Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Kachô Fûgetsu – Beauties of Nature

Clementine

Published

on

Kacho Fugetsu bannière nipponzilla
kacho fugetsu beauties of nature t1 - critique - nipponzillaDessinateur : Yuki Shimizu
Scénariste : Yuki Shimizu
Editeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance, drame
Public : Public averti
Contenu : 227 pages
Sortie : 9 octobre 2020
Prix : 8,99 €
Statut de la série au Japon : En cours de publication

Acheter Site officiel

Résumé

Suite au remariage de sa mère, couronné d’un évènement traumatisant, Itokawa déménage dans la maison de son grand-père décédé, nichée au cœur d’une petite ville de montagne. Il y fait la rencontre de Daiki, Masataka et leurs amis. Ces gens atypiques semblent avoir des caractères étranges et farfelus avec lesquels Ito aura du mal à s’adapter. Pourtant, entre gentillesse maladroite et avances romantiques directes, il apprendra à les connaître et, grâce à elles, parviendra à aller de l’avant.”

Notre critique

Un cœur brisé se voit offrir une chance de revivre loin de la grande ville… Itokawa a subi une agression alors qu’il était simplement en quête de lui-même et de quelqu’un qui pourrait le comprendre et l’accepter. Se savoir gay était déjà difficile à porter et il ne voulait qu’un amoureux. Mais sa première expérience a mal tourné. Et elle a révélé son secret de la pire des façons à ses proches.

Souhaitant éviter le regard déçu de ces derniers, il part vivre à la campagne, seul, dans l’ancienne maison de son grand-père décédé. Il s’attend à un quotidien morne, vide de toute présence mais se retrouve rapidement entouré d’un groupe d’hommes plutôt fantasques.

La maison du grand-père a été mal entretenue et celui qui devait s’en occuper a quelque peu manqué à son devoir du fait d’un emploi du temps chargé. Mais cela pousse Itokawa à rencontrer Masataka, son voisin immédiat ainsi que Daiki.

Masataka est un ophtalmologue ouvertement homosexuel qui ne tarde pas à jeter son dévolu sur le timide Itokawa ! Daiki le connait bien et s’amuse de la situation. Lui-même potier renommé, il vit dans l’ancien atelier de son aïeul, près de chez Masataka. Autour de ces trois-là gravitent aussi un mafieu en retraite et un groupe de musiciens dont le leader est aussi le responsable du village. Sawato, bien que jeune, a hérité du poste autrefois occupé par sa grand-mère. Il a à cœur d’offrir le meilleur aux gens qui habitent le village et sa région, travaillent dans les champs et font que la désertification rurale ne s’aggrave pas. Son groupe encourage tout le monde chaque matin avant de se joindre à ses efforts. Itokawa est même immédiatement embauché !

Alors qu’Itokawa se laisse séduire par Masataka qui se montre aussi entreprenant qu’attentif à ses soucis, les relations entre les autres protagonistes laissent deviner des amours contrariés, entravés par le passé.
Chacun trouvera-t-il le moyen de faire table rase pour vivre pleinement la relation amoureuse à laquelle il aspire ?

On s’attache rapidement à Itokawa. Malgré ses côtés niais, sa détresse attise la sympathie. La nonchalance de Daiki agace et amuse, travaille l’intrigue en laissant entrevoir qu’il est un être peut-être au centre d’une récente tragédie concernant Sawato. Masataka nous laisse indécis mais on l’imagine bien plus sombre… Est-il sincère ou pas ? Autre martyre de l’amour, Hizuru le serviteur d’un yakuza en retraite a quelque chose de pathétique dans son amour désespéré.

Nul doute que la suite de ce tome 1 de Kachô Fûgetsu – Beauties of Nature ravira les fans du genre avec des récits à tiroirs et des personnages qui vont sans doute se relayer au premier plan des tomes suivants.

Une bonne recette pour faire durer une série, qui ne sera pas trahie à condition que ces protagonistes capitalisent l’attachement du lecteur.

Le dessin est assez standardisé yaoi, avec un chara-design qui colle au caractère de chacun. On retrouve un style anguleux souvent éprouvé dans le genre mais quelques fautes de dessin dans les proportions (qui veut voir des mains plus grandes que certains visages ?). L’ensemble manque parfois de naturel et de souplesse mais reste agréable. La mise en scène est efficace en dépit des grosses ficelles rattrapées par un humour légèrement excessif mais plaisant.

Un bon tome 1 pour Kachô Fûgetsu – Beauties of Nature, plaisant et prometteur pour les fans de yaoi.

Notre critique du tome 1 de Kachô Fûgetsu – Beauties of Nature
Conclusion
Un premier tome agréable à lire pour les fans du genre mais peu surprenant pour les autres.
Scénario
75
Dessin
75
Edition
90
Originalité
70
Mise en scène
80
Intérêt sur la durée
85
Note des lecteurs0 Note
0
On a aimé
Personnages sympathiques et bien conçus
Histoire avec plusieurs récits qui se croisent
Suspense dans les romances à découvrir
On a moins aimé
Dessin très codé et avec quelques défauts
Certaines situations trop dans le déjà vu peu réaliste
80

Rédactrice manga de Nipponzilla. Dévoreuse manga, BD et livres en tous genre, bavarde absolue, elle s’attaque à tout ce qui ressemble de près ou de loin à un bon titre et qu’importe les déceptions, elle s’acharne pour vous dénicher des perles.