S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Dessinateur : Erubo Hijihara
Scénariste : Erubo Hijihara
Éditeur : Kana
Collection : Dark Kana
Genre : Shonen, Suspence, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 204 pages
Sortie : 6 juillet 2018
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

« Il y a dix ans, des Idra, créatures dont l’origine reste encore inconnue, ont dévasté Washington D.C. Paralysé depuis ses 5 ans, Ilya Kravitz ne vit que pour devenir un jour pilote d’un Arcanum, la seule arme capable de détruire ces monstres. Grâce au soutien de sa sœur, Anna, il est aujourd’hui sur le point de réaliser son rêve. Mais ce qui se cache vraiment derrière ces armes est impitoyable et la guerre ne fait que commencer… »

Dans un univers un peu futuriste, un jeune garçon nommé Ilya travaille dur pour réaliser son rêve : devenir pilote d’Arcanum, une arme humanoïde contrôlée à distance pour vaincre les créatures attaquant régulièrement la ville. Malgré son jeune âge et son handicap (un accident durant son enfance l’empêchant de bouger ses jambes), ses bons résultats lui permettent de passer l’épreuve finale qui décidera s’il pourra ou non devenir pilote.

Cependant, alors que son rêve de longue date est sur le point de se réaliser, Ilya va découvrir la sombre vérité derrière les Arcana. Loin d’être aussi simple et héroïque qu’il se l’imaginait, la mission de pilote d’Arcanum le met face à un dilemme et une situation de vie ou de mort à laquelle il n’était pas préparé.

Notre critique

Série courte en trois volumes aux éditions Kana, le manga Arcanum pose avec ce premier tome les bases d’une histoire sombre et intrigante. Derrière son visage angélique, le jeune Ilya fait office de héros intrépide et fragile à la fois, qui se retrouve plongé dans un combat aux enjeux bien plus grands que ce qu’il avait imaginé. Un scénario-type d’un manga impliquant armes humanoïdes à piloter (on pense bien sûr à Evangelion ou plus récemment à Darling in the Franxx, dans lesquels le sort de l’humanité repose sur de jeunes gens confrontés à des choix difficiles), mais qui parvient néanmoins à nous surprendre avec ses idées plutôt bien pensées sur les Arcana (les mecha de l’histoire). Sans rien dévoiler au risque de gâcher l’effet de surprise au cœur de ce premier volume, les concepts et les révélations qui attendent le lecteur au fil des pages se montrent originaux et plutôt prometteurs pour la suite.

Ilya et sa sœur Anna, les deux personnages principaux de l’histoire, semblent faire contraste avec la sordidité du scénario. Ilya est sensible, courageux et prêt à tout pour aider son prochain, tandis que sa sœur aînée l’encourage au quotidien, gardant toujours le sourire bien que leur vie ne soit pas des plus simples. Le handicap physique d’Ilya lui donne en outre un aspect de fragilité qui va mettre en avant sa grande force mentale, faisant de lui un héros auquel on s’attache facilement. Mais ce caractère généreux et rayonnant qu’Ilya et Anna ont tous les deux en commun va se heurter avec les choix pénibles qui les attendent, et l’impact sur ces deux personnages va en être plus grand encore. En cela, ils sont des protagonistes intéressants puisque l’on ignore encore dans quelle mesure cette dure réalité va les affecter et les faire évoluer.

Un contraste que l’on retrouve également dans le dessin, le trait délicat et soigné des personnages aux grands yeux innocents s’alliant de manière surprenante avec le design sombre des Arcana et des Idra, les créatures qu’ils devront affronter. Entièrement noirs, les Arcana se détachent de la clarté et la pureté du début de l’histoire et inspirent comme un sentiment de danger. Cette opposition entre les personnages joyeux mais fragiles et les créatures obscures et angoissantes fonctionne à merveille, comme on a déjà pu le constater dans de nombreux mangas ou animes comme Puella Magi Madoka Magica par exemple, et l’ambiance ainsi créée est à la fois inquiétante et captivante. Si la fin du volume semble annonciatrice de plus de périls et de malheurs encore, impossible de savoir à ce stade de l’histoire quelle tournure vont prendre les évènements, mais le manga ne comptant que trois volumes, nul doute que le scénario va évoluer rapidement durant les deux prochains tomes.

Notre critique du tome 1 d'Arcanum

Intrigant et surprenant, ce premier tome d’Arcanum réserve déjà au lecteur bon nombre de surprises et de révélations. Une histoire de mecha comme on les aime avec une bonne part d’obscurité, qui contraste remarquablement bien avec ses personnages sensibles et attachants.

Scénario96%
Dessin90%
Edition96%
Originalité87%
Mise en scène95%
Intérêt sur la durée97%
On a aimé
  • Le scénario fort en révélations
  • Des personnages fragiles mais courageux
  • Le dessin au contraste fort entre clarté et obscurité
On a moins aimé
  • Néant
94%Note Finale

A propos de l'auteur

Fan de mangas, de RPG et d'animation, elle a vu beaucoup trop d'anime dans sa vie pour se souvenir de tous. Ce qui ne l'empêche pas de continuer de regarder tout ce qui a l'air intéressant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.