S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dessinateur : Konami Kanata
Scénariste : Konami Kanata
Éditeur : Nobi Nobi !
Collection : Kawaï
Genre : Comédie, Animaux
Public : + 6 ans
Contenu : 128 pages
Sortie : 6 novembre 2019
Prix : 10,50€
Statut de la série : En cours de publication

Acheter Site Officiel

Résumé

Taï est un jeune chaton, qui débarque sans prévenir dans la vie calme et reposante de la vieille chatte Sue. Cette dernière, un peu chamboulée au début, va prendre sous sa patte l’intrépide chaton. Une nouvelle vie de mamie commence pour la veille Sue… Adieu calme et tranquillité ! Bienvenue bêtises et tendresse !

Notre critique

C’est le retour tant attendu par les jeunes (et moins jeunes) lecteurs de Konami Kanata, autrice de « Chi, une vie de chat »! Ici, pas de Chi, mais un jeune chaton, Taï, et une vieille mamie chat, Sue. Un duo qui met en valeur le lien transgénérationnel, entre la fougue de la jeunesse et la sagesse de la vieillesse.

Tout commence par l’arrivée impromptue de Taï, dans la vie de Sue et de son maître, Natsuki. De couleur noir, avec un nom de poisson, ce jeune chat déboule et chamboule le quotidien de ses nouveaux amis. Il a de l’énergie à revendre et il est très curieux. Sue est plus âgée et donc plus calme. Tigrée, un peu ronde, son passe-temps est la sieste. Deux personnalités opposées et surtout pas de la même génération. Et pourtant, la mamie chat va se faire à sa nouvelle vie et va assister Taï dans ses découvertes. Dans ce tome, on voit donc l’arrivée du chaton, mais aussi les débuts de son apprentissage: la litière, les repas, mais aussi ses premières bêtises. Mamie Sue a de la ressource pour fatiguer le petit Taï, afin d’avoir elle aussi, ses moments de repos. Seul humain qui apparaît dans cet univers, Natsuki, le propriétaire de Sue. Mais ce dernier est fort peu présent, la narration se concentrant sur nos deux protagonistes félins.

Le dessin est fort identique à Chi. D’ailleurs, Mamie Sue semble être une version âgée de notre héroïne tigrée et Taï est le portrait craché de cette dernière, mais en version noire. Pourtant, dès les premières pages, la magie opère: on oublie Chi pour se concentrer sur ces deux nouveaux personnages. Taï et Mamie Sue forme un chouette duo et l’histoire suit son propre chemin. Au niveau du dessin, le trait est simple, assez naïf, rond. Cette série est en couleurs et dans le sens de lecture européen, car destiné, à la base, à un lectorat débutant. Et oui, il y a peu de dialogues, plus du comique de situation et pas mal de « Mii » lancé par notre jeune ami Taï. Pour cette édition française, on a également les conseils de la SPA afin d’adopter dans les meilleures conditions possibles un jeune chaton à la maison. Car rappelons-le: adopter un animal, peu importe lequel, est un investissement sur le long terme, il faut bien y réfléchir et ne pas s’en débarrasser, une fois l’intérêt retombé. Et en goodies, ce tome est accompagné d’un papertoy à construire et à collectionner : Taï, son panier et sa gamelle.

Notre critique du tome 1 de Les Aventures de Taï et Mamie Sue
En bref, si vous êtes accros aux chats et que Chi vous manque, foncez sur ce nouveau titre de Konami Kanata !
Scénario85%
Dessin85%
Édition90%
Originalité80%
Mise en scène90%
Intérêt sur la durée89%
On a aimé
  • Le retour de Konami Kanata
  • Les conseils de la SPA
  • Le papertoy, qui plait beaucoup aux enfants
On a moins aimé
  • Néant
85%Note Finale

A propos de l'auteur

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.