Connect with us

Critique

Notre critique des tomes 3 & 4 de Deadlock

Published

on

Deadlock-tome-3-et-4-nipponzillaDessinateur : Yuh Takashina
Scénariste : Saki Aida
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Yaoi, thriller, drame
Public : Public averti
Contenu : 176 pages
Sortie : 26 mars 2021
Prix : 8, 99 € le tome
Statut de la série au Japon : Terminée en 4 tomes

Tombé dans le piège fomenté par BB du gang des Noirs au sein de la prison, Yûto est lâchement attaqué et violé ! L’ancien enquêteur de la BS est couvert de blessures et complètement abattu. Mais Dick, son codétenu, est là pour le soutenir. Alors qu’il est toujours en convalescence, Yûto est hanté par le souvenir de son viol. Il trouve refuge dans les bras de Dick. Mais son apaisement est de courte durée. À la faveur de leur intimité nouvelle, Yûto découvre qu’une large cicatrice de brûlure marque le dos de son codétenu. Une cicatrice semblable à celle de Corbus…

On les aura attendus ces tomes 3 & 4 de Deadlock qui terminent la série ! Mais la récompense est là : une suite de qualité pour l’intrigue globale et une romance réussie.

Dans son combat pour sortir de prison, l’innocent Yûto continue de chercher le terroriste Corbus au sein de la prison. Mais cette lutte est double pour lui. Il tient en effet à rester fidèle à lui-même et ses interventions grande gueule et muscles dehors face aux agissements des hommes de BB lui reviennent en pleine face. C’est à son tour d’être victime du terrifiant gang et de son chef.

Isolé et trahi, Yûto a subi un viol particulièrement traumatisant et il se réveille à l’infirmerie. Travaillant sur place, Dick le veille. Devant lui, Yûto se laisse gagner par ses peurs et son ressentiment. Toutes ses barrières sautent et il craque. Furieux de ce qui lui est arrivé, Dick lui promet la mort de BB s’il le lui demande. Mais Yûto refuse de laisser Dick s’impliquer dans ses affaires. Pourtant, il ne trouve refuge que sans ses bras. À bout de nerfs et de douleur, il se laisse aller sous ses caresses réconfortantes et pleines de tendresse. Les deux hommes autrefois si froids l’un envers l’autre, deviennent soudainement plus proches.

Pour le plus grand désarroi de Yûto, cette proximité lui révèle que Dick porte dans le dos une cicatrice. Celle-ci correspond à l’un des seuls moyens qui lui permettrait de démasquer Corbus et de sortir de prison. Dick serait-il Corbus ? Malmené par ses sentiments envers son codétenu, Yûto hésite, il veut s’assurer qu’il ne s’agit pas là d’une erreur d’info qu’on lui aurait donnée ou d’une coïncidence.

Mais les événements ne vont pas lui en donner l’occasion. BB lui tombe de nouveau dessus et enflamme la colère sourde de Dick. Leur altercation est le prétexte attendu par le gang des Noirs et celui des Latinos pour entrer ouvertement en guerre. Une révolte éclate dans toute la prison. Pour les sauvegarder tous deux, Dick entraîne Yûto dans sa fuite au cœur des couloirs. Il a un plan, il ordonne à Yûto de le suivre pour leur sécurité. Confiant malgré tout en son codétenu, Yûto accepte.

Ce sera le moment le plus propice pour Dick de révéler sa véritable identité et surtout son lourd passé à Yûto. Mais que se passera-t-il pour eux à l’issue d’une longue nuit qui voit leur amour se concrétiser ?

Arrêtons-nous là pour vous laisser quelque suspense. Les tomes 3 & 4 de Deadlock tiennent leur promesse. Un dénouement très complet, réaliste et empreint d’une jolie histoire d’amour. À la faveur de leur planque improvisée dans le chaos ambiant, le taciturne Dick se dévoile. Il est bien plus proche de Yûto que celui-ci n’aurait pu le penser.

Tous deux ont suivi des chemins parallèles et ont été trahis par le destin. Envoyés dans cet enfer parmi les hommes qu’est la prison de Schelger, ils courent après la même chose. Mais avec un but différent. Pour Yûto, il s’agit d’acheter sa liberté. Pour Dick c’est une froide vengeance. Leur rencontre a cependant tout bousculé et le résultat n’a rien à voir avec ce qui était prévu de part et d’autre. Deux cœurs solitaires, blessés par la vie, se sont trouvés. Pour le pire à cet instant, peut-être pour le meilleur si cette chance leur est offerte.

Une fois encore, on constate la qualité d’un manga créé à quatre mains.

Le scénario est fluide, son intrigue principale donne lieu à plusieurs axes tout aussi travaillés autour d’un couple de héros soutenu par de nombreux personnages secondaires qui, tous, ont un rôle à jouer. Chaque protagoniste est bien construit. Le point de vue exploité est celui de Yûto mais en racontant son passé, Dick devient plus proche du lecteur (et de Yûto). On perçoit le souci du détail dans l’écriture laquelle se plaît à un bon réalisme dans la fiction. Les émotions et les sentiments complètent l’intimité grandissante qui unit peu à peu les deux héros.

Le dessin est élégant, fin, soigné dans l’expression des émotions, de la sensualité et de cet amour naissant. On aime aussi l’atmosphère oppressante de la prison rendue tant par les couloirs, les barreaux, les pièces exigües que par la présence imposante des autres prisonniers. Les détails en arrière-plan sont succincts mais plantent bien le décor de chaque scène. La mise en case et en scène permet de suivre le récit avec aisance, de s’attarder sur les souvenirs de Dick, sur les circonstances qui closent l’histoire.

Un plaisir que de lire les tomes 3 & 4 de Deadlock sortis simultanément pour nous épargner une nouvelle attente ! Avec sa fin ouverte, ce yaoi de Saki Aida et Yuh Takashina promet une suite qui nourrit déjà notre impatience. Une bonne série du genre.

Deadlock
95 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé
Excellente série courte yaoi entre polar, thriller, suspense et romance.
Scénario95
Dessin95
Édition100
Originalité85
Mise en scène90
Intérêt sur la durée100
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.