Connect with us

Critique

Notre critique des tomes 53 et 54 de Kingdom

Published

on

Dessinateur : Yasuhisa Hara
Scénariste : Yasuhisa Hara
Éditeur : Meian
Collection : Seinen
Genre : Historique, Action
Public : + 14 ans
Contenu : 228 pages
Sortie : 29 octobre 2020
Prix : 6,95€
Statut au Japon : En cours

“9e jour des hostilités. Dans les plaines de Shukai, Shin a tué le général Gakuei, mais le général Akou, bras droit d’Ousen, a été grièvement blessé par le Gyôun. Du côté de Ryôyô, si les hommes des montagnes ont réussi à éliminer deux des trois commandants quanrong malgré la faim qui les tenaille, Yôtanwa et Bajio ont été isolés et sont traqués comme des bêtes dans les montagnes… Comment l’armée de Qin se tirera-t-elle de ces situations de plus en plus intenables ?!”

Les rudes batailles menées par Yôtanwa et le peuple des montagnes, sans oublier Heki, arrivent enfin à leur terme dans ces deux nouveaux volumes tout aussi forts en action que les précédents. Et alors que se joue le moment crucial de décider qui de Yôtanwa ou du roi des Quanrong sortira vainqueur, d’autres épreuves se profilent à l’horizon, cette fois pour Shin et son unité qui vont faire face à un manque de provisions.

La fin du tome 52 nous avait laissés sur un suspense qui va heureusement prendre fin au tome 53 avec la résolution du conflit entre le peuple des montagnes et les Quanrong. Et quelle résolution ! Comme on pouvait s’y attendre, l’auteur ne nous déçoit absolument pas en nous offrant une conclusion pleine de moments très forts et de scènes spectaculaires. Mais bien sûr, la guerre, elle, est loin d’être terminée, et c’est sans temps de pause que nous repassons du côté de Shin et Ouhon.

Tous deux sont dans une situation tout aussi critique que Yôtanwa, puisqu’ils sont également face à une famine imminente. On ressent bien la pression et le désespoir dans les expressions des personnages, en particulier Karyo Ten qui doit gérer la répartition des vivres. Mais en dépit de cette situation qui saperait le moral de n’importe qui, Shin et Ouhon vont tous deux de leur côté parvenir à renverser la situation en trouvant les mots justes pour exalter leurs unités et les faire se dépasser ! On ressent dans leurs discours respectifs la même émotion que lorsque Sei s’adressait à son peuple, ou lorsque de grands généraux motivaient leur armée : la marque de l’évolution de Shin et Ouhon qui ont de plus en plus la stature de grands généraux !

Une fois de plus, la longueur des batailles n’impacte absolument pas notre envie de les lire. Loin d’être lassés, on a au contraire envie de les suivre sans en rater aucune miette, et les retournements inattendus ne manquent pas pour raviver notre intérêt à chaque tournant de l’histoire. En bref : deux nouveaux tomes très prenants et réussis qui ne laissent aucune place à l’ennui ou à la déception ; juste une envie de lire la suite très vite.

Notre critique des tomes 53 et 54 de Kingdom
95 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé
Shin commence à ressembler de plus en plus à un grand général, et suivre ses aventures est toujours aussi plaisant.
Scénario95
Dessin95
Édition95
Originalité95
Mise en scène100
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Fan de mangas en tout genre avec un goût prononcé pour tout ce qui sort de l'ordinaire et un faible pour les histoires fantastiques.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× seven = fifty six