Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Magnum Opus

Nurci

Published

on

Dessinateur: Amatsu Heitor
Scénariste: Amatsu Heitor
Éditeur: H2T
Collection: Création originale
Genre: Shônen, aventure
Public: + 12 ans
Contenu: 196 pages
Sortie: 2 septembre 2020
Prix: 7,95 euros
Statut de la série: Terminée en 3 volumes

Acheter Site officiel

Résumé

“Magnum, un jeune garçon issu des quartiers pauvres du royaume de Vonéra rêve de devenir chevalier pour venir en aide à sa famille.

En vagabondant dans la forêt avec son amie Platina, les deux enfants tombent sur le cadavre de Graham, le chevalier légendaire réputé invincible, gisant près de son bouclier.

Magnum et Platina récupèrent alors le pavois orné d’une pierre rouge aux reflets incandescents, sans se douter de l’importance de cet artefact, ni du sort funeste qui attend tous ceux qui l’ont possédé…”

Notre critique

Cette série est la première publication d’un jeune auteur brésilien, Heitor Amatsu. Il s’attaque à une des plus grande légende de l’histoire: la pierre philosophale. Il a choisi d’aborder son récit sous un angle original en ne mettant pas en scène le célèbre alchimiste Nicolas Flamel mais sa fille, Platina.

Le récit met en avant deux personnages: Magnum, un adolescent pauvre de Vonéra. Courageux et optimiste, il se bat chaque jour afin de faire vivre sa famille. Son plus grand rêve est de devenir comme son idole, le chevalier Graham qui aide quotidiennement la population de la ville.

Le deuxième personnage est Platina Flamel, la fille d’un alchimiste qui travaille à la cour. C’est une amie d’enfance de Magnum et elle l’aide régulièrement en lui donnant de la nourriture. Discrète et peu sûre d’elle, elle est passionnée par la magie qu’elle apprend en cachette de son père. Elle adore lire et s’instruire. Peu soucieuse de son apparence, elle préfère cultiver son savoir que sa coquetterie.

Malgré leurs différences sociales, les deux adolescents sont amis depuis de nombreuses années. Platina connaît l’obsession de Magnum pour le chevalier Graham et les histoires de chevalerie. De temps en temps, elle l’accompagne dans la forêt pour l’aider à chercher de la nourriture mais elle va rarement plus loin. De son côté, Magnum rêve d’explorer le monde mais reste à Vonéra pour ne pas abandonner sa famille.

Tout bascule pour eux le jour où ils découvrent que le chevalier Graham a été tué. Quelques temps auparavant, il avait donné rendez-vous aux deux adolescents pour leur parler de quelque chose d’important. C’est en se rendant à leur rendez-vous qu’ils découvrent le cadavre. Ils ne savent pas ce que le chevalier voulait leur révéler mais, d’instinct, Magnum prend son bouclier. En l’étudiant, Platina découvre qu’un morceau de pierre philosophale est serti dedans et qu’une carte y est dissimulée. Magnum veut aller voir ce qui est indiqué sur la carte. Dans un premier temps, Platina ne veut pas partir avec lui.

Malheureusement, Magnum sera dénoncé par une de ses sœur et sera obligé de prendre la fuite, entraînant la jeune fille avec lui. Après une course poursuite avec les gardes dans les égouts, ils arrivent dans la forêt et tentent de survivre dans un monde hostile. En effet, la nouvelle de la mort de Graham s’est répandue et le chevalier Raven s’est lancé à leurs trousses. De plus, le bouclier suscite de nombreuses convoitises.

Les deux adolescents comprendront vite que le but du chevalier est de récupérer le bouclier à tout prix et qu’ils ne pourront compter que sur eux-mêmes.

Le scénario est bien écrit et les choses bien amenées. Le lecteur comprend bien ce qu’il se passe. Il n’y a pas de temps morts et les informations sont amenées au fur et à mesure. Il y a cependant un bémol, certaines scènes d’action à rallonge. En effet, la série ne comptera que trois tomes et, au terme de ce premier volume, on a juste l’impression que les éléments sont mis en place. Il faut cependant reconnaître que les scènes de combat sont bien écrites et on ne s’ennuie pas en les lisant.

Le récit tire cependant de grosses ficelles propres à ce genre d’aventure. Cela plaira plus à un public jeune qui découvre ce genre d’histoire mais donnera une impression de déjà-vu à des lecteurs plus âgés ou habitués à ce type de littérature.

Le dessin est classique. Les décors sont fouillés et détaillés. Il est tout à fait adapté à ce genre de récit destiné à un public d’adolescents. Les personnages sont très expressifs et reconnaissables.

L’édition est de bonne qualité et une courte présentation des personnages est proposée à la fin du volume.

Lors du dernier affrontement contre Raven, Magnum a été gravement blessé. Comment vont-ils s’en sortir?

Notre critique du tome 1 de Magnum Opus
Conclusion

Notre héros est mort pour la défendre. Je protégerai la pierre philosophale en son nom

Scénario
80
Dessin
85
Edition
80
Originalité
75
Mise en scène
85
Intérêt sur la durée
75
On a aimé :
Le personnage de Platina
On a moins aimé :
Une impression de déjà-vu
80

Geekette assumée et grande fan de manga depuis Dragon Ball. J'ai une fâcheuse manie de lire tout ce qui me tombe sous la main, ce qui permet de faire les meilleures découvertes.