Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Bad Company

Published

on

bad-company-t1Dessinateur : Narcissus
Scénariste : Jun Togai
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Yaoi, thriller, drame
Public : Public averti
Contenu : 160 pages
Sortie : 24 juin 2022
Prix : 9,99 €
Statut de la série au Japon : terminée en 4 tomes

Un soir, après un échange passionné avec le docteur Asano, l’agent David Krause sort pour une mission de routine… Loin de se douter du cauchemar qui l’attend…

Préquelle très attendue de In These Words, Bad Company commence fort. Dans ce premier tome, on retrouve le docteur Katsuya Asano, le séduisant psychiatre quelques années avant le récit de In These Words. Il est alors en poste à New York et aide la police face à des affaires de crimes inhabituels et sordides. Il est devenu l’amant de son collègue policier David Krause. Leur romance est discrète mais certains collègues de David semblent avoir compris ce qui les unit.

Alors que David laisse son amant à ses rêves pour aller rencontrer un de ses indics, il tombe dans un piège. Brutalement assailli, il est fait prisonnier par une bande aux desseins mystérieux. Rapidement inquiet de son absence inexpliquée, Katsuya, qui connaît le nom du contact de David, prévient ses collègues. L’interrogatoire se passe mal jusqu’à l’apparition d’un agent du FBI, Christopher Keller.

Le nouvel arrivé dévoile alors le danger qui guette David : il a été enlevé par une organisation qui promet la mort en direct et sous la torture à des enchérisseurs sur le net. Cela peut durer des jours et dépend de la résistance physique et mentale du prisonnier. Katsuya est inquiet, presque paniqué. Keller trouve le moyen de le calmer : il a besoin de son aide. Il traque ces gens depuis quelques temps mais sans succès. Pire : David Krause est aussi un de ses amis. Ils ont grandi ensemble, ont été proches. Tout comme Katsuya, il tient à le sauver.

Les deux hommes vont unir leurs forces pour David mais le temps va peut-être leur manquer : déjà une première vidéo de torture est publiée. Pour appâter les « clients », l’organisation leur donne un avant-goût du spectacle d’un policier au supplice. Katsuya va devoir infiltrer ce groupe en se faisant passer pour un acheteur fortuné. Mais la supercherie sera-t-elle crédible ?

La température monte et chute tout au long de ce tome 1 de Bad Company ! On passe d’un moment d’intimité chaud bouillant à une violence de groupe qui ne laisse aucune chance à David, etc. Le suspense est savamment orchestré par un duo qui sait s’y prendre.

Le duo Guilt|Pleasure aime placer ses protagonistes entre les mains de tristes sires, de brutes sans foi ni loi et même sans raison. Comme devant un bon film policier, on tremble pour David Krause et on presse ses alliés de se bouger avant qu’il ne soit trop tard ! L’entrée en scène d’un ami de longue date, peut-être ancien amant de David, est intéressante. Elle permet de mieux connaître le policier, à peine esquissé dans les courtes préquelles publiées avec Father’s Figure. Elle invite aussi le si placide Katsuya à tomber son masque de flegme légendaire.

On aime particulière les rares instants durant lesquels Katsuya montre ses sentiments à d’autres qu’à son amant. Son inquiétude, sa colère, son affection pour David renforcent encore son capital sympathie déjà bien installé.

Côté dessin, c’est un sans-faute comme toujours avec Narcissus. Chara-design, mise en scène, découpage, expression des visages, environnements et arrières plans, rien n’est le fruit du hasard. Le tout produit un manga de qualité supérieure qui entraîne le lecteur dans un récit qui met ses nerfs à vif. Plus qu’un yaoi, Bad Company promet d’être un parfait récit policier, dignes des mangas de Guilt| Pleasure.

Ce tome 1 de Bad Company tient ses promesses. Il nous éclaire sur David Krause, installe une histoire pleine de suspense, de terreur même, et annonce une très bonne mini-série. Vivement la suite !

Bad Company t1
95 Rédaction
Lecteurs 85 (1 vote)
Résumé
Un très bon début pour un série qui promet suspense, drame, enquête policière digne d'un bon film sur fond de yaoi.
Scénario95
Dessin100
Édition90
Originalité85
Mise en scène95
Intérêt sur la durée100
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha thirty two ÷ = eight