Dessinateur : Wada Takashi
Scénariste : Wada Takashi
Éditeur : Soleil
Collection : Fantasy
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans 
Contenu : 176 pages
Sortie : 25 mai 2020
Prix : 7,99€
Statut de la série : Terminée en 4 tomes

« Kinuyo, qui étudie la haute couture, est également la petite-fille d’une célèbre couturière. Avec l’aide d’Hariette la hérissonne, elle décide de reprendre l’atelier familial où elle doit confectionner des vêtements aux pouvoirs extraordinaires. Parviendra-t-elle à convaincre sirènes, dragons, licornes et autres créatures fantastiques, de lui fournir les matériaux nécessaires à ses créations ? »

Kinuyo est la petite-fille d’une célèbre couturière. Marchant sur les traces de sa grand-mère, elle étudie la haute couture et se débrouille très bien dans ce domaine. Au décès de son aïeule, elle tente de reprendre l’atelier familial avec Hariette, l’assistante hérissonne de sa grand-mère. Ensemble, elles vont tenter de convaincre les clients que l’atelier bénéficie toujours de la même qualité de tissus et qu’ils auront toujours “leurs vêtements favoris pour la vie” comme avant. Et pour ce faire, la jeune couturière va devoir convaincre les sirènes, les dragons et autres licornes de lui fournir les matériaux dont elle a besoin pour satisfaire ses futurs clients.

Avec ce titre rempli de bonnes vibrations, on découvre l’atelier Shigaraki et sa jeune propriétaire Kinuyo, qui va se lancer dans la haute couture pour sauver l’atelier familial de la vente. Suite au décès de sa grand-mère, qui avait fait de son atelier de couture une institution, Kinuyo va suivre les pas de celle-ci et redorer le blason de la haute couture. Même si ses moyens sont limités, elle va tenter de résoudre les problèmes de ses clients. Entre le timide qui cherche à gagner le cœur de sa belle ou encore une veste à réparer, notre jeune apprentie couturière à fort à faire. Sans parler de la matière première qui est parfois très difficile à trouver. Peaux de dragons, cornes de licornes, ou écailles de sirènes, les créatures fantastiques ont également parfois besoin d’un peu d’aide. Et c’est ce que va faire Kinuyo, qui a tendance à agir en fonction de son cœur plutôt que de sa tête, sans réfléchir aux conséquences…Cette jeune héroïne, parfois un peu trop téméraire, a un grand cœur et garde toujours le sourire, malgré des débuts difficiles. L’atelier coûte plus qu’il ne rapporte et un sinistre couturier lorgne méchamment dessus, prêt à tout pour le racheter.

Avec un charadesign classique, mais travaillé, et un trait fin tout en rondeur, on profite des conseils en couture que nous dispense l’auteur, ancien couturier, aux travers des conseils de Kinuyo et d’Hariette. Sous la jaquette, on découvre avec joie les patrons d’une des créations de Kinuyo. Le plus difficile étant de trouver la matière première, une précieuse peau de dragon…

Dress of illusional monster 
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Pas besoin d’être féru de mode ou de savoir tenir une aiguille pour apprécier à sa juste valeur ce nouveau manga. Entre une jeune couturière et son assistante habile de ses piquots, on ressent au travers des créations de la jeune Kinuyo toute la passion du mangaka pour la couture. Et grâce aux créatures fantastiques que l’on rencontre et surtout grâce à la bonne humeur de l’héroïne, on profite d’une pause lecture “feel good” bien méritée. A découvrir et à suivre !

Scénario85
Dessin85
Édition80
Originalité90
Mise en scène80
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one