Connect with us

Critique

Notre critique du tome 1 de Paradise Residence

Nurci

Published

on

Dessinateur : Kosuke Fujishima
Scénariste : Kosuke Fujishima
Editeur : Pika Edition
Collection : Seinen
Genre : Tranche de vie, humour
Public : + 14 ans
Contenu : 192 pages
Sortie : 3 février 2021
Prix : 7,20 euros
Statut de la série: Terminée en 4 volumes

 

“Hatsune a intégré le dortoir n°1 du lycée Kitsuka, situé au sommet d’une grande colline. L’endroit est un peu délabré, loin du luxe ostentatoire du fameux dortoir n°2. Ce qui n’empêche pas la lycéenne, entourée de camarades toutes plus originales les unes que les autres de s’embarquer dans des aventures exaltantes comme réussir à apprivoiser le chien capricieux du dortoir, engloutir le plus de flans possible ou encore arriver à rencontrer la mystérieuse responsable des lieux, si difficile à croiser. Le tout en tentant d’obtenir des notes passables dans des matières complexes comme l’anglais ou la physique… Dur, dur, la vie de lycéenne.”

Kosuke Fujishima n’est pas un débutant dans le monde du manga. Il est l’auteur de deux autres séries très connues : You’re Under Arrest et Ah My Godess. Edité depuis 1987, il a également collaboré à plusieurs séries d’animés comme Sakura Wars. C’est un auteur qui aime mettre en scène des personnages féminins dotés d’un fort caractère. Cette nouvelle série, parue en 2016 au Japon, met également en avant des personnages féminins.

Le contexte de cette série est le lycée, thème souvent repris dans d’autres séries. Dans ce cas, il sert juste de contexte, le but étant de mettre en avant les faits et gestes d’un groupe de filles fréquentant le même dortoir.

Les récits sont racontés autour du personnage de Hatsune Takanashi, une jeune fille dynamique et sympathique qui voue une grande passion pour la nourriture. C’est une adolescente ordinaire qui a du mal a se lever le matin et qui préfère étudier le menu de la cantine plutôt que son anglais. Elle a ses amies mais aussi ses rivales. Elle peut aussi se montrer têtue, surtout quand quelque chose l’intéresse.

Le lecteur peut suivre sa vie au lycée, entre ses joies et ses frustrations. Le personnage reprenant des traits très communs aux adolescents, il est facile pour le lecteur de s’identifier à elle et de rire de ses défauts.

Elle est entourée d’une série de personnages très classiques dans leurs rôles comme sa meilleure amie, beaucoup plus calme et sérieuse qu’elle, la senpai, la rivale…

Le volume est une succession d’histoires courtes qui la mettent en scène ainsi que son entourage. Le ton est léger et drôle. Cette série ne fera pas date dans l’histoire du manga mais elle a le mérite d’être très distrayante. Le ton léger de ces histoire permet de se changer les idées et est agréable à lire. Le lecteur y retrouvera des éléments familiers que l’on peut retrouver dans d’autres séries sur le même thème (Love Hina, Card Captor Sakura, etc…)

Le dessin de Fujishima est reconnaissable. Le trait est fin et va à l’essentiel. Les décors sont détaillés mais, par moment, ils disparaissent pour mettre l’action en avant. Les personnages sont reconnaissables et expressifs.

Comme le personnage principal aime beaucoup la nourriture, beaucoup de recettes sont citées. En bonus, une recette de curry tel qu’il apparaît dans la série est proposé. De quoi prolonger l’expérience de la vie estudiantine japonaise à la maison.

C’est une série qui plaira aux amateurs d’histoires drôles de la vie de tous les jours.

Paradise Residence
80 Rédaction
Lecteurs 0 (0 votes)
Résumé
Une série simple et rafraîchissante sur les adolescentes et la vie en communauté.
Scénario80
Dessin85
Édition85
Originalité75
Mise en scène80
Intérêt sur la durée75
Ce que les gens disent... Laissez votre note
Sort by:

Be the first to leave a review.

User Avatar
Verified
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Show more
{{ pageNumber+1 }}
Laissez votre note

Your browser does not support images upload. Please choose a modern one

Geekette assumée et grande fan de manga depuis Dragon Ball. J'ai une fâcheuse manie de lire tout ce qui me tombe sous la main, ce qui permet de faire les meilleures découvertes.