Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de He came for learning « love »

Published

on

Dessinateur : Shouoto Aya
Scénariste : Shouoto Aya
Éditeur : Soleil
Collection : Shojo
Genre : Romance, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 196 pages
Sortie : 9 février 2022
Prix : 6,99€
Statut de la série : Série finie en 3 volumes

« An est lycéenne et vit seule dans la pension de sa tante. Un jour, elle reçoit un étrange colis qui contient un androïde venant du futur ! Le robot, Nayuta Hibiki, fait plus vrai que nature, il ressemble à s’y méprendre à un véritable jeune homme. Sauf pour une chose : il ne sait pas aimer. La jeune fille va alors devoir lui apprendre l’amour ! »

Ann est une jeune lycéenne timide. Elle gère la pension de sa tante en échange d’un pourcentage sur les locations, mais celle-ci ne compte plus de clients pour le moment. Un jour, elle reçoit un mystérieux colis de la taille d’un frigo. A l’intérieur se trouve un androïde venu du futur afin qu’Ann lui apprenne l’amour. La jeune fille, ignorante tout de ce sentiment et toujours focalisée sur son dernier échec dans ce domaine, va devoir cohabiter avec le séduisant Nayuta.

Quelle surprise pour Ann lorsqu’elle reçoit un colis contenant un androïde venu du futur. Ce dernier veut être son petit ami afin d’apprendre ce qu’est l’amour. Et si Ann ne veut pas de lui en tant que petit ami, ce n’est pas un souci pour Nayuta, qui veut bien qu’elle fasse de lui son jouet. D’ailleurs, Nayuta a tout ce qu’il faut pour plaire : beau, séduisant, sûr de lui et fort… et en plus, il fait le ménage ! Son seul défaut est qu’il ne sait pas aimer. Ann étant une personne soigneuse de ses affaires, elle a été choisie par le professeur USA-USO, qui squatte de façon ponctuelle sa peluche, afin de former Nayuta à l’amour. Dès son arrivée au lycée, Nayuta fait des ravages parmi les lycéennes, qui n’ont d’yeux que pour lui. Mais ses maladresses dûes à son manque de connaissance sur l’humanité poussent certaines d’entre elles à s’interroger sur son absence de « cœur ». Pourtant, Nayuta développe peu à peu des sentiments qui ne sont pas dans son programme et il veut être plus qu’un jouet pour Ann quand il se rend compte que la jeune fille est encore bouleversée par sa très brève relation avec le bel Hikami.

Ce shojo qui paraît jouer sur les clichés met en scène un triangle amoureux original avec une héroïne toute mignonne, partagée entre deux séduisants jeunes hommes. Le scénario est simple mais accrocheur grâce à la candeur de ses personnages. Ceux-ci ne comprennent pas grand-chose aux sentiments amoureux et tâtonnent afin de s’y retrouver dans ce maelstrom qui les entoure. Le personnage de Uso-Usa apporte un côté décalé à cette romance du futur. Et les situations maladroites dans lesquelles se retrouvent nos héros apportent un romantisme basique mais qui fonctionne, comme lorsqu’Ann se retrouve avec son chemisier trempé. Le charadesign est des plus classiques, avec une héroïne aux grands yeux, un trait fin, des visages anguleux et peu de décors, le tout entouré d’une myriade de fleurs et d’étoiles. On reconnaît très vite le coup de crayon de Aya Shouoto, avec Nayuta qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Aoi de son œuvre précédente The Demon Prince & Momochi. Ann et son amoureux du futur Nayuta font la jaquette de ce premier volume.

He came for learning « love »
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici un shojo classique qui met en scène un triangle amoureux et une jeune héroïne naïve mais charmante qui peine à comprendre l’amour. On y trouve tout ce qu’il faut pour nous faire rêver : des jeunes hommes séduisants, des scènes pleines de maladresses et de tendresse et une héroïne à qui il est facile de s’identifier. Voici un merveilleux petit ami pour toutes les jeunes filles en fleurs !

Scénario90
Dessin80
Édition85
Originalité85
Mise en scène85
Intérêt sur la durée85
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha ÷ six = one