Connect with us

Critique

Notre critique des tomes 7 et 8 Grand Blue

Published

on

Dessinateur : Yoshioka Kimitake
Scénariste : Inoue Kenji
Éditeur : Meian
Collection : Seinen
Genre : Comédie, Tranche-de-vie
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 21 février 2022
Prix : 6,95€
Statut de la série : En cours de publication

« Shiori, la petite sœur de Iori, fait subitement irruption au Grand Blue. Déterminée à ramener son bon-à-rien de frère à la maison, elle va user de tous les stratagèmes ! »

La petite sœur de Iori débarque sans prévenir avec la ferme intention de le ramener à la maison. Cette dernière, vêtue en permanence d’un kimono, veut absolument que son frère reprenne les rênes de l’auberge familiale. Et pour ce faire, elle va user de tous les moyens à sa disposition. Suite à cette visite aussi impromptue qu’inattendue, les membres du club de plongée s’interrogent sur les amours d’Iori. Le jeune homme, fort maladroit dans ses propos, crée un malaise entre lui et sa jolie cousine, Nanaka. Les choses à peine apaisées entre eux, on suit les joyeux drilles jusque dans leurs cours où leur nouvelle cible n’est autre qu’un de leurs professeurs…

L’arrivée très remarquée de Shiori ajoute une couche à l’ambiance déjantée qui entoure les Peek-a-Boo. Cette dernière cache une forte personnalité sous un charmant sourire et une éducation parfaite. Fille dévouée en apparence, elle se révèle beaucoup plus retorse et déterminée à se libérer de l’héritage familial. Elle va donc semer le trouble parmi les membres du club de plongée, surtout chez Kôhei, qui va trouver en elle la parfaite petite sœur pour un otaku tel que lui. Quand on la rencontre, on ne peut que s’interroger sur ce que ressent réellement Shiori pour son bon-à-rien de frère. Elle lui en fait voir de toutes les couleurs et va jusqu’à semer la pagaille parmi les petites amies potentielles de Iori. Son but n’est pas de rendre la vie de ce dernier plus compliquée, elle veut juste ne pas avoir à gérer l’auberge que leurs parents possèdent. Ce sont de joyeux lurons que Shiori rencontre et ils lui permettent de goûter à un nouveau mode de vie, qui ne semble pas lui déplaire.

On retrouve avec plaisir les situations rigolotes et délicates causées par la maladresse de Iori. Ses relations avec les différents membres féminins du club s’enrichissent. Les quiproquos s’enchaînent et ne nous lassent aucunement. Bien sûr, cette série ne serait rien sans les soirées arrosées et les jeux qui permettent à tous de perdre quelques fringues. Iori, Shiori et leurs amis du Peek-a-Boo font la jaquette de ces deux volumes dans une ambiance très estivale.

Grand Blue
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

On parle peu de plongée dans ces deux tomes, mais plus des relations entre les différents protagonistes. Une solide amitié les unit et l’humour qui se dégage de ces pages nous fait beaucoup rire. Les quiproquos sont parfois lourds, mais on se laisse vite emporter par l’ambiance déjantée de cette série. Belle lecture !

Scénario90
Dessin85
Édition85
Originalité85
Mise en scène85
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha + seventy one = seventy seven