Connect with us

Critique

Notre critique des tomes 5 et 6 de Grand Blue

Published

on

Dessinateur : Yoshioka Kimitake
Scénariste : Inoue Kenji
Éditeur : Meian
Collection : Seinen
Genre : Comédie, Tranche-de-vie
Public : + 14 ans 
Contenu : 192 pages
Sortie : 16 novembre 2021
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

« Avec un club aussi débraillé qui risque à tout moment de virer à la grosse beuverie, arriveront-ils à garder suffisamment de sérieux pour obtenir leur licence de plongée ? »

Le club de plongée est en voyage à Okinawa afin de permettre aux jeunes recrues de passer leur certification. Entre plongée, révisions et grosses beuveries, les choses semblent mal embarquées pour Iori, le seul qui risque d’être recalé. Le jeune homme va se lancer dans un entraînement intensif pour combler ses lacunes par rapport à Aina et Kôhei. A peine quittées les magnifiques plages d’Okinawa, que les joyeux lurons se lancent dans une nouvelle aventure, la fête de l’Université féminine Oumi, où ils comptent bien draguer de belles étudiantes.

Les Peek-A-Boo sont de retour, encore plus déjantés les uns que les autres. Entre otôri, examens et plongées, ils n’en ratent pas une pour se désaper et profiter de leur vie d’étudiants au maximum. D’ailleurs, l’Université féminine Oumi organise son festival mais avec des entrées limitées pour empêcher les pervers d’y entrer. Afin d’obtenir le précieux sésame, Iori et ses amis vont user de tous les moyens à leur disposition pour arriver à leurs fins. Et dans ces cas-là, l’amitié n’a plus sa place !

Malgré un club déjanté, composé de membres plus fous et immatures les uns que les autres, cette série aborde des thèmes innovants. En plus des consignes de sécurité liées à la pratique de la plongée, l’auteur met en avant l’amitié et l’acceptation de ses amis, malgré des passions envahissantes, incomprises mais parfaitement assumées, comme la passion de Kôhei pour une seiyu, invitée d’honneur du festival de l’Université féminine Oumi. Le scénario est toujours aussi rigolo et complètement barré, comme ses personnages. Le dessin est régulier de tome en tome, avec un trait qui dégage autant d’énergie que les protagonistes survoltés de cette série. Il met bien en valeur les formes des personnages féminins, ainsi que la nudité récurrentes des joyeux drilles du club de plongée. Sur les deux jaquettes, on retrouve Iori et Kôhei entourés de leurs amis du club.

Grand Blue
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici deux tomes à l'humour parfois lourd mais assumé, qui mettent un peu de joie dans nos mornes journées d'hiver. Plongées, certificats et festival sont au menu de la vie d'étudiants de nos héros, faite également de beuveries et de déshabillages. Bonne lecture !

Scénario90
Dessin85
Édition85
Originalité85
Mise en scène85
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha ninety nine − = ninety one