S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Ushiki Yoshitaka
Scénariste : Ushiki Yoshitaka
Éditeur : Taïfu Comics
Collection : Shadow – Seinen
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 176 pages et 178 pages
Sortie : 31 janvier 2020 et 28 août 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Le monde réel commence à être absorbé par celui des rêves. Lors du festival du lycée, YaeRiko et Mana Armillaria, trois sœurs issues du monde des songes, mènent la danse, avec une armée de vacants affamés et prêts à dévorer tous les humains qu’ils trouvent sur leur chemin. Entre champignons et poisons, Yumeji et Merry pourront-ils sauver les humains déjà plongés dans un profond sommeil?

Notre critique

Yumeji, ainsi que ses alliés humains et oniriques, voulaient profiter du festival du lycée pour passer du temps ensemble, avant que chacun retourne dans son monde. Mais c’est sans compter Kyô, qui veut « sauver » les humains, en les plongeant dans des mondes oniriques qui leur sont propres. Accompagné de Yae, Riko et Mana, c’est une attaque à base de champignons et de poisons qui attend nos héros. Riko se bat avec des champignons étranges et dangereux qui ont poussé partout dans le lycée et Mana est une maîtresse en poisons et elle fait beaucoup de dégâts. Yumeji et ses alliés vont défendre au mieux l’humanité, mais cela ne se fera pas sans perte : tous les humains avalés par les vacants ont le corps disloqué et seule leur consciences subsiste. Ils resteront dans des mondes faits de rêves pour l’éternité. Certains élèves, au lieu de fuir, préfère se faire avaler, afin de quitter la réalité et de vivre dans un rêve, dans un monde qualifié de meilleur. C’est la cas de Kanade, une amie d’Aoi. Cette dernière a beaucoup souffert et n’en peut plus. Elle espère donc trouver une  sorte de paradis.

Voici deux tomes à lire l’un à la suite de l’autre. Le combat fait rage, et le scénario, haletant, ne laisse aucun répit au lecteur. Rédigé avec maestria, il ne laisse aucun personnage sur le côté, on les suit les uns après les autres, sans temps mort, avec juste assez de suspens pour donner envie de connaître la suite. De plus, on trouve un réel travail sur la psychologie des protagonistes, notamment concernant Kanade, qui préfère, malgré sa peur, vivre dans un rêve, plutôt que d’affronter la réalité. Les visages des héros sont très expressifs. Le dessin est assez anguleux, avec très peu de décors, et une belle mise en avant des héros. Les scènes d’action et de combat sont bien mises en valeur, grâce à un découpage des cases adapté à la dynamique de l’histoire. Il y a beaucoup de lignes de mouvements, ce qui facilitent la compréhension des scènes d’action, mais cela a tendance à assombrir le dessin et à le surcharger. Merry fait, comme d’habitude, la couverture des deux jaquettes, mais sur des fonds de couleurs différentes.

Notre critique des tomes 20 et 21 de Merry Nightmare

En bref, voici deux volumes plein d'action et de combats, ainsi que de champignons! On a la sensation que la fin approche, mais est-ce le cas? En attendant, ne boudons pas notre plaisir et profitons de cette chouette série sur les songes!

Scénario75%
Dessin80%
Édition90%
Originalité75%
Mise en scène75%
Intérêt sur la durée75%
On a aimé
  • Combats dynamiques
  • Bien mise en valeur des personnages
On a moins aimé
  • L'assaut un peu long quand même
  • Peu de suspense
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.