Notre critique des tomes 1 et 2 de Aozora Yell

Dessinateur : Kawahara Kazune
Scénariste : Kawahara Kazune
Éditeur : Panini
Collection : Shojo
Genre : Romance, Musique
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 6 janvier 2021
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 19 volumes

Acheter Site Officiel

Résumé

Tsubasa vient d’arriver au lycée Shirato, célèbre pour sa fanfare. Timide et n’ayant jamais touché un instrument, elle veut intégrer la fanfare et y jouer de la trompette, un instrument qui n’est pas le plus facile à maîtriser. Elle fait la connaissance de Daisuke, un joueur de base-ball accompli. Ce dernier sera d’un grand soutient pour la jeune fille, qui est bien décidée à entrer dans l’orchestre de son lycée, malgré une première épreuve assez difficile pour elle…

Notre critique

Tsubasa est une jeune lycéenne timide et complexée. Elle fixe souvent ses chaussures et ne regarde pas beaucoup ses interlocuteurs dans les yeux. Elle rêve de jouer de la trompette dans une fanfare et c’est la raison pour laquelle elle s’est inscrite au Lycée Shirato : leur fanfare est assez réputée, ayant déjà gagné des concours nationaux. Seulement, Tsubasa n’a jamais joué d’un instrument. Elle va devoir prouver à tous, et surtout à elle-même, qu’elle a sa place au sein de l’orchestre. Tsubasa fait la connaissance de Daisuke, un sportif, qui veut jouer au base-ball et aller avec son club au Koshien, le plus grand tournoi de jeunes joueurs de base-ball. Dès le départ, Daisuke va soutenir Tsubasa dans son rêve. Entre les deux jeunes gens se développent une amitié, qui doucement chamboule Tsubasa, quand elle s’aperçoit que le jeune homme à lui aussi des sentiments pour elle. Autour d’eux gravitent leurs amis, les membres de leurs clubs respectifs, tous prêts à relever des défis pour réaliser leurs rêves.

L’auteure de cette série n’est pas une inconnue. On a déjà pu lire Koko Debut, édité chez Panini Manga également, qui a eu un certain succès aussi bien au Japon qu’en France. Kawahara Kazune n’a pas son pareil pour aborder les problèmes rencontrés à l’adolescence avec finesse et une légère pointe d’humour. Et dans cette série, on retrouve ce qui fait la marque de l’auteure : des personnages bien construits et qui on une grande sensibilité. Les adolescents de cette série rencontrent les même difficultés que ceux dans la vraie vie : complexe d’infériorité, émotions en pagaille et entrée dans la vie adulte. Mais ce manga, qui aborde tous ces sujets, démontre que chacun peut évoluer, à son rythme et à sa manière. C’est une œuvre positive, pleine d’énergie et d’espoir, avec des héros qui se dépassent pour atteindre leurs objectif, leur bonheur. De plus, cette série s’adresse à tous, aussi bien les filles que les garçons et ce, même si c’est un shojo, car il fait évoluer pas mal de personnages entre la musique et le sport. Car toute l’histoire n’est pas basée uniquement sur Tsubasa et Daisuke, autour d’eux gravitent leurs amis et les membres des clubs auxquels ils appartiennent et qui, eux aussi, rencontrent des difficultés et se dépassent. Enfin, cette série s’est très bien vendue au Japon, elle a fait partie du top 10 des meilleurs shojo recommandés par des hommes à d’autres hommes (Booklive! 2016) et elle a vu la naissance d’un film, qui a fait pas mal d’entrées. Le dessin est classique, avec peu de décors, un trait fin et arrondi. Ce shojo, même si il contient des étoiles et des bulles propres à ce style de manga, n’en n’est pas surchargé. Sur la couverture du premier tome, on peut voir une Tsubasa souriante, trompette à la main, et sur le deuxième, c’est Daisuke et sa joie de vivre, dans sa tenue de joueur de base-ball.

Notre critique des tomes 1 et 2 de Aozora Yell
Conclusion

Si vous en avez marre de la grisaille, cette série est un vrai rayon de soleil! On retrouve des héros humains, avec leurs soucis et leurs joies, de l'amitié et des rêves à atteindre, le tout traité avec tendresse et pudeur. Bienvenue dans cet univers qui mélange musique et sport. Bonne lecture!

Scénario
90
Dessin
80
Edition
85
Originalité
85
Mise en scène
80
Intérêt sur la durée
85
On a aimé :
Des personnages bien construits
Les thèmes abordés
Positive attitude!
On a moins aimé :
Néant
85