Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 du Terrible Seigneur des Ténèbres

Published

on

Scénariste : Diana Wynne Jones
Éditeur : Ynnis
Collection : Romans
Genre : Aventure, Fantastique
Public : + 12 ans 
Contenu : 377 pages
Sortie : 2 juin 2021
Prix : 14,95€
Statut de la série : En cours de publication

“Par l’autrice du Château de Hurle et d’Aya et la Sorcière, Diana Wynne JONES ! Les Oracles ont parlé : c’est le pauvre sorcier Derk qui sera le Seigneur des ténèbres cette année. À lui de transformer sa ferme en château maléfique et de gérer l’arrivée des voyageurs venus d’un mystérieux univers parallèle : le nôtre. Otages du redoutable businessman M. Chesney et de son démon, les habitants d’un monde fantastique sont contraints d’organiser des circuits touristiques de plus en plus complexes et destructeurs, les réduisant en esclavage. Alors que des accidents font dérailler les circuits et qu’une rébellion travaille dans l’ombre, Derk va devoir redoubler d’ingéniosité pour tenir son rôle et sauver sa famille de chair et de plumes de la terrible menace du malfaisant homme d’affaires…”

Dans un monde parallèle au nôtre, vivent des sorciers ainsi que d’autres créatures fantastiques. Sous l’emprise du puissant M. Chesnay, ces habitants doivent organiser chaque année des Pèlerinages. Ceux-ci sont constitués d’humains de notre monde, qui en profitent pour faire un voyage plus qu’original mais inoubliable. Mais ces voyages sont une vraie désolation pour les habitants car ils voient leurs champs et leurs maisons saccagées, ainsi que leurs femmes et leurs enfants tués par ces humains. Derk, qui a été choisi pour être le Seigneur des Ténèbres, doit organiser les Pèlerinages de cette année. Comme les autres, ce magicien n’adhère pas à ces festivités, mais il n’a pas le choix, sinon c’est sa famille qui en fera les frais. Car M. Chesnay n’est pas du genre à tolérer le moindre accroc, ni la moindre rebuffade. Un peu dépassé par les évènements, surtout que rien ne se passe comme prévu, Derk va pouvoir compter sur l’aide de sa grande famille, qu’elle soit humaine ou griffonne. Car Derk se passionne pour la création de créatures fantastiques et s’est créé une famille particulière aux caractères forts, mais sur laquelle il peut compter. Mais les habitants n’en peuvent plus de voir leurs villes et villages détruits et une rébellion se met doucement en route…

Dès les premières pages nous sommes transportés dans un monde magique où vivent de talentueux sorciers ainsi que des créatures toutes plus fantastiques les unes que les autres. Ainsi, on rencontre des griffons, mais également des chevaux ailés, des dragons, des moutons-carnivores, et bien d’autres encore. Nous faisons la connaissance de Derk et de sa famille particulière : son épouse Mara, leur fils Blade, tous les deux sorciers, ainsi que leur fille Shona, qui est une barde. A eux s’ajoute cinq griffons créés à partir de cellules du couple, afin de leur donner un peu d’humanité : Kit, Don, Lydda, Colette et Elda. Tous ces personnages se considèrent comme parents et enfants, frères et sœurs, sans tenir compte de leurs espèces. Et telle une famille tout ce qu’il y a de plus normale, ils se chamaillent parfois, sont en froid ou en colère contre l’un des leurs, mais ils sont également soudés à leur manière. Nos héros évoluent dans un monde parallèle à celui des humains, et sont dans l’obligation d’obéir aux demandes de M. Chesnay, qui a pu s’imposer grâce à son démon. On se retrouve avec un monde envahit chaque année par des hordes de touristes qui payent très chers pour participer à des Pèlerinages effrayants et tout ravager sur leur passage.

Le scénario est assez dynamique, fort immersif et comporte beaucoup de précisions qui aident à mieux cerner ce monde magique. Les griffons sont forts humains dans leur manière d’être ainsi que dans leurs réactions. L’auteure a bien mis en avant les caractères de chaque personnage, ainsi que les liens familiaux, qui ont une grande importance dans cette histoire. Le texte est aéré, clair et facile à lire. Ce roman a été imprimé sur un papier semi-épais de qualité. C’est l’étrange ferme de Derk, entourée de quelques-uns de ses griffons, avec une vue de dos du terrifiant M. Chesnay, qui fait la couverture de ce roman.

Le terrible Seigneur des Ténèbres
90 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici une agréable surprise faite par Ynnis, qui nous propose de découvrir une autre œuvre de la magicienne de l’écriture qu’est Diana Wynne Jones. Avec elle, on s’envole dans un monde magique où cohabitent des sorciers ainsi que des créatures fantastiques, pourtant très humaines. C’est une belle aventure qui commence ! Bonne lecture !

Scénario95
Dessin0
Édition95
Originalité90
Mise en scène90
Intérêt sur la durée95
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sixty one − = fifty three