S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Auteur: Jun Eishima
Idée originale: L’équipe de développement de Final Fantasy XV
Éditeur: Mana Books
Genre: aventure, fantastique
Public: + 12 ans
Contenu: 408 pages
Prix: 17 euros
Sortie: 3 septembre 2020
Statut de la série: Terminée en 1 tome

Acheter Site officiel

Résumé

« Sauveur d’un nombre incalculable de vies menacées par le Mal de la planète, Ardyn était destiné à devenir le premier roi du Lucis, mais fut finalement rejeté et exilé. Alors que l’empire du Niflheim vit son dernier jour, le commandant Aranea Highwind se voit confier la protection d’une jeune fille très spéciale. L’Oracle Lunafreya est ressuscitée et découvre en sortant de son sommeil de mort que son corps a changé : elle possède à présent un nouveau pouvoir. Après avoir contemplé l’éternité, Noctis est désormais prêt à affronter son destin en tant que Roi élu. À travers ces histoires, une aube nouvelle se lève sur Éos. »

Notre critique

Sorti en 2018, le jeu vidéo Final Fantasy XV s’est voulu différents des précédents opus. En effet, ses réalisateurs l’ont voulu plus réaliste. En agissant de la sorte, ils ciblaient ainsi un public plus âgé: les grands adolescents et les adultes. Ce changement de ton fait que le jeu fut accueilli par des critiques variées qui allaient de l’enthousiasme non dissimulé à un rejet pur et simple du titre. Mais, comme la grande majorité des titres de la licence Final Fantasy, il a eu beaucoup de succès.

Un des éléments marquant de cet opus est la complexité de son scénario qui décrit une lutte ayant lieu sur plusieurs siècles. Cette lutte oppose différents protagonistes, parfois de manière assez surprenante. Les évènements que le joueur découvre durant le jeu n’en montrent qu’une toute petite partie. Il semble évident qu’il y avait là encore bien assez de matière pour écrire de nouvelles choses.

Il semble presque logique que quelqu’un s’y soit donc attelé. Jun Eishima est loin d’être néophyte en la matière puisqu’elle a déjà écrit, entre autre, deux autres romans basés sur la licence ‘Final Fantasy’ édités chez Square Enix. (Square Enix étant l’éditeur de la version originale – japonaise – du présent roman.)

Le livre est divisé en quatre parties. Chaque partie met en scène un personnage marquant du jeu. Ils vont vivre une série d’évènements que le lecteur découvrira selon leur point de vue.

La première partie met en scène Ardyn, l’antagoniste du prince Noctis. Le lecteur découvrira ce qu’il s’est passé durant les 2000 ans de son exil.

Ensuite, le commandant Aranea Highwind verra sa vie changer après avoir reçu une mission très spéciale.

En troisième lieu, Lunafreya fera un retour inattendu dans un monde qui a bien changé.

Pour finir, Noctis en personne viendra clore le récit.

Si les différentes parties donnent l’impression, au départ, de raconter des histoires différentes, le lecteurs se rendra vite compte qu’elles sont toutes imbriquées les unes dans les autres. Les évènements qui semblent être cités de manière chaotique dans la première partie se mettent en place au fur et à mesure des pages.

Cette construction narrative est audacieuse. Elle présente juste un défaut: elle met un peu trop de temps à se mettre en place. La première partie du roman, qui présente également quelques lourdeurs de texte, peut désorienter le lecteur. Cependant, une fois le premier chapitre terminé, les choses se mettent en place et semblent se relier les unes aux autres de manière assez naturelle.

Le contenu est fidèle à l’ambiance du jeu. Néanmoins, si vous n’avez pas joué au jeu ou si vous ne l’avez pas terminé, le texte vous dévoilera beaucoup de choses. De plus, l’auteur part du principe que les personnes qui liront le romans auront joué au jeu. Il n’y a aucune description, ni des personnages, des objets ou des lieux. Cela aussi peut rebuter les lecteurs qui ne connaissent pas l’univers.

Pour les joueurs qui ont apprécié l’opus, ce sera une agréable plongée dans le monde d’Eos et une bonne occasion de voir certaines choses sous un autre angle.

ManaBooks propose une édition avec, pour la partie roman, une belle mise en page, agréable à lire et aérée. Les premières pages, en couleur, proposent un résumé rapide du jeu et la présentation de quelques personnages. Cette première partie présente deux défauts: les images choisies ne sont pas parlantes et la typographie utilisée est petite, compacte et pas très confortable.

L’ouvrage est épais mais il n’est pas trop lourd et est facile à transporter, à manipuler et à lire.

Ce roman a été écrit pour les fans de la licence qui ont joué à Final Fantasy XV. Néanmoins, en connaissant au préalable le monde et les évènements du jeu, le récit est agréable à lire.

Prolongez l’expérience du RPG à succès de Square Enix grâce à ce roman inédit proposant une vision alternative du monde de Final Fantasy XV.

Notre critique de Final Fantasy XV - The Dawn of the Future

Lutter contre les dieux ou se soumettre au destin? Voilà la question à laquelle seront confrontés les personnages de "The Dawn of the Future".

Scénario85%
Couverture85%
Édition75%
Originalité80%
Mise en page80%
Intérêt sur la durée75%
On a aimé
  • La structure scénaristique.
  • L'ambiance, très proche de celle du jeu.
On a moins aimé
  • Si on a pas joué à FFXV, on ne comprendra rien.
80%Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.