Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Otome Game

Published

on

Dessinateur : Hidaka Nami
Scénariste : Yamaguchi Satoru
Éditeur : Delcourt/Tonkam
Collection : Josei
Genre : Comédie, Fantastique
Public : + 12 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 21 avril 2021
Prix : 6,99€
Statut de la série : En cours de publication

« Après avoir reçu un coup à la tête, une lycéenne se retrouve dans le monde d’un jeu vidéo, un “otome game” (jeu de drague), où elle incarne la riche héritière – et méchante – Catarina Claes, alors âgée de 8 ans ! Pour elle, la meilleure fin de ce jeu sera l’exil et la pire la mort ! Sachant que son destin sera “scellé” à ses 15 ans, Katarina va tout tenter pour éviter ce funeste destin ! »

L’héroïne est une lycéenne qui se retrouve dans son jeu vidéo préféré, un jeu de drague, suite à un coup reçu sur la tête. La voici devenue la riche héritière âgée de 8 ans de la famille Claes, mais également la méchante de l’histoire, qui tente par tous les moyens d’empêcher l’héroïne du jeu de se marier avec un des superbes personnages masculins proposés dans le jeu. Ne voulant pas finir soit exilée soit tuée par un des personnages cibles, elle va dès le départ mettre en place des stratégies afin de survivre. Ainsi, elle va se rapprocher de son frère adoptif Keith au lieu de le laisser à sa solitude, elle va tenter de s’améliorer en magie, elle va suivre des cours d’escrime afin de ne pas finir tuée par la lame de son promis, etc. Dès les premières pages, on découvre que Catarina Claes est fiancée au prince Geordo, car ce dernier se sent responsable du coup que la petite fille a reçu à la tête. Mais selon le scénario du jeu, ce dernier va tomber amoureux de l’héroïne du jeu vidéo et se débarrasser de son encombrante fiancée.

Catarina Claes est l’héroïne de ce manga harem, basé sur un jeu vidéo de drague. Elle qui est censée être la méchante de l’histoire, va tout faire pour s’éviter une fin funeste, comme l’exil ou la mort. On la voit donc tenir un journal avec toutes les informations qu’elle connait sur son jeu préféré ou encore tenir un conseil dans sa tête avec différentes parties d’elle-même, un peu comme dans Vice-Versa produit par Pixar Animation Studios en 2015. Catarina est très expansive, elle se passionne pour les romans d’amour, elle est un peu gaffeuse et peu douée pour la magie, et elle parle souvent sans réfléchir, mais elle possède une énergie folle et pleins d’idées. Petit à petit, la jeune fille va apprendre les règles qui régissent ce monde dans lequel elle vient d’arriver et va se lier d’amitié avec deux jeunes filles, qui n’étaient pas destinées à devenir ses amies, Mary et Sofia.

Le scénario est dense, rythmé et énergique et nous fait voyager entre les jeux de drague et l’isekai. Il y a beaucoup de dialogues, ainsi que beaucoup d’informations, que ce soit sur le jeu en lui-même ou les différents personnages rencontrés. Chaque personnage masculin à ses propres caractéristiques, souvent clichées d’ailleurs, comme le sombre Alan ou encore le solitaire Keith. Le trait est fin, régulier, avec peu de décors. Les personnages sont beaux et arborent des tenues en adéquation avec leur statut dans la société, celui des gens issus de la noblesse. Un gros travail sur la psychologie des différents personnages a été fait et on voit leur évolution en fonction des décisions prises par Catarina. En bonus, on peut découvrir quelques pages du roman qui est à l’origine de cette truculente série ainsi qu’un tuto pour se coiffer comme l’héroïne, Catarina. Sur la jaquette, on peut voir Catarina dans toute sa splendeur, en charmante compagnie, car entourée du prince Geordo, son fiancé, et de Alan, le frère jumeau de ce dernier. Sous celle-ci, on peut voir une couverture alternative.

Otome Game
85 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé

Voici un scénario original pour cette nouveau josei qui met en scène l’héroïne d’un jeu de drague qui va tout tenter pour modifier le terrible destin qui l’attend. On la découvre planifiant des stratégies de survie, se lier d’amitié avec des rivales ou encore se rapprocher des différents personnages cibles masculins, tous très séduisants, le tout avec de l’humour, de l’énergie, et présenté comme un jeu vidéo. Les dialogues peuvent paraître un peu longs mais ils sont une véritable source d’information sur cet univers vidéoludique. A découvrir absolument !

Scénario90
Dessin80
Édition85
Originalité85
Mise en scène85
Intérêt sur la durée90
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

De la génération Club Dorothee, élevée avec Saint Seya, Cobra et City Hunter, Saya, qui a un gros faible pour les shojo et les josei, adore faire de nouvelles découvertes. Le manga est une passion qu'elle n'hésite pas à transmettre aux générations futures.