Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de My Teacher, My Love

Published

on

Dessinateur : Momoko Kôda
Scénariste : Momoko Kôda
Éditeur : Delcourt/Tonkam
Collection : Shojo
Genre : Comédie
Public : + 12 ans
Contenu : 208 pages
Sortie : 4 juillet 2018
Prix : 6,99€
Statut de la série : Terminée en 13 tomes

Acheter Site Officiel

Résumé

En quête de l’amour, Ayuha Samaru, une lycéenne de 16 ans, ne se prend que des râteaux. Alors qu’elle vient encore de s’en prendre un, elle noie son chagrin dans un restaurant mais quand vient le moment de payer, son portefeuille est vide. Un jeune homme super canon lui vient alors en aide et paie son repas. Le lendemain, Ayuha est surprise de retrouver cet homme en tant que professeur de mathématique. Elle est alors totalement sous le charme de Mr Yoshitaka Hiromitsu mais ce dernier ne semble pas beaucoup apprécier les lycéens. Il se fiche d’ailleurs si ses élèves écoutent son cours ou non. Ayuha le trouve alors beaucoup moins séduisant. Mais la chance tourne pour la lycéenne qui s’est enfin trouvé un petit copain dont elle pense bientôt tomber amoureuse. Mais lors de leur 1er rencard où ils apprennent à faire connaissance, Ayuha se rend compte que ce n’est pas parce qu’on a un copain qu’on tombe forcément amoureux de lui. Mais alors que la séparation tourne mal, Mr Hiromitsu vient encore une fois à son aide et lui explique que c’est sa manière d’approcher l’amour qui n’est pas bonne. La lycéenne trouve alors que son professeur est dur avec elle mais elle se rend vite compte que c’est sa personnalité qui est cassante. Alors que Mr Hiromitsu lui demande un coup de main, Ayuha a envie de fuir mais pour la remercier de son aide, il prend le temps de la faire réviser et de lui expliquer ce qu’elle ne comprend pas dans son cours. Ayuha est étonnée de cette attitude et trouve finalement que Mr Hiromitsu est très attentionné. La jeune fille tombe alors littéralement sous le charme de son professeur et même si ce dernier ne veut pas d’histoire avec une lycéenne, Ayuha est bien décidée à lui montrer qu’elle peut progresser. Mr Hiromitsu, amusé, la met alors au défi de lui faire changer d’avis.

Notre critique

Après de nombreux one shot, Momoko Kôda signe sa 2ème longue série avec My Teacher, My Love. Cette histoire est un spin off de son œuvre précédente No Longer Heroine. Mr Hiromitsu est le frère de Kôsuke, un personnage principal de cette œuvre précédente. Il apparaitra d’ailleurs à un moment dans ce 1er tome de My Teacher, My Love en rencontrant Ayuha alors que tous les deux promènent leur chien. D’autres clins d’œil sont fait à la 1ère série de l’auteure comme notamment avec la présence de Rita et Hatori, le couple principal, lors du feu d’artifice où se rend Ayuha.

L’humour est beaucoup plus présent que la romance dans My Teacher, My Love. Ayuha est un vrai cœur d’artichaut ce qui amène l’amour dans le récit mais la pauvre jeune fille se fait à chaque fois rejeter très vite et cela tourne à la dérision. Le côté un peu “rebelle” de Mr Hiromitsu est également très drôle. On n’a pas l’habitude, dans un shojo, de voir un professeur débutant prendre tout par-dessus la jambe, encourageant même ses élèves à ne pas suivre son cours et à ne pas étudier si ils n’en n’ont pas envie. Nos deux héros ayant des caractères diamétralement opposés et le franc parlé de Mr Hiromitsu nous entraîneront dans des situations cocasses et inattendues qui seront un véritable plaisir à lire. Même si  il est principalement à sens unique, le côté romance est tout de même présent. Il n’apparaît pour le moment que par petite touche mais le défi posé par Mr Hiromitsu, qui se dit non intéressé et pourtant très séducteur, promet de faire évoluer le côté romantique du récit.

My Teacher, My Love sort de l’ordinaire avec la relation des héros. Les shojo nous ont habitués à voir des lycéennes transies d’amour pour leur professeur du début à la fin, voulant s’approcher de lui sans qu’il ne découvre leurs sentiments. Ici Ayuha passe de l’amour à la haine en quelques instants pour n’être réellement sûre de ses sentiments que plus tard. De plus, elle n’hésite pas à avouer ses sentiments à son professeur qu’elle tentera même de conquérir. De son  côté, Mr Hiromitsu n’est pas le professeur classique, gêné par les déclarations de ses élèves. Tout cela l’ennuie et sans épargner le cœur de ses dernières, il leur fait savoir qu’elles l’importunent. D’un autre côté, il ne traite pas Ayuha comme les autres et si il dit ne pas être intéressé, il laisse tout de même une chance à la lycéenne de lui faire changer d’avis et de le faire tomber amoureux d’elle. Ce petit duel n’est pas habituel et c’est pour cela qu’il retient toute notre attention. Les esprits combatifs de nos héros sont entrés en action, ce qui promet de bons moments dans les prochains tomes.

Le chara-design est assez semblable à la 1ère série de l’auteure. Les héroïnes pouvant même parfois paraître pour des sœurs jumelles. Cependant, il n’en perd pas pour autant en qualité et est très détaillés avec des personnages féminins aux grands yeux, typiques du shojo, qui révèlent leurs émotions en un instant. Le récit tournant dans le comique, Ayuha nous offre parfois des têtes drôles qui la sortent de son rôle d’héroïne mignonne, et cela amplifie l’humour de l’histoire, ce qui apporte un petit plus.

Les personnages masculins, tous très beaux, ont une petite particularité: des yeux bridés. Cette caractéristique apparaît peu dans les shojo manga alors que les héros sont, en grande partie, japonais. Dans My Teacher, My Love, cela se marque très fort, surtout chez Mr Hiromisu et cela lui donne un côté mystérieux. Nous nous laissons alors envoûter par son regard qui est très captivant.

Contrairement à un shojo classique, les arrière-plans sont ici, pour la plupart travaillés et très peu de fonds sont laissés blancs. De nombreuses trames, de toute sorte, sont utilisées pour remplir l’arrière des cases comme des bulles, des petits points ou encore des nuages. Toutes ces trames accentuent le côté romantique de certaine scènes, sans pour autant prendre le pas sur ce qui se passe entre les personnages, ce qui est très beau à voir.

Tout comme No Longer Heroine , la 1ère série de Momoko Kôda, My Teacher, My Love est également adapté en film live, qui est sorti dans les salles japonaises le 1er août 2018.

Trailer

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=v74l9673xrY&w=560&h=315]

Tombée dans l'univers manga par hasard, elle ne l'a plus lâché et en est devenue passionnée. Plus attirée par le shojo et le shonen, elle n'a pas peur de relever des défis et de découvrir d'autres styles.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WC Captcha × six = forty eight