Notre critique des tomes 4 et 5 de Time Shadows

Dessinateur : Yasuki Tanaka
Scénariste : Yasuki Tanaka
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Thriller, Action, Surnaturel
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 6 décembre 2019 et 6 mars 2020
Prix : 7,45€
Statut : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

“Shinpei a réussi à tuer Shiori, l’assassin d’Ushio, avec l’aide de Nagumo et de Nezu. Leur prochaine cible : Mio, qui doit apparaître devant le restaurant. À la grande surprise de Shinpei, c’est cependant Ushio qui se montre devant lui en premier. Mio, assoiffée de meurtre, n’en tente pas moins d’assouvir son noir dessein…”

Notre critique

Le voile sur le mystère des ombres commence enfin à se lever dans ces tomes 4 et 5, centrés principalement sur l’ombre d’Ushio. Profitant d’un moment de répit, Shinpei va tenter de découvrir qui elle est exactement, et peut-être apprendre ainsi comment la vraie Ushio est morte. Mais la première et peut-être la plus importante des questions qu’il se pose : est-elle réellement de son côté comme elle le prétend ?

Ces deux volumes vont nous apporter beaucoup d’informations, puisque l’on va enfin apprendre la vérité sur Ushio et son ombre. D’abord amnésique et à peine consciente de ne pas être humaine, l’ombre d’Ushio va finalement recouvrir la mémoire et va pouvoir raconter – ou plutôt, montrer – à Shinpei et son ami ce qui s’est réellement passé sur la plage lorsqu’Ushio a été retrouvée morte « noyée » en voulant sauver la petite Shiori.

Après ce petit retour en arrière, Ushio l’ombre, désormais en pleine possession de ses facultés d’ombre, va alors complètement changer la donne en devenant une alliée de choc pour Shinpei. Non seulement elle possède la force physique prodigieuse des ombres, mais elle va en plus pouvoir lui donner des informations cruciales sur le fonctionnement des pouvoirs des ombres ! Ce retournement de situation est évidemment le bienvenu à ce stade de l’histoire car il donne un espoir au lecteur : désormais, vaincre les ombres ne semble plus aussi impossible. De plus, depuis le départ, le fait qu’une ombre se retrouve du côté des humains était un point très intéressant de l’histoire.

Et Shinpei aura très certainement besoin de cet atout, car malgré les informations d’Ushio, il reste de nombreux mystères autour des ombres et de la fillette en kimono rouge qu’il avait aperçu dans une autre boucle temporelle et qui semble diriger et contrôler ces monstres… Afin d’en savoir plus sur leurs ennemis, nos jeunes héros se rendent à l’ancienne clinique de la famille de leur ami Sô qui semble renfermer beaucoup de secrets. Le scénario ne nous déçoit pas sur ce coup-là, car il maintient un bon équilibre entre la part de mystère – importante pour continuer à craindre les ombres et maintenir une tension pour le lecteur – et les révélations nécessaires à l’avancement de l’histoire.

Et si vec toutes ces révélations on aurait pu craindre que les scènes d’action se fassent plus rares dans ces volumes, il n’en est rien : les quelques affrontements avec les ombres sont suffisamment intenses (et creepy !) pour pallier au fait qu’il y en a moins, et à aucun moment on ne se retrouve étouffés par de trop longs dialogues sans action. De plus, le suspense toujours très fort et les émotions vives des personnages, toujours illustrées de manière très habile par une mise en scène poignante et des dessins accrocheurs, apportent la touche finale nécessaire pour faire de Time Shadows une série que l’on prend toujours plaisir à suivre.