Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Hitman – Les Coulisses du Manga

Nurci

Published

on

Dessinateur : Kouji Seo
Scénariste : Kouji Seo
Editeur : Pika Édition
Collection : Shônen
Genre : tranche de vie
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Prix : 7,50 euros
Sortie : 16 septembre 2020
Statut de la série: En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

“Le jeune Ryûnosuke Kenzaki va enfin réaliser son rêve: travailler en tant qu’éditeur pour la rédaction du Shônen Magazine, célèbre hebdomadaire de prépublication de mangas. Très vite, Ryûnosuke va déceler assez de talent en Tsubasa, sa toute première auteure, pour décider d’en faire la mangaka N°1 du Japon, aussi débutante soit-elle. Mais tous deux vont découvrir que les coulisses du manga ont tout d’un monde cruel où seuls les plus compétitifs survivent.”

Notre critique

Kouji Seo est loin d’être une débutante dans le monde du manga. En 23 ans de carrière, neuf de ses séries ont été publiées dont Suzuka, Fûka et Half & half. Pour cette série, elle a choisi de mettre en scène un univers qu’elle connaît bien car elle le côtoie depuis plus de 20 ans : l’univers de l’édition.

L’histoire se déroule surtout du point de vue de l’éditeur. Pour cela, le lecteur va suivre un jeune homme fraîchement engagé auprès du magazine Weekly Shônen Magazine. Il faut savoir que ce magazine existe réellement au Japon et c’est dans ses pages qu’ont été pré-publiées des séries telles que Fairy Tail, Edens Zero ainsi que les séries de l’auteur.

Le lecteur va donc suivre les premiers pas de Ryûnosuke Kenzaki comme nouvel employé à la rédaction et ceux de Tsubasa Takanashi, jeune mangaka que Kenzaki a pris sous son aile, bien déterminé à la faire publier dans les pages du magazine.

Ryûnosuke Kenzaki est un jeune homme tout juste diplômé et fan de mangas. Déterminé à travailler dans le domaine de l’édition, il se présente aux entretiens d’embauche du magazine et, à sa grande surprise, est pris. Une fois sur place, il va devoir apprendre son nouveau métier et ses aînés ne seront pas toujours d’une grande aide. Impulsif et passionné, c’est un personnage qui sait aussi être têtu et obstiné. Il est passionné par l’univers du manga mais il réalisera vite que le fossé qui sépare le fait d’aimer les mangas et le fait de choisir ceux qui seront publiés est immense. Néanmoins, déterminé à faire sa place, il prendra le temps d’écouter les conseils qui lui seront donné.

Tsubasa Takanashi est une jeune femme travailleuse et dotée d’un fort caractère. Au départ, elle s’était présentée à la maison d’édition pour y travailler mais, suite à une remarque de Kenzaki sur une histoire qu’elle avait écrite, elle change d’avis et se présente comme mangaka. Kenzaki, se jugeant responsable de la situation, la prend en charge. Elle a de bonnes bases comme mangaka mais son manque d’expérience va vite se faire sentir. Néanmoins, elle se battra pour apprendre et aller jusqu’au bout.

Ce duo de débutants est attachant malgré leurs nombreuses disputes. Tous les deux rêvent de faire leur place dans des univers très compétitifs et ils sont prêts à y mettre le prix.

Avec une série mettant en scène le monde de l’édition, il serait tentant de la comparer à Bakuman. Cependant, il y a très peu de points communs : ce n’est pas la même maison d’édition, au lieu de mettre en avant un tandem d’auteur, le lecteur est ici face à un duo responsable éditiorial – mangaka. De plus, les maisons d’éditions ne fonctionnent pas toutes de la même façon au Japon.

Contrairement au Weekly Shônen Jump qui laisse ses lecteurs voter pour savoir quelle série pourra continuer à être éditée, ici, pour le Weekly Shônen Magazine, ce sont les responsables éditoriaux qui ont le dernier mot. De plus, les responsables sont notés en fonction du nombre de volumes vendus des séries dont ils ont la charge. La sélection est d’autant plus importante et sévère au départ.

Le dessin de l’auteur est reconnaissable et cette série ne fait pas exception. Sa spécialité est de mettre en scène des duos avec des personnages forts et particuliers et cette série ne fait pas exception. Le dessin est fin et détaillé mais il n’est pas trop chargé. Les personnages sont reconnaissables.

Le récit est un peu lent par moment car il y a beaucoup d’explications. Les moments de tensions alternent avec des moments plus calmes, même si ces derniers sont majoritaires dans ce premier volume. Cependant, c’est une série agréable qui donne beaucoup d’explications sur le monde de l’édition et qui permet de mettre en avant une autre maison d’édition que la Shueisha. Son manque d’action risque de rebuter les amateurs d’histoires plus nerveuses mais elle plaira beaucoup à ceux qui ont lu et apprécié Bakuman.

Ce premier volume se termine sur une déclaration inattendue de Tsubasa qui risque fort de mettre son éditeur dans l’embarras, comment Kenzaki va-t-il se sortir de ce mauvais pas ?

Notre critique du tome 1 de Hitman – Les Coulisses du Manga
Conclusion

Jeux de pouvoir dans l'univers du manga.

Scénario
80
Dessin
85
Edition
80
Originalité
90
Mise en page
85
Intérêt sur la durée
90
On a aimé
L'ambiance
La découverte d'une autre maison d'édition
On a moins aimé
Un rythme un peu lent
85

Geekette assumée et grande fan de manga depuis Dragon Ball. J'ai une fâcheuse manie de lire tout ce qui me tombe sous la main, ce qui permet de faire les meilleures découvertes.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ninety eight − = ninety one