Connect with us

Critique

Notre critique des tomes 1 et 2 de Eminence in Shadow

Published

on

Dessinateur : Sakano Anri, TOZAI
Scénariste : Aizawa Daisuke
Éditeur : Doki Doki
Collection : Shonen
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans 
Contenu : 160 pages
Sortie : 5 janvier 2022
Prix : 7,50€
Statut de la série : En cours de publication

« Cid est un garçon qui rêve de faire son entrée dans le club ultra-restreint des Éminences de l’ombre, des personnages mystérieux qui influencent le cours des événements depuis les coulisses et qui possèdent d’incroyables pouvoirs. Lorsqu’il est propulsé dans un monde parallèle à la suite d’un accident, il décide de tirer profit de ce nouveau départ et d’échafauder de toutes pièces une histoire dont il s’attribue, en secret, le rôle principal de future Éminence de l’ombre. Il va même jusqu’à recruter des agents parmi les jeunes filles de son entourage et les abreuve de mensonges pour s’assurer de leur coopération… Seulement, Cid ne se rend pas compte qu’au fur et à mesure, ses boniments prennent une dimension bien réelle ! C’est le début d’une épopée qui fait la part belle aux malentendus et aux méprises multiples ! »

Cid est un jeune homme qui rêve de devenir une Eminence de l’ombre, c’est-à-dire une personne qui influence le monde depuis les coulisses où il cache son identité à tous. Après un accident, il se réveille dans un monde parallèle, où les plans qu’il échafaude deviennent réalité. Après avoir sauvé une elfe qu’il prénomme Alpha, celle-ci se met sous ses ordres. Cid crée alors Shadow Garden, un groupuscule qui petit à petit s’agrandit et se lance dans la traque de l’Ordre de Diabolos… que Cid a également inventé mais qui devient bien réel. Cid est devenu ce qu’il désirait tant : une éminence de l’ombre, qui tire les ficelles depuis les coulisses.

Cid a 13 ans quand il se retrouve dans un monde parallèle au sien. Il décide de profiter de ce nouveau départ pour réaliser son rêve et devenir un être mystérieux qui influence le cours des évènements. Aux yeux de tous, il passe pour un lycéen médiocre, nul et maladroit, afin de se fondre dans la masse. Nul ne peut imaginer que sous cet air benêt se cache un esprit affuté et très imaginatif. Après avoir recruté Alpha, Cid s’est entouré d’autres jeunes femmes qui sont devenues des membres de Shadow Garden. Toutes lui sont fidèles et le soutiennent dans ses différentes missions qu’il imagine. Car tout ce que Cid invente, devient réel. Autour de lui gravitent des personnages aux caractères parfois bien trempés, comme la princesse Alexia et sa sœur ainée, Claire, ou alors forts maladroits comme ses amis Hyoro et Jaga, qui espèrent enfin s’afficher avec une fille à leur bras.

Cet isekai renouvelle le genre, fort à la mode actuellement, grâce à son humour décalé, ses scènes d’action et les complots qui entourent les personnages. Comme tout ce que raconte Cid devient réel et que ce dernier est le spécialiste du double-jeu, cela crée beaucoup de malentendus et de quiproquos. Cette série dégage pas mal d’énergie et les scènes d’action sont multiples et bien orchestrées. Cid rêvant d’être une éminence de l’ombre, il s’imagine des complots, parfois sombres et noueux, afin de satisfaire ses idées de grandeur. Dans cette série, les auteurs nous proposent donc une sorte de parodie du genre, tout en nous plongeant dans un récit original grâce à de nombreux détournements de situations et le fait que notre héros est vite rattrapé par ses mensonges.

Le dessin est des plus classiques, avec des personnages aux grands yeux, des héroïnes mignonnes aux formes généreuses. Il y a peu de décors mais le trait dégage beaucoup d’énergie. Pour ceux qui désirent prolonger le plaisir, cette série a été adaptée en light-novel. En bonus, un court chapitre met Cid et ses Shadow Garden en scène dans le premier tome. Sur les jaquettes à fond noir, on découvre Cid et le princesse Alexia, entourés de s Shadow Garden.

Eminence in Shadow
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Amateurs d’isekai, ce titre vous en mettra pleins la vue grâce à un scénario original qui renouvelle le genre à bien des égards. On navigue entre humour décalé, quiproquos, affrontements et complots, le tout servi par une belle mise en scène. « Eminence de l’Ombre, fonds-toi dans l’anonymat ».

Scénario90
Dessin80
Édition85
Originalité90
Mise en scène85
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha × eight = forty