Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Fukuneko : les chats du bonheur

Published

on

Dessinateur : Matsuzawa Mari
Scénariste : Matsuzawa Mari
Éditeur : Nobi Nobi!
Collection : Seinen
Genre : Tranche-de-vie, Animaux
Public : + 8 ans
Contenu : 160 pages
Sortie : 7 avril 2021
Prix : 7,20€
Statut de la série : Terminée en 4 volumes

“Dans la ville de Fukuneko, les chats sont loin d’être des félins ordinaires. En effet, si vous êtes chanceux, l’un d’eux vous choisira peut-être pour vous rendre heureux ! Dénommés les “fukuneko”, ces serviteurs du dieu des chats ont le pouvoir d’apporter le bonheur à l’humain de leur choix. C’est ainsi que la jeune Ako, fraîchement débarquée à la campagne, se voit adoptée par Fuku, la chatte de sa défunte arrière-grand-mère. À ses yeux seulement, l’animal a l’apparence d’une fillette aux oreilles de félin… “

Ako vient d’emménager avec sa sœur aînée, Luna, et son frère cadet, Yôta, dans la maison de leur arrière-grand-mère à Fukuneko. Elle qui habitait Tokyo n’apprécie pas beaucoup de s’installer à la campagne, loin de son lycée et de ses amies. Les parents de ces trois jeunes ont disparu sans laisser de trace. Ils ignorent si ils sont encore en vie. C’est Luna, qui est mangaka, qui leur permet de vivre correctement. Quand la possibilité de s’installer dans la maison de leur arrière-grand-mère s’est présentée, Luna a accepté. A peine les cartons déposés, Ako rencontre une adorable petite chatte, qu’elle et son frère sont les seuls à voir sous forme humaine. Fuku est un fukuneko, une envoyée du dieu des chats et elle adore les daifuku, qui sont des boules en pâte de riz fourrées à la pâte de haricot rouge sucré. Elle était l’amie de son arrière-grand-mère et Fuku s’est accrochée directement à Ako, qui ressemble très fort à cette dernière. Entourée de sa sœur et de son frère, la vie d’Ako va prendre un sacré tournent avec la petite Fuku à ses côtés.

Avec ce manga, on plonge d’emblée dans un univers de douceur et de magie. On découvre l’existence des fukuneko, ces petits chats du bonheur, qui font de leur mieux pour rendre leur maître heureux. Mais tous ne peuvent pas les voir sous leur forme humaine et certains les considèrent comme des légendes, ce qui rend le scénario plus attrayant et profond, qu’une simple histoire de chats légendaires. Cette histoire est un savant mélange entre amitié et folklore japonais, tout en abordant des problématiques fort actuelles. Le dessin est tout en rondeur et assez simple, avec des personnages aux grands yeux. Les fukuneko sont très mignons et gardent dans leurs attitudes celles des félins qu’ils représentent. Quand elle veut aider Ako, Fuku exécute une adorable danse qui lui permet de résoudre tous les petits tracas de sa maîtresse. A la fin du tome, on retrouve quelques petites histoires bonus rigolotes. La jaquette toute en rose bonbon avec Fuku dessus, nous donne une idée très claire de la douceur de ce titre.

Fukuneko : les chats du bonheur
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Cette série est toute en douceur et tendresse. Elle traite du folklore japonais, des chats et de l'amitié, ainsi que du bonheur et on apprécie beaucoup la façon dont tous ces thèmes sont abordés. On craque sur les fukuneko, tant ils sont mignons et pleins d'amour. A découvrir!

Scénario85
Dessin80
Édition85
Originalité90
Mise en scène80
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nine × = fifty four