Connect with us

Critique

Notre critique des tomes 1 et 2 de Grand Blue

Saya

Published

on

Dessinateur : Yoshioka Kimitake
Scénariste : Inoue Kenji
Éditeur : Meian
Collection : Seinen
Genre : Comédie, Tranche-de-vie
Public : + 14 ans
Contenu : 196 pages
Sortie : 23 février 2021
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

“Pour son entrée à l’université, le jeune Iori emménage chez son oncle, propriétaire d’une boutique de plongée en bord de mer. Plein d’entrain pour cette nouvelle vie d’adulte qui commence, il n’était pas préparé à se faire recruter de force dans le club de plongée totalement désinhibé de sa fac, qui enchaîne les beuveries sans aucune retenue ! En plus de ça, Iori a peur de l’eau… Peut-on vraiment apprendre à aimer la plongée quand on ne sait pas nager ?! “

Iori entre à l’université d’Izu, ville en bord de mer, où son oncle tient une boutique de plongée. Le garçon calme et plein d’entrain pour cette nouvelle vie qui commence, va se prendre une claque dès le départ. Lui, qui espérait profiter d’une vie paisible rythmée par le doux grondement des vagues et par un soleil lumineux, auprès des magnifiques filles de la ville, se retrouve face aux membres particuliers du club de plongé de son université. Ces derniers sont débridés, enchaînant fêtes alcoolisées sur fêtes alcoolisées et n’ont aucune retenue. D’ailleurs, c’est dénudés qu’Iori les rencontre pour la première fois et pas parce que ces derniers se changeaient pour aller s’adonner à leur sport favori. Iori, qui ne sait pas nager et qui a une énorme peur de l’eau, va se retrouver embrigadé dans ce club débridé et va commencer une vie bien loin de celle qu’il espérait.

Voici le nouveau titre des Éditions Meian, qui nous plonge dans la vie estudiantine d’un club de plongée universitaire pas comme les autres. Les personnages que l’on rencontre au fil des pages sont atypiques, singuliers, aux caractères des plus particuliers. Ils sont loufoques, guindailleurs, sans aucune pudeur mais ils sont également toujours prêts à aider leurs amis. Ils prennent la vie comme une fête et font la bringue tous les soirs. Mais ce mode de vie déjantés ne les empêchent pas d’être très professionnel lorsqu’ils plongent dans la mer. Dans ces cas-là, on voit apparaître des jeunes hommes sérieux, pour qui la sécurité est prioritaire et qui savent admirer la beauté des profondeurs de la mer. Mais il n’y a pas que des mecs dans cette série, Iro a la chance d’avoir deux magnifiques cousines à la personnalités fort différente, ainsi qu’Azusa, qui est inscrite dans une université pour filles, et qui adore faire la fête avec ses amis plongeurs.

Dès le départ, on navigue entre humour, beaux paysages marins et une certaine émotion. Car même si les membres du club sont de joyeux fêtards, ils ont aussi un grand cœur, même si il est parfois difficile de le trouver. Le charadesign est particulier car les plongeurs ont une musculature hyper développée et comme ils sont nus la plupart du temps, on a beaucoup d’occasions d’admirer ces muscles de bodybuildeur. De plus, le héros a un visage classique, assez beau, avec des traits fins, mais quand le scénario passe en mode humour, son visage se transforme et en devient assez laid et grimaçant. C’est également le cas pour les autres membres du club si particulier de plongée. Des pages couleurs et des bonus attendent les lecteurs. Les jaquettes des deux premiers tomes résument bien ce titre entre mer, jolie filles et joyeuses guindailles. N’hésitez pas à les soulever pour profiter de l’ambiance mise par ces joyeux lurons dans la vie d’Iori.

Notre critique des tomes 1 et 2 de Grand Blue
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Cette série nous plonge d'emblée dans un univers farfelu, fait de fêtes, d'alcools mais également de magnifiques paysages que seuls les plongeurs peuvent admirer. Notre héros va de voir s'adapter à cette nouvelle vie et surtout à ses nouveaux amis, en plus de vaincre sa peur de l'eau. Un humour déjanté bienvenu!

Scénario90
Dessin85
Édition85
Originalité85
Mise en scène85
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.