Connect with us

Critique

Notre critique des tomes 9 et 10 de Le jour où j’ai décidé d’envahir la terre

Published

on

Dessinateur : Ogawa Maiko
Scénariste : Ogawa Maiko
Éditeur : Ototo Manga
Collection : Shonen
Genre : Suspense, Science-fiction
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 29 octobre 2021
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 15 volumes

“À présent que Nozomi a appris la destruction de sa planète natale, elle tente de découvrir le lien entre Orbério et Élaméa avec l’aide de Kôichi et d’Ayla. Seulement, pendant ce temps, le fossé entre Kôichi et Nagi ne fait que s’élargir. Ayant pris une importante décision, ce dernier se rend auprès d’une mystérieuse personne… Les saisons passent et les deux adolescents avancent sur deux chemins bien différents à la recherche de quelque chose… “

Ôtori et Ayla vont pouvoir profiter de l’activité préférée de tous les élèves, un voyage scolaire à Kyoto. D’abord hésitantes, les deux jeunes filles se laissent convaincre par la grand-mère d’Ayla de profiter de ce moment de répit. Lors de ce voyage fait de péripéties diverses et variées, Ôtori se fait lourdement accompagnée par un élève de sa classe, Hariyama. Mâya, la double d’Ôtori, décide de la suivre à Kyoto et profite ainsi également de ce voyage scolaire. Mais le retour à la maison ne se fera pas en douceur car Nagi, ou plutôt Zoki, le parasite qui ronge le bras du jeune garçon, a décidé d’accélérer les choses. Un grand combat commence.

Voici une petite pause bienvenue pour Nozomi et ses amis, grâce au traditionnel voyage scolaire à Kyoto. Alors qu’Ayla a un planning de visites très serré et très culturel, Nozomi se fait approchée par Hariyama, un élève de sa classe qui s’est découvert une affection certaine pour la jeune fille. Même si le jeune homme semble parfait sous tous rapports, trop même, Nozomi ne semble pas intéressée. Koichi est trop présent dans son esprit et dans sa vie, car les deux jeunes gens prennent très au sérieux les entraînements du jeune homme afin qu’il soit prêt à défendre la Terre en cas d’attaques des envahisseurs. Ils se voient donc tous les jours, que ce soit en cours ou en dehors de ceux-ci. Mâya ayant décidée à garder un œil sur sa rivale, va la suivre de loin pendant son voyage à Kyoto. Mieux, la petite “copie” se résout doucement à dire au revoir à son passé et à ses sœurs disparues, qu’elle ne reverra plus. On peut se dire qu’elle n’est pas seule car elle semble proche de Nagi, pourtant la vie de Mâya est faite de solitude. Et même si elle ramène des souvenirs de Kyoto à son ami, à son retour, elle se rend vite compte que Zoki, le parasite dans le corps de Nagi, a pris entièrement possession de son corps. Pire, ce dernier semble indissociable de son hôte et il est le seul à savoir encore maintenir en vie le jumeau de Koichi. Un affrontement entre les deux frères est sur le point de commencer…

Ces deux tomes alternent moment de détentes et de joies avec le voyage scolaire à Kyoto, et des moments intenses pour la jeune Mâya et difficiles pour Koichi qui rencontre l’alien qui habite le corps de son frère. Le scénario est dense mais on y trouve quelques traces d’humour qui allègent quelque peu cette histoire. Le charadesign reste régulier et assez classique, avec très peu de décors. Sur la neuvième jaquette, on y découvre Koichi et Ôtori à bord d’un avion, tandis qu’Ayla et Nozomi nous paraissent complices sur celle du dixième volume.

Le jour où j'ai décidé d'envahir la terre
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Avec ces deux tomes sortis simultanément, on glisse vers un univers plus sombre, que ce soit pour Mâya ou les jumeaux, victimes collatérales de décisions prises par d'autres. On s'interroge sur ce que l'auteur va encore mettre sur la route de nos héros. Bonne lecture !

Scénario90
Dessin90
Édition90
Originalité90
Mise en scène85
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

÷ two = three