Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Kingdom Hearts III

Published

on

Dessinateur : Amano Shiro
Scénariste : Nomura Tetsuya
Éditeur : Nobi Nobi !
Collection : Disney
Genre : Shonen
Public : + 8 ans
Contenu : 186 pages
Sortie : 14 juillet 2021
Prix : 7,20€
Statut de la série : En cours de publication

« Bien du temps a passé depuis la victoire de Sora sur l’Organisation XIII dans Kingdom Hearts II ! Alors que notre héros pensait enfin retrouver une vie paisible sur son île, une lettre du Roi Mickey lui apprend le retour d’un vieil ennemi qui ne pourra être contré qu’avec l’aide du mystérieux Pouvoir de l’Éveil. Or, Sora échoue à obtenir ce pouvoir et se retrouve plus affaibli que jamais… Le voilà donc reparti à l’aventure dans les mondes Disney aux côtés des inséparables Donald et Dingo afin de recouvrer ses forces perdues ! »

Voici le retour de la mythique saga de jeux vidéo, Kingdom Hearts ! Sora repart à l’aventure en compagnie de Donald et de Dingo. Cette fois-ci le porteur de la Keyblade est fort affaibli car il n’a pu obtenir le Pouvoir de l’Eveil. Pire, le voici revenu à son point de départ ou presque, car il a perdu une grande partie de ces capacités. Mais ce n’est pas cela qui va l’empêcher d’aider le Roi Mickey, qui a besoin de son aide. Le voici donc de retour, prêt à affronter les ennemis de son ami.

Dans l’univers de Kingdom Hearts, on rencontre plusieurs personnages issus de l’univers Disney, puisque le jeu vidéo est le produit de la collaboration entre Square Enix et le géant de l’animation américaine. Ici, on retrouve le lugubre Hadès, le puissant Hercule, la froide Maléfique ou encore la jolie Meg pour ne citer qu’eux. De plus, dans ce nouvel opus, on nous promet la rencontre d’univers plus récents de Disney, tels Ratatouille, Raiponce ou la Reine des Neiges.

Véritable shonen, cette série promeut l’amitié ainsi que la vaillance du jeune héros, qui va devoir se dépasser pour retrouver ses pouvoirs perdus et aider le Roi Mickey à vaincre le grand méchant, Xehanort. On peut y lire quelques allusions aux dialogues que nous avons tous entendus dans les films de Disney et que nous connaissons tous par cœur comme par exemple : « Il faut se satisfaire du nécessaire » chanté par le truculent Baloo et ici repris par Hadès, dans un style différent. Les dialogues sont assez courts et simples à lire, grâce à un caractère typographique assez grand. Ce titre est donc bien adapté aux jeunes lecteurs qui peuvent faire l’apprentissage de la lecture dans un ouvrage qui leur plaît. Le découpage des cases est très minimaliste, ce qui donne de grandes scènes avec peu de décor et une belle mise en valeur des héros. Le sens de lecture japonais a été conservé, contrairement aux autres titres de la licence parus chez Nobi Nobi.

Le charadesign est des plus classiques, avec un trait relativement fin et simple, mais qui dégage pas mal d’énergie. Faire coexister des styles graphiques différents comme la rondeur de Dingo et de Donald, avec les héros d’Hercule aux traits plus raides, et le style manga de Sora, est un plus dans le graphisme de ce titre très vidéoludique. De plus, pour fêter le retour de Kingdom Hearts, Nobi Nobi propose une édition limitée, incluant 10 cartes postales exclusives, le tout dans un magnifique fourreau aux reflets argentés. Sur la jaquette, on retrouve Sora, sa Keyblade à la main, en compagnie de ses deux amis, Donald et Dingo, ainsi que des héros du film Hercule.

Kingdom Hearts III
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

En bref, cette série sort au bon moment, puisqu’en 2022, la licence Kingdom Hearts va fêter ses 20 ans. On retrouve dans ce manga tout ce qui fait le succès de la série : des héros célèbres, un univers magique et vidéoludique, de l’action et un valeureux jeune héros. Ce titre va permettre de faire découvrir la licence aux jeunes lecteurs qui ne la connaissent pas encore. C’est une belle aventure qui commence !

Scénario85
Dessin80
Édition80
Originalité80
Mise en scène75
Intérêt sur la durée75
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

twenty three − = twenty