Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de La Guerre des Mondes

Saya

Published

on

Dessinateur : Yokoshima Hitotsu
Scénariste : Ihara Sai, Wells H. G.
Éditeur : Ki-oon
Collection : Seinen
Genre : Suspense, Science-fiction
Public : + 14 ans 
Contenu : 192 pages
Sortie : 4 février 2021
Prix : 13,90€
Statut de la série : Terminée en 3 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

En 1901, le quotidien de la petite ville anglaise de Mayberry est bouleversé par un événement incroyable : un énorme cylindre métallique s’est écrasé à proximité… Or, quelques jours plus tôt, une lueur inhabituelle avait été observée sur Mars. Pas de doute, l’objet vient de la planète rouge ! La population se précipite pour l’examiner et attend avec impatience l’ouverture de ce qui semble être un vaisseau spatial. Une créature tentaculaire apparaît au sommet… et s’attaque à la foule en détruisant tout sur son passage ! Le jour suivant, d’autres Martiens atterrissent et se lancent à l’assaut de la campagne du haut d’immenses robots tripodes. Les armes humaines ne font pas le poids face à l’envahisseur… Il ne reste qu’un moyen de survivre : la fuite !

Notre critique

Mayberry, Angleterre, 1901. Cette petite ville paisible d’Angleterre voit sont quotidien bouleversé par l’arrivée d’un énorme cylindre métallique. Le héros est photographe, et comme le reste de la population, il se rend sur le lieu de l’impact. Une créature avec des tentacules sort du cylindre et attaque la foule venue s’attrouper devant le vaisseau. Ce martien possède un rayon qui tue les êtres humains comme on tuerait des fourmis. Lorsqu’un deuxième cylindre se pose la nuit suivante, le photographe comprend que la terre est envahie. L’armée des humains n’a pas l’armement nécessaire pour faire face à cette menace. Le photographe veut mettre sa jeune épouse, Clara, en sécurité à Leatherhead. Une fois là-bas, il s’aperçoit qu’il a oublié un objet de la plus grande importance : son appareil photo. Car le jeune homme compte bien immortaliser cette guerre qui commence. Il retourne donc à Mayberry afin de retrouver son appareil photo. La ville qu’il retrouve n’est que ruine et c’est avec un prêtre et un soldat, qu’il doit se cacher des tripodes qui arpentent la ville.

Ce qui commence par une étoile filante dans le ciel d’une nuit paisible et étoilée devient vite le cauchemars de toute une population. Les curieux qui s’assemblent autour du premier cylindre venu de l’espace n’imaginent pas une seconde qu’un martien décidé à tuer l’humanité en sorte. Et pourtant, dès le début, notre héros, photographe de profession, comprend le danger. Il est curieux et intrépide, mais pas inconscient. Il fait de suite mettre Clara, son épouse, en sécurité chez une cousine dans un autre village, car d’autres cylindres se sont posés près de Mayberry. Même l’armée appelée en renfort ne peut rien contre les martiens et se fait décimer très rapidement. C’est un véritable carnage qui attend le photographe à son retour dans sa ville, quand il s’aperçoit qu’il a oublié son appareil photo chez lui.

Le texte nous est présenté sous l’angle du héros, dont on ignore le nom, et qui nous raconte ce qu’il s’est passé en 1901 dans sa petite ville si paisible d’Angleterre. Ce manga est assez fidèle au roman éponyme d’H.G. Wells, qui avait marqué les esprits lors de la lecture du feuilleton radiophonique par l’auteur lui-même, en 1938. Ce roman de science-fiction a été publié pour la première fois en 1898 et n’a pas pris une ride depuis. D’ailleurs, en 2019, la BBC l’a adapté en une mini-série de trois épisodes, ce qui prouve bien l’intérêt que peut encore rencontrer cette œuvre de science-fiction auprès du public. Le dessin qui nous est proposé dans cette version manga est d’une grande qualité, avec un trait régulier et précis, et assez aéré. Le travail des auteurs est bien mis en valeur par cette édition, qui en plus d’une taille un peu plus grande que la moyenne, protège l’ouvrage dans une couverture épaisse et cartonnée, avec un fini cuir mate où l’on voit un tripode blanc sur fond noir. A la fin de ce premier tome, on peut découvrir une belle galerie d’illustrations.

Notre critique du tome 1 de La Guerre des Mondes
Conclusion

Avec ce premier tome d'un des plus célèbres roman de science-fiction, Ki-oon nous permet de découvrir une œuvre d'anticipation dont l'atmosphère angoissante est très bien rendue et dont le scénario suit l'histoire originale. De plus, cette édition de grand qualité donne une plus valu à l'ouvrage qu'on apprécie beaucoup. Bonne découverte!!

Scénario
90
Dessin
85
Édition
95
Originalité
90
Mise en scène
90
Intérêt sur la durée
95
On a aimé :
Le graphisme
Fidèle à l’œuvre originale
Ambiance angoissante bien rendue
On a moins aimé :
Néant
90

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ forty nine = fifty eight