kaoru ; mais la jeune femme, elle, a jeté son dévolu sur le docteur Yagai. Malgré son caractère ronchon, elle se sent fortement attirée par lui – la première fois de sa vie qu’elle a envie d’elle-même de se rapprocher d’un homme, et même de le toucher.

Va alors commencer une pseudo-relation assez maladroite entre Kaoru et le chirurgien, qui tantôt la repousse, tantôt revient vers elle, avant de la repousser à nouveau… La jeune femme, amoureuse pour la première fois de sa vie, ne sait pas quoi penser des sentiments qu’elle éprouve. Est-ce de l’amour ? Simplement du désir ? Comment les choses se passent-elles pour les autres ? Devrait-elle abandonner, ou au contraire persévérer ? Tandis qu’elle s’interroge, le médecin lui confie son lourd passé et s’ouvre progressivement à elle.

Que ce soit durant ses échanges avec les deux hommes ou ses efforts pour la création de son auto-entreprise, nous sommes constamment bercés par les réflexions de Kaoru, ses doutes, ses craintes, ses espoirs… L’autrice parvient merveilleusement bien à retranscrire l’état d’esprit de son héroïne et, de manière plus générale, la confusion et le stress d’une jeune adulte cherchant à trouver sa place dans la société. On ressent également dans le dessin et la mise en scène une certaine poésie, un sentiment de mélancolie doux-amer qui s’amplifie tandis que le passé des personnages nous est peu à peu révélé.

Si le premier volume ne nous aiguille pas trop quant à la direction que pourrait prendre l’histoire, le second va se révéler un peu plus concret, abordant plus intensément la relation naissante entre Kaoru et le docteur Yagai. Impossible à partir de ce tome de ne pas nous-mêmes tomber amoureux de ces personnages complexes, réalistes et attachants. La fin du second volume laisse suggérer que Shiro ne restera pas non plus en reste éternellement et qu’il pourrait bien prendre une place plus importante dans la suite de l’histoire. Une chose est sûre, c’est que l’on attend avec impatience la suite de cette série mature et captivante.

Notre critique des tomes 1 et 2 de & (And)
95 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé
Personnages complexes et relation compliquée nous attendent dans cette romance mature et réaliste qui sait parfaitement retranscrire les émotions et les réflexions de ses personnages.
Scénario95
Dessin85
Édition100
Originalité85
Mise en scène95
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Fan de mangas en tout genre avec un goût prononcé pour tout ce qui sort de l'ordinaire et un faible pour les histoires fantastiques.