Notre critique du tome 1 de Men’s Life

Dessinateur : Ayu Watanabe
Scénariste : Ayu Watanabe
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shojo
Genre : Tranche-de-vie, Romance
Public : + 8 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 4 novembre 2020
Prix : 6,95 €
Statut de la série : Terminée en 4 tomes

Acheter Site officiel

Résumé

« À peine rentré chez lui pour les vacances, Yûta, interne au lycée implore Mio, sa sœur jumelle, d’échanger sa vie avec la sienne. Pour cette introvertie, timide et solitaire, découvrir la vie lycéenne en internat en se faisant passer pour un garçon extraverti, sportif et pétillant sans se faire démasquer lui semble insurmontable… Pourtant, elle décide de relever le défi. Mais à peine la supercherie commence-t-elle que Mio apprend qu’elle va devoir partager sa chambre avec Rin, un camarade du club de volley-ball plus âgé qu’elle… »

Notre avis

C’est avec grand plaisir que nous retrouvons Ayu Watanabe dans ce 1er tome de Men’s Life. Tout comme dans LDK, sa série précédente, la mangaka traite du sujet de la cohabitation entre garçon et fille même si Rin ne sait pas que son colocataire Yûta est en fait sa sœur jumelle Mio. Mais est-ce vraiment un secret pour le lycéen? En effet sa relation avec Mio est ambiguë et par moment, il agit comme si il savait que c’était une fille. Il est vrai que l’on ne connaît pas sa manière d’agir avec le vrai Yûta donc il est difficile de comparer son attitude mais il est drôlement proche de Mio alors que Yûta n’est supposé être qu’un camarade du club de volley. Rin ne nous dit pas tout et on a hâte d’en apprendre plus sur lui dans les prochains tomes.

Yûta et Mio sont comme le jour et la nuit. Difficile donc pour une recluse de jouer non seulement un garçon mais en plus quelqu’un de très sociable et bout en train. La jeune Mio n’est pas au bout de ses peines et cela provoque des situations comiques. Mais renouer avec la société ne peut que lui être bénéfique et nous aurons plaisir à la voir évoluer et s’ouvrir aux autres. Surtout que pour l’aider, elle aura à ses côtés le beau Rin. Un charmant garçon, attentionné avec qui elle partage la même chambre … impossible que son cœur de jeune fille ne réagisse pas à cela. Une amourette pourrait bien voir le jour, même si elle doit être à sens unique puisque Mio doit se faire passer pour son frère Yûta. Que se passera-t-il si son secret est découvert?

Nous retrouvons le coup de crayon de Ayu Watanabe dans les dessins avec des personnages qui ressemblent beaucoup physiquement à ceux de LDK. De beaux garçons en pagaille apparaîtront tout au long du tome pour notre plus grand bonheur. L’héroïne, bien qu’elle doive se faire passer pour son frère, garde un côté mignon avec de grands yeux typiques dans les shojos. Même Yûta, son frère, aura ce côté mignon lors de ses courbettes à sa sœur pour qu’elle accepte l’échange.

Les arrière-plans sont très épurés, avec des personnages aux visages très expressifs mis en avant par de gros plans. Les quelques décors, comme par exemple les bâtiments de l’école, sont très bien détaillés.

A la fin du tome, nous retrouverons une petite histoire bonus sur LDK. Nous aurons le plaisir de retrouver Aoi et Shûsei, un peu plus âgé, qui préparent leur avenir.

Notre critique du tome 1 de Men’s Life
Conclusion

En conclusion, un très bon 1er tome pour Men's Life. Nous avons hâte de découvrir l'ouverture de Mio aux autres et sa cohabitation avec Rin.

Scénario
80
Dessin
85
Édition
90
Originalité
80
Mise en scène
90
Intérêt sur la durée
95
On a aimé :
Dessin ++
Ouverture sociale
Romance
On a moins aimé :
Néant
85